Asthme

L'asthme est une maladie respiratoire chronique connue et assez courante. En France, on estime qu'environ 7% de la population souffre d'asthme, avec une prévalence de 9% chez les femmes et les enfants de moins de 11 ans. Il s'agirait de la première maladie chronique chez l'enfant. Son nom vient du grec puis du latin asthma qui signifie "respiration difficile".

Il s'agit d'une atteinte inflammatoire des bronches. Elle a la caractéristique de se manifester sous forme de crises qui sont déclenchées par différents facteurs. Entre les crises, la respiration semble tout à fait normale. Elle peut tout de même avoir un caractère plus ou moins permanent dans certains cas. L'inflammation des bronches induit la production d'un épais mucus qui gêne le passage de l'air. Le diamètre des bronches est davantage réduit par la contraction des muscles situés autour, le bronchospasme. Cela donne une respiration difficile et sifflante en cas de crise. Les autres symptômes qui accompagnent la crise sont généralement une toux sèche et des crachats pour évacuer le mucus.

Une crise d'asthme est le plus souvent déclenchée par une allergie respiratoire dans près de 80% des cas. Les personnes asthmatiques sont souvent sensibles à de multiples allergènes. D'autres déclencheurs communs sont aussi connus : les toxiques ou polluants aériens comme les fumées ou projections de particules sur le lieu de travail, les polluants atmosphériques ou le tabac. Des allergènes alimentaires peuvent aussi déclencher des crises. Certains médicaments peuvent aussi favoriser l'apparition de crises d'asthme, notamment les AINS (aspirine, ibuprofène) et les huiles essentielles. Un asthmatique est aussi plus susceptible de faire une crise d'asthme en cas de maladie respiratoire. Enfin, les efforts physiques sont aussi connus pour déclencher des crises d'asthme.

L'asthme est une maladie aux répercussions très variables. Dans le cas d'un asthme mineur, cela ne peut presque pas influencer sur le quotidien. D'autres sont par contre véritablement handicapés par leur asthme et la moindre activité leur est difficile. Une crise d'asthme peut être grave au point de nécessiter une hospitalisation.

Le traitement de l'asthme repose sur deux types de produits : des bronchodilatateurs qui réduisent le bronchospasme et des corticoïdes qui combattent l'inflammation. Le plus souvent, le traitement se fait par inhalation. Il existe des formes qui se prennent au matin pour protéger pendant toute la journée. Il y a aussi des formes à courte durée et à action rapide pour couper court à une crise ou empêcher une crise qu'on sent arriver. L'idéal est de trouver le bon équilibre pour que la personne ait le moins de crises. Dans des cas d'asthme léger, les personnes peuvent juste avoir une forme courte durée et ne l'utiliser qu'au besoin.
Si on se sait allergique, il convient d'éviter l'allergène ou de prendre un traitement antiallergique.
Total


Chargement...

Asthme L'asthme est une maladie respiratoire chronique connue et assez courante. En France, on estime qu'environ 7% de la population souffre d'asthme, avec une prévalence de 9% chez les femmes et les enfants de moins de 11 ans. Il s'agirait de la première maladie chronique chez l'enfant. Son nom vient du grec puis du latin asthma qui signifie "respiration difficile". *** Il s'agit d'une atteinte inflammatoire des bronches. Elle a la caractéristique de se manifester sous forme de crises qui sont déclenchées par différents facteurs. Entre les crises, la respiration semble tout à fait normale. Elle peut tout de même avoir un caractère plus ou moins permanent dans certains cas. L'inflammation des bronches induit la production d'un épais mucus qui gêne le passage de l'air. Le diamètre des bronches est davantage réduit par la contraction des muscles situés autour, le bronchospasme. Cela donne une respiration difficile et sifflante en cas de crise. Les autres symptômes qui accompagnent la crise sont généralement une toux sèche et des crachats pour évacuer le mucus. Une crise d'asthme est le plus souvent déclenchée par une allergie respiratoire dans près de 80% des cas. Les personnes asthmatiques sont souvent sensibles à de multiples allergènes. D'autres déclencheurs communs sont aussi connus : les toxiques ou polluants aériens comme les fumées ou projections de particules sur le lieu de travail, les polluants atmosphériques ou le tabac. Des allergènes alimentaires peuvent aussi déclencher des crises. Certains médicaments peuvent aussi favoriser l'apparition de crises d'asthme, notamment les AINS (aspirine, ibuprofène) et les huiles essentielles. Un asthmatique est aussi plus susceptible de faire une crise d'asthme en cas de maladie respiratoire. Enfin, les efforts physiques sont aussi connus pour déclencher des crises d'asthme. L'asthme est une maladie aux répercussions très variables. Dans le cas d'un asthme mineur, cela ne peut presque pas influencer sur le quotidien. D'autres sont par contre véritablement handicapés par leur asthme et la moindre activité leur est difficile. Une crise d'asthme peut être grave au point de nécessiter une hospitalisation. Le traitement de l'asthme repose sur deux types de produits : des bronchodilatateurs qui réduisent le bronchospasme et des corticoïdes qui combattent l'inflammation. Le plus souvent, le traitement se fait par inhalation. Il existe des formes qui se prennent au matin pour protéger pendant toute la journée. Il y a aussi des formes à courte durée et à action rapide pour couper court à une crise ou empêcher une crise qu'on sent arriver. L'idéal est de trouver le bon équilibre pour que la personne ait le moins de crises. Dans des cas d'asthme léger, les personnes peuvent juste avoir une forme courte durée et ne l'utiliser qu'au besoin. Si on se sait allergique, il convient d'éviter l'allergène ou de prendre un traitement antiallergique.

De A à Z