Total
Replay live shopping : Prendre soin des peaux abîmées

UrgoStart Interface Pansement 15 cm x 20 cm x 16

Pansements x 16 Urgo

UrgoStart Interface est un pansement indiqué dès la phase de bourgeonnement jusqu'à cicatrisation dans le traitement des plaies exsudatives chroniques (ulcères de jambes, plaies du pied diabétique, escarres) et aiguës chronicisées. En savoir +

Référence : 3401040565981
220.27
Rupture de stock !
Safe payment Paiement 100% sécurisé
Description

Propriétés

Urgostart Interface est une matrice lipido-colloïde non adhésive, non occlusive et non adhérente à la plaie.
Ce pansement est utilisé pour réduire le temps de cicatrisation et de maintenir un milieu humide favorable à la cicatrisation. Son retrait est atraumatique et indolore pour les patients. Souple et confortable, il est utilisé pour traiter les plaies dès la phase de bourgeonnement et jusqu’à la cicatrisation dans le traitement des plaies exsudatives (ulcères, plaie du pied diabétique, escarres…).

Conseils d’utilisation

- Nettoyer la plaie avec du sérum physiologique. Si un antiseptique a préalablement été utilisé, rincer la plaie au sérum physiologique.

- Sécher soigneusement la peau péri-lésionnelle.

- Retirer les ailettes de protection.

- UrgoStart Interface peut être découpé avec du matériel stérile pour adapter la taille du pansement à la plaie.

- Recouvrir UrgoStart Interface d'un pansement secondaire adapté aux volumes des exsudats et le maintenir par une bande extensible, un sparadrap multi-extensible ou un filet tubulaire.

 

Les renouvellements de UrgoStart Interface seront effectués tous les 2 à 4 jours ; UrgoStart Interface peut être laissé en place jusqu'à 7 jours en fonction du volume

des exsudats et de l'état clinique de la plaie. La durée de traitement recommandée est de 8 semaines minimum.

 

Précautions d'emploi :
- La masse lipido-colloïde micro-adhérente d’UrgoStart Interface adhère aux gants chirurgicaux en latex, aussi est-il recommandé d'humidifier les gants avec du sérum physiologique pour faciliter, dans ce cas, la manipulation de UrgoStart Interface.

- Si la plaie présente des signes d'infection locale, il est conseillé de traiter préalablement l'infection avec un pansement antimicrobien avant d'initialiser le traitement par UrgoStart Interface.

- En cas de plaie profonde, anfractueuse ou fistuleuse, laisser une partie du pansement UrgoStart Interface visible et accessible à l'extérieur de la plaie.

- Dans le cas d'un ulcère atypique présentant une induration ou un excès de bourgeonnement localisé, le traitement par UrgoStart Interface ne sera initialisé qu'après avoir vérifié l'absence de dégénérescence de l'ulcère afin de ne pas en retarder le diagnostic.

- Des sensations éventuelles de picotement, voire des sensations douloureuses, ont été rapportées principalement en début de traitement avec UrgoStart Interface. En rapport avec la reprise du processus cicatriciel, celles-ci ne justifient que rarement la suspension du traitement.

- En l'absence de données cliniques dans les plaies aiguës non compliquées et dans le cadre de l'épidermolyse bulleuse quelle que soit son ancienneté, l'utilisation de UrgoStart Interface n'est pas recommandée.

- UrgoStart Interface contient des corps gras.

- La réutilisation d'un pansement à usage unique peut provoquer des risques d'infection.

- Ne pas restériliser le pansement.

- Vérifier l'intégrité du protecteur de stérilité avant usage. Ne pas utiliser si l'emballage est endommagé.

- Se référer à la notice.

Contre-Indications :

Plaies réfractaires à la cicatrisation, au risque d'en retarder la prise en charge adaptée :

Plaies cancéreuses.

Plaies fistuleuses révélatrices d'une abcédation profonde.

Ne pas utiliser UrgoStart Interface en cas de sensibilité connue au pansement.

Composition

UrgoStart Interface est constitué d’une trame polyester imprégnée d’une formulation polymérique TLC-NOSF non adhérente

Avis clients
0 Laisser un avis
Laisser un avis