Total
Diaretyl 2 mg x 12
Les informations aux précautions d'emploi (interactions médicamenteuses, contre-indications, mises en garde spéciales, effets indésirables...) ainsi que la posologie sont détaillées par la notice du médicament.

Diaretyl 2 mg x 12

Médicament - Allopathie

Gélules x 12 Cooper

Médicament indiqué dans le traitement de courte durée des diarrhées aiguës passagères. En savoir +

Référence : 3400935842145
2.30
En stock
Safe payment Paiement 100% sécurisé

Quantité maximale : 1 !

L'avis de notre Pharmacien sur le Diaretyl

Ce médicament est indiqué pour soulager les épisodes de diarrhées aigue. Il est constitué de lopéramide. 

Attention toutefois à ne pas utiliser ce médicament si vous présentez une diarrhée avec de la fièvre. En effet, le lopéramide agit en inhibant le péristaltisme (soit la contraction de 'appareil digestif pour faire progresser les fèces dans le tractus digestif). Cette inhibition du transit permet de soulager rapidement la diarrhée mais peut constituer un danger si la diarrhée est d'origine infectieuse. Sans progression des selles au sein du tractus, les colonies bactériennes peuvent alors librement se multiplier et disséminer. Il est donc strictement contre-indiqué de consommer du lopéramide dans le cadre d'une diarrhée avec de la fièvre. De même, pour un voyage la prise de lopéramide sera déconseillé au profit d'autres médicament anti-diarrhéiques qui n'ont pas le même mécanisme d'action. Pour une turista, on pourra préférer le racécadotril. 

En cas de diarrhée, la posologie est de 6 à 8 gélules par jour. La première prise est de 2 gélules puis 1 gélule à chaque selle liquide. 

 Le lopéramide est susceptible de provoquer une constipation réactionnelle. Je conseille donc de limiter sa consommation uniquement en cas de diarrhée. Si les symptômes persistent après 2 jours d'utilisation, consultez un médecin rapidement. 

Adoptez un régime alimentaire spécifique et adapté à l'accélération du transit : préférez la consommation de riz (et de son eau) bien cuit, de pomme de terre ou de pâtes. Evitez la consommation de légumes verts et consommez davantage des fruits comme les bananes (bien mures), les pommes, les poires ou les coings. 

Je conseille vivement la prise de probiotiques. Suffisamment dosés, ils permettent de venir en soutien du traitement instauré, d'enrayer l'affection virale (qui concerne l'immense majorité des gastro) et permet de remettre en place une digestion de bonne qualité et un transit normal plus rapidement. 

 
 
 
 

Comment stopper une diarrhée ?

Il faut tout d'abord différencier deux types de diarrhées : les diarrhées d'origine infectieuses et les diarrhées virales. L'immense majorité des diarrhées (surtout pendant la période d'une épidémie de gastro) sont virales. Elles ne s'accompagnent dont pas de fièvre. Elles sont d'apparition brusque mais cèdent rapidement avec une prise en charge adaptée. Les diarrhées infectieuses résultent d'une contamination bactérienne ou parasitaire. Les diarrhées (parfois même sanglantes et glaireuses) sont associées à la présence d'une fièvre. Dans ce cas, la prise de lopéramide sera formellement contre-indiquée. En effet, le lopéramide (principe actif de l'imodiumlingual) stoppe le transit en limitant le péristaltisme intestinal. Le bol fécal ne progresse plus dans la lumière intestinal et l'agent pathogène, lui aussi stagne dans les intestins. Les bactéries ou les parasites peuvent donc librement proliférer sur place avec toutes les complications que cela peut induire comme le choc septique. Les diarrhées infectieuses, avec donc présence de fièvre, impose donc une consultation médicale et la prise potentielle d'un antibiotique. 

Les diarrhées virales peuvent tout à fait être prises en charges à l'officine. Il convient donc de vous mettre à la diète rapidement mais continuez néanmoins à bien vous hydrater. Les ralentisseurs du transit permettent une action rapide et efficace mais ont l'inconvénient de provoquer une constipation à l'arrêt du traitement. Limitez donc le traitement par lopéramide à 2 jours maximum. Le racécadotril (principe actif du Tiorfast) est un autre anti-diarrhéique qui a un mécanisme d'action différent et n'entraîne pas de constipation. Il ne ralentit pas le transit mais empêche l'entrée d'eau en excès dans la lumière intestinale. 

En complément du ralentisseur de transit, vous pouvez agir en prenant un adsorbant intestinal comme le Smecta. Il permet d'adsorber les gaz, et l'excès d'eau et redurcit les selles en permettant à la muqueuse intestinale de retrouver sa perméabilité normale. 

Evidemment un régime alimentaire adapté doit être conduit. 

 

 

L'intérêt des probiotiques 

Lors d'un épisode de diarrhées aiguë, la flore intestinale est très perturbée. La muqueuse reste inflammatoire et le transit peine à se normaliser. L'apport de probiotiques permet non seulement de restaurer une flore intègre au niveau de la muqueuse et ainsi un transit de bonne qualité, mais il permet de lutter contre les effets des virus présents dans la lumière intestinale. Je conseille ainsi de prendre des probiotiques fortement dosés comme le Lactibiane Imédia. Il suffit de prendre 1 stick par jour pendant 4 jours (à distance d'une boisson chaude et de la prise de tout antibiotique). 

La prise de probiotiques est particulièrement recommandée lorsque la diarrhée apparaît dans un contexte infection avec la prise d'antibiotiques. Les antibiotiques s'attaquent aux bactéries pathogènes mais engendrent des dégâts collatéraux sur la flore commensale. Il convient donc de prendre des probiotiques en prévention (mais toujours à distance d'au moins 2 heures de la prise d'antibiotiques). 

 

Un régime alimentaire adapté 

Veillez évidemment à bien vous laver les mains, à l'eau savonneuse ou à l'aide d'un gel hydro-alcoolique. Lavez bien aussi les fruits et légumes que vous consommez. En cas de diarrhée, salez bien vos aliments (cela permet aussi de lutter contre la déshydratation). Limitez les épices, les laitages, les céréales et les fibres et privilégiez le riz, les pommes de terre,et les carottes, les compotes de fruits (pommes, coings, poires ou bananes par exemple). 

 

Les petits plus pour aller mieux  

Les bonnes recettes de grands-mères marchent toujours. Optez donc pour du potage de légumes, une bouillotte chaude sur le ventre, des tisanes et du repos évidemment. Si vous souffrez d'une gastro avec des diarrhées et des vomissements, veillez à bien vous hydrater et à un apport de sucre pour ne pas être trop faible. 

Pour un meilleur rétablissement et une convalescence plus rapide, faites une cure de vitamines (avec de la vitamine C à 1 gramme par jour) pour retrouver vite la forme. 

 

 

 

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ils permettent certaines fonctionnalités comme par exemple la sauvegarde de votre panier. En savoir plus