Total
Baume Saint Bernard 100 g
Les informations aux précautions d'emploi (interactions médicamenteuses, contre-indications, mises en garde spéciales, effets indésirables...) ainsi que la posologie sont détaillées par la notice du médicament.

Baume Saint Bernard 100 g

Médicament - Allopathie

Crème 100 g Saint-Bernard

Traitement local d'appoint des douleurs d'origine musculaire et tendino-ligamentaire de l'adulte. En savoir +

Référence : 3400934155178
4.39
En stock
Safe payment Paiement 100% sécurisé

L'avis de notre Pharmacien sur le Baume Saint Bernard

Nous vous conseillons d’utiliser le Baume Saint Bernard en application directe sur la peau si vous avez des douleurs locales, qu’elles soient musculaires, tendino-ligamentaires, articulaires ou traumatiques.

Le Baume St Bernard est une crème qui procure une sensation de froid avec un effet anesthésiant tout d’abord, lié à la présence de camphre et de menthol. Puis c’est le capsicum, extrait du piment, qui prend le relais et provoque une sensation de chaleur. Attention, évitez surtout de vous frotter les yeux et pensez bien à vos lavez les mains après application ! Enfin, l’action antalgique du baume St Bernard provient du salicylate d’amyle, dérivé de l’aspirine, qui procure un effet anti-inflammatoire locale et soulage la douleur.

Le Baume St Bernard peut être appliqué 2 fois par jour ; pensez à bien masser, ce qui optimisera l’efficacité du Baume, jusqu’à pénétration complète.

Le Baume peut donc s’utiliser, chez l’adulte uniquement, dans les cas de contractures musculaires, de courbatures douloureuses, pour les tendinopathies, chez les personnes ayant les articulations douloureuses (affections rhumatismales par exemple), suite à un coup avec contusions, bleus et/ou bosses (mais pas de plaie ouverte).  Il est intéressant dans les cas de torticolis ou les maux de dos.

Attention, pour les personnes sensibles, prendre en compte les risques d’allergie ou de convulsions.

 

 

Qu'est-ce qu'une contracture, quelles en sont les causes ?

Une contracture est une contraction involontaire du muscle. Contrairement à une crampe, dont elle peut d’ailleurs découler, elle va durer et s’exprimer au repos. Le patient ressent un point douloureux dans le muscle, une « boule dure », plus ou moins grosse. Le muscle est en contraction permanente et le patient n’arrive pas à le détendre. Elle concerne le plus souvent les muscles des mollets, des cuisses, du dos ou du cou. La contracture apparait suite à une hypersollicitation du muscle : augmentation rapide de la charge de travail ou intensité élevée. Elle peut être favorisée par une mauvaise transmission neuromusculaire, notamment en cas de carence en minéraux (Magnésium, Calcium, Potassium). Peu grave, elle impose le repos afin d’éviter une déchirure !

 

Comment traiter une contracture ?

Le premier traitement est le repos. La première prévention reste d’ailleurs la pratique raisonnée de son activité : il ne faut pas augmenter trop vite les charges en intensité. Pensez à bien respecter une progressivité dans votre entrainement, et écoutez-vous un peu !

L’application de chaleur va permettre de « ramollir le muscle », de le détendre ; on pourra utiliser des patchs chauffants type Thermacare ou des coussins chauffants Actipoche.

Localement, on appliquera une crème chauffante anti-inflammatoire pour soulager, tel le Baume Saint Bernard (attention, jamais sous le coussin/ patch chauffant, sous risque d’irritation).

Si nécessaire, des antalgiques à base de paracétamol ou d’ibuprofène pourront être utilisés. Les traitements décontractants par voie orale pourront aider également, type Décontractyl, mais attention aux effets de somnolence !

On recommandera également une supplémentation en minéraux, type Magnésium, Calcium et Potassium : Pileje Formag, NHCO Calcium, Solgar Calcium, Magnésium, Vitamine D… N’oubliez pas que tous ces bons minéraux se retrouvent aussi dans les fruits et légumes, les légumineuses, les eaux minérales.. et le chocolat noir !

Et bien entendu en cas d’apparition de contractures sans cause identifiable, ou si le problème dure : consultez votre médecin !

 

Consultez également nos conseils sur le magnésium et les douleurs musculaires !

 

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ils permettent certaines fonctionnalités comme par exemple la sauvegarde de votre panier. En savoir plus