Teintures mères

La teinture mère, une forme traditionnelle de l’homéopathie



L'homéopathie a été mise en lumière par un médecin, le Docteur Samuel Hahnemann, et repose sur le principe des similitudes. L'homéopathie est basée sur le principe de la dilution. Quel que soit la forme finale, la substance est mise au contact d'un solvant pour une macération. On obtient une teinture mère. Chaque teinture mère a des vertus traditionnelles qui lui sont propres. Il existe donc de nombreuses plantes sous cette forme : la teinture mère d’échinacea purpurea, la teinture mère d’avena sativa, de calendula officinalis ou encore la teinture mère Alchemilla vulgaris, de la plante Alchémille. La teinture mère est ensuite diluée selon les techniques homéopathiques. On peut choisir des teintures mères bio pou un bénéfice santé optimal.

La fabrication des teintures mères homéopathiques



Alors que les remèdes naturels sont de plus en plus prisés et recherchés pour soigner les petits maux, les teintures mères font un retour remarqué sur la scène et dans l’arsenal thérapeutique. Elles ont toujours été plébiscitées et font encore aujourd’hui partie intégrante des solutions thérapeutiques en phytothérapie et homéopathie.
Une teinture mère est issue d’une macération d’une matière première dans un solvant. Le plus souvent il s’agit d’un mélange d’eau et d’alcool (retrouvé le plus souvent à une teneur de 30%). Les plantes qui sont incorporées dans les teintures mères sont des plantes fraîches. La macération dure alors plusieurs jours voire plusieurs semaines afin que les principes actifs soient extraits et que le solvant se charge en substances actives. Le mélange obtenu est alors filtré.
Le mélange décanté et filtré est alors laissé au repos pendant 48 heures puis filtré une seconde fois. La teinture mère est alors obtenue. Le prélèvement d’une dose de cette teinture et sa dilution dans 99 doses d’alcool constitue alors une dilution centésimale. Les dilutions hahnemanniennes consistent à diluer la teinture mère de façon décimale (nommée DH) ou centésimale (CH). A la suite de la dilution à proprement parler, la méthode consiste à dynamiser le mélange. Le mélange alors obtenu est donc agité 100 fois. A chaque étape de dilution, une dynamisation est effectuée.
Une dilution décimale consiste donc à diluer 1 dose de mélange dans 9 doses de diluant et une dilution centésimale consiste à diluer 1 dose de mélange dans 99 doses de diluant. Le chiffre qui précède alors la notion de CH ou DH indique le nombre de fois où ce procédé a été opéré. La solution diluée obtenue peut alors être pulvérisée sur les granules ou globules.
Les teintures mères peuvent être utilisées en prélevant 50 gouttes à dissoudre dans un grand verre d’eau. Référez-vous à la prescription de votre médecin ou au conseil de votre pharmacien.

Les différentes teintures mères en pharmacie


Les laboratoires Boiron et Rocal proposent différentes teintures mères : les teintures mères homéopathiques sont des solutions buvables en gouttes pouvant être indiquées contre divers symptômes. Il est donc impossible de déterminer une indication spécifique à chaque souche homéopathique, ni de posologies détaillées. Parmi les teintures mères les plus appréciées, on retrouve le médicament homéopathique Arnica Montana chez Boiron, Ribes Nigrum, ou encore Berberis vulgaris de chez Rocal (laboratoire Lehning). Les dilutions sont multiples et les solutions buvables se présentent en flacons de 60 ml, de 125 ml ou en flacon de 250 ml. Les teintures mères de chez Boiron Calendula Officinalis et Valeriana Officinalis sont également très prisées. Au choix bio, en flacon de 60 ml ou en flacon de 125 ml.
Total
Profitez d'un large choix de masques pour toute la famille !


Chargement...

Teintures mères

La teinture mère, une forme traditionnelle de l’homéopathie

L'homéopathie a été mise en lumière par un médecin, le Docteur Samuel Hahnemann, et repose sur le principe des similitudes. L'homéopathie est basée sur le principe de la dilution. Quel que soit la forme finale, la substance est mise au contact d'un solvant pour une macération. On obtient une teinture mère. Chaque teinture mère a des vertus traditionnelles qui lui sont propres. Il existe donc de nombreuses plantes sous cette forme : la teinture mère d’échinacea purpurea, la teinture mère d’avena sativa, de calendula officinalis ou encore la teinture mère Alchemilla vulgaris, de la plante Alchémille. La teinture mère est ensuite diluée selon les techniques homéopathiques. On peut choisir des teintures mères bio pou un bénéfice santé optimal.

La fabrication des teintures mères homéopathiques

Alors que les remèdes naturels sont de plus en plus prisés et recherchés pour soigner les petits maux, les teintures mères font un retour remarqué sur la scène et dans l’arsenal thérapeutique. Elles ont toujours été plébiscitées et font encore aujourd’hui partie intégrante des solutions thérapeutiques en phytothérapie et homéopathie. Une teinture mère est issue d’une macération d’une matière première dans un solvant. Le plus souvent il s’agit d’un mélange d’eau et d’alcool (retrouvé le plus souvent à une teneur de 30%). Les plantes qui sont incorporées dans les teintures mères sont des plantes fraîches. La macération dure alors plusieurs jours voire plusieurs semaines afin que les principes actifs soient extraits et que le solvant se charge en substances actives. Le mélange obtenu est alors filtré. Le mélange décanté et filtré est alors laissé au repos pendant 48 heures puis filtré une seconde fois. La teinture mère est alors obtenue. Le prélèvement d’une dose de cette teinture et sa dilution dans 99 doses d’alcool constitue alors une dilution centésimale. Les dilutions hahnemanniennes consistent à diluer la teinture mère de façon décimale (nommée DH) ou centésimale (CH). A la suite de la dilution à proprement parler, la méthode consiste à dynamiser le mélange. Le mélange alors obtenu est donc agité 100 fois. A chaque étape de dilution, une dynamisation est effectuée. Une dilution décimale consiste donc à diluer 1 dose de mélange dans 9 doses de diluant et une dilution centésimale consiste à diluer 1 dose de mélange dans 99 doses de diluant. Le chiffre qui précède alors la notion de CH ou DH indique le nombre de fois où ce procédé a été opéré. La solution diluée obtenue peut alors être pulvérisée sur les granules ou globules. Les teintures mères peuvent être utilisées en prélevant 50 gouttes à dissoudre dans un grand verre d’eau. Référez-vous à la prescription de votre médecin ou au conseil de votre pharmacien.

Les différentes teintures mères en pharmacie

Les laboratoires Boiron et Rocal proposent différentes teintures mères : les teintures mères homéopathiques sont des solutions buvables en gouttes pouvant être indiquées contre divers symptômes. Il est donc impossible de déterminer une indication spécifique à chaque souche homéopathique, ni de posologies détaillées. Parmi les teintures mères les plus appréciées, on retrouve le médicament homéopathique Arnica Montana chez Boiron, Ribes Nigrum, ou encore Berberis vulgaris de chez Rocal (laboratoire Lehning). Les dilutions sont multiples et les solutions buvables se présentent en flacons de 60 ml, de 125 ml ou en flacon de 250 ml. Les teintures mères de chez Boiron Calendula Officinalis et Valeriana Officinalis sont également très prisées. Au choix bio, en flacon de 60 ml ou en flacon de 125 ml.

De A à Z

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ils permettent certaines fonctionnalités comme par exemple la sauvegarde de votre panier. En savoir plus