Total
Poly-Karaya x 30
Les informations aux précautions d'emploi (interactions médicamenteuses, contre-indications, mises en garde spéciales, effets indésirables...) ainsi que la posologie sont détaillées par la notice du médicament.

Poly-Karaya x 30

Médicament - Allopathie

sachets de granules 30 x 10 g Sanofi Aventis

Médicament indiqué dans le traitement symptomatique des colopathies (maladie du côlon) non organiques: diarrhée, constipation, météorismes. En savoir +

Référence : 3400932270460
13.99
En stock
Safe payment Paiement 100% sécurisé

L'avis de notre Pharmacien sur le Poly<br/ ><br/ >- Karaya

 

Le Poly-Karaya est ce qu'on appelle un laxatif de lest ; il est composé de deux substances : le Karaya et la polyvinylpolypyrrolidone (ou "crospovidone"). Le Karaya est extrait d'un arbre exotique, le Sterculia, dont on récolte la gomme. L'écorce est incisée à de multiples endroits, l'exsudat en est récupéré puis séché et déshydraté. On obtient alors une gomme aux propriétés hydrophiles élevées : c'est à dire que le Karaya est capable d'absorber 100 fois son poids en eau. La crospovidone est un polymère de synthèse, également très hydrosoluble. En se chargeant d'eau, ces substances vont gonfler et exercer une pression sur la masse fécale dans les intestins. La texture gel, grâce à sa viscosité, va permettre un meilleur glissement des excréments dans les intestins tout en modifiant la consistance des selles qui seront plus molles et faciles à évacuer. Il est donc indispensable de boire beaucoup d'eau pour garantir l'efficacité du traitement.

La crospovidone va également tapisser la paroi intestinale où elle va absorber les gaz et piéger les toxines microbiennes. Elle limite donc le météorisme intestinal, diminue la sensation de ballonnement et l'émission de gaz. Elle permet un rééquilibrage de la flore bactérienne, d'autant que plus l'intestin est humide, plus les bactéries qui le colonisent sont performantes ! 

Je vous conseille donc de prendre le Poly<br/ ><br/ >- Karaya à raison d'un sachet avant chacun des repas, soit 3 sachets par jour. Les granulés sont à avaler tels quels avec un peu d'eau, ils ne doivent pas être mâchés ni croqués. Pensez ensuite à bien boire tout au long de la journée.

Comme tout laxatif de lest, il faudra plusieurs jours pour obtenir une efficacité optimale mais le Poly-Karaya a l'avantage d'avoir peu d’effets indésirables. Il peut donc être indiqué dans les constipations chroniques, avec douleurs abdominales et ballonnements.

 

 
  

La constipation  

La constipation se définit par la difficulté à évacuer les selles (matières fécales) : celles-ci sont moins fréquentes et de consistance plutôt dure. Notez bien que d'une personne à l'autre la fréquence des selles peut varier, de 1 fois par jour à 1 fois tous les 3-4 jours. On ne parlera de constipation que si les selles sont difficiles à évacuer et que des signes gênants sont associés : ballonnements, sensation de lourdeur, émission de gaz. Il est important d'avoir un avis médical en cas de constipation chronique, et de ne pas utiliser de laxatif de façon prolongée sans l’avis de votre médecin.

 

Comment éviter la constipation ?  

Des règles hygiéno-diététiques peuvent permettre de limiter la constipation. Tout d'abord, comme vous l'aurez compris par ailleurs, il est indispensable de boire suffisamment afin de ramollir les selles, de favoriser leur glissement et de "nourrir" les bactéries intestinales qui participent activement au processus de digestion. 

Ensuite je vous conseille de consommer des fibres alimentaires afin d'augmenter la fréquence des selles et améliorer leur consistance. Légumes verts, fruits frais, céréales complètes, légumes secs (lentilles, pois chiches), fruits secs (pruneaux, abricots) et oléagineux (amandes, noisettes, pistaches) peuvent être ajoutés aux menus de votre journée. Par contre attention, allez-y progressivement afin d'éviter les ballonnements !

Il est également important d'avoir une activité physique régulière (marche, jardinage etc...) qui va favoriser la mobilité du colon.

La prise de probiotiques peut aussi être conseillée. Parfois une flore bactérienne déséquilibrée au niveau de l'intestin contribue à une mauvaise dégradation des aliments d'où l'émission de gaz. Les probiotiques vont aider à reconstituer une flore plus équilibrée et efficace. 

Si tous ces conseils ne suffisent pas, vous pouvez prendre des laxatifs de façon ponctuelle (ou chronique sur avis de votre médecin). Les plus doux sont les laxatifs osmotiques et de lest (Lactulose, Sorbitol). Les laxatifs lubrifiants gras peuvent être efficaces mais attention, ils vont limiter l'absorption des vitamines liposolubles et peuvent être responsables de carences. Enfin, les laxatifs stimulants vont être très efficaces mais sont très irritants pour les intestins, à réserver aux situations d'urgence uniquement, d'autant plus qu'à la longue ils rendent les intestins encore plus paresseux ! 

 

Le conseil en plus de notre pharmacien

Pensez avant tout à "éduquer" vos intestins, en allant aux toilettes à heure fixe et de préférence APRES les repas puisque à ce moment-là l'intestin va naturellement être animé de contractions favorisant le péristaltisme intestinal (les mouvements de l'intestin) et donc la progression de la matière fécale vers l'anus.

En cas de besoin, n'attendez pas, allez de suite aux toilettes et surtout PRENEZ VOTRE TEMPS.

Autre petit conseil, posez vos pieds sur un marche pied ou un petit tabouret bas et penchez-vous légèrement vers l'avant : vous permettrez aux sphincters de se détendre en effaçant "l'angle ano-rectal" (celui qui permet, le reste du temps, de ne pas émettre de selles de façon inopinée ! ).

 

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ils permettent certaines fonctionnalités comme par exemple la sauvegarde de votre panier. En savoir plus