Total
Sporténine Comprimés x 33
Les informations aux précautions d'emploi (interactions médicamenteuses, contre-indications, mises en garde spéciales, effets indésirables...) ainsi que la posologie sont détaillées par la notice du médicament.

Sporténine Comprimés x 33

Médicament - Homéopathie

Comprimés à croquer x 30 Boiron

Ce médicament est indiqué en cas de fatigue musculaire, crampes et courbatures. En savoir +

Référence : 3400930066348

L'avis de notre Pharmacien sur la Sporténine

La Sporténine est un médicament homéopathique utilisé pour prévenir et traiter les crampes et courbatures et pour favoriser la récupération physique. Elle est composée de trois souches homéopathiques différentes : l’Arnica Montana en 9 CH qui va agir essentiellement sur la douleur musculaire ainsi que le Sarcolacticum Acidum 3CH et le Zincum oxydatum 3CH qui vont diminuer les effets de l’acide lactique sur les muscles.

La Sporténine peut donc être prise avant, pendant et après un effort. Elle est « le tube à avoir sur soi » lors des sports d’endurance tels le vélo, la course à pied et la natation. Mais elle peut être également indiquée pour toute fatigue musculaire liée à l’effort !

Il est conseillé de la prendre à raison d’1 comprimé la veille au soir, 1 comprimé toutes les heures au cours de l’entrainement et 1 comprimé toutes les heures en récupération jusqu’à amélioration, sans dépasser 10 comprimés/jour.

 

 

 

La fatigue musculaire 

La fatigue musculaire survient suite aux efforts de longue durée, intenses ou répétés. Elle se traduit par une faiblesse musculaire associée à une douleur plus ou moins importante. Nous traitons ici d’une fatigue ponctuelle suite à un effort. Toute fatigue musculaire inhabituelle et prolongée doit vous amener à consulter votre médecin.

La fatigue musculaire est dans ce cas due à une diminution des réserves en glycogène et en lipides et à la déshydratation (pertes en eau liés à l’effort par sudation) ; le muscle n’a alors plus de carburant nécessaire pour fonctionner correctement (fatigue). Les fibres musculaires peuvent être aussi abîmées (douleurs). Le corps a par ailleurs du mal à éliminer les déchets produits par l’effort (acide lactique notamment).

 

Les crampes 

Les crampes sont le signe d’une souffrance du muscle. Elles se traduisent par des contractions brusques et involontaires du muscle et durent de quelques secondes à quelques minutes puis disparaissent d’elles-mêmes (pour réapparaitre le plus souvent quelques instants plus tard, au grand désespoir du sportif !). Traduisant une hyperexcitabilité des fibres musculaires, elles surviennent pendant l’effort ou la nuit.

Plusieurs facteurs peuvent favoriser les crampes :

-        Un déficit en minéraux, éliminés avec l’eau dans la sueur : manque de magnésium, de potassium

-        Des problèmes de circulation qui empêchent le sang de bien nourrir le muscle

Des troubles posturaux, un surpoids, le port de chaussure inadaptée et/ou une mauvaise technique de course qui vont interférer avec les nerfs et générer une excitabilité du muscle (décharges électriques)

 

Les courbatures

Les courbatures sont le symptôme douloureux de la fatigue musculaire. Elles se traduisent par une raideur des muscles et une douleur plus ou moins vive. Bien connues des sportifs, elles apparaissent en général au lendemain d’un effort, sont parfois plus douloureuses le surlendemain puis disparaissent totalement. Elles sont souvent le signe d’un effort qui a été intense (durée ou intensité).

 

Comment prévenir la fatigue musculaire

Afin de limiter au maximum l’apparition de la fatigue musculaire et de ses camarades crampes et courbatures, il est donc conseillé de bien boire tout au long de l’effort et également lors de la récupération.

Un échauffement adapté, des étirements réguliers et un entrainement réfléchi permettront également de limiter courbatures et crampes. Il faut avant tout éviter le surentrainement, ne pas oublier de conserver des périodes de récupération et s’alimenter correctement. Le muscle pourra alors se réparer et reconstituer ses réserves.

Une supplémentation en magnésium (Thalamag, Formag) et en potassium ainsi que l’utilisation boisson de l’effort type Isoxan Sport Pro Boisson de l’effort vont permettre de compenser la perte de minéraux.

Le port de manchons de compression (Sigvaris sport manchons de compression Sport Pulse) va améliorer la circulation sanguine. En favorisant le retour veineux et améliorant les échanges entre le sang et le muscle, il va donc permettre d’améliorer l’apport vers le muscle des nutriments nécessaires et l’élimination des déchets générés par l’effort.

Enfin, rien de tel qu’un massage avec quelques gouttes d’huiles essentielles d’Harpagophytum, de Gaulthérie et de Lavande diluées dans de l’huile d’Arnica (Weleda huile de massage d’Arnica) pour récupérer physiquement et moralement !

 

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ils permettent certaines fonctionnalités comme par exemple la sauvegarde de votre panier. En savoir plus