Total
Soldes d'été : jusqu'à 58% sur vos produits favoris !
Les informations aux précautions d'emploi (interactions médicamenteuses, contre-indications, mises en garde spéciales, effets indésirables...) ainsi que la posologie sont détaillées par la notice du médicament.

Monazol Ovule

Médicament - Allopathie
Ovule x 1 Monazol

Ce médicament est indiqué dans le traitement local des candidoses (affections dues à des champignons microscopiques) du vagin. En savoir +

Référence : 3400934195211
4.04
En stock
Safe payment Paiement 100% sécurisé

L'avis de notre Pharmacien sur le médicament Monazol en ovule

 

Très fréquentes, la mycose vaginale touche 75% des femmes au cours de leur vie. Le plus souvent, elles sont liées à une infection par des champignons, notamment Candida albicans. Pour un traitement rapide, il est tout à fait possible d'acheter un médicament spécifique dit antifongique (contre les champignons) sans ordonnance du médecin. La mycose peut ainsi créer des lésions et démangeaisons internes et/ou externes. La crème soulage les symptômes en externe et l'ovule vaginal permet un traitement interne. Il est conseillé de l'appliquer au fond du vagin, le soir au coucher, en position allongée. Lavez-vous bien les mains avant et après l'application de la crème et de l'ovule.

Le lendemain, il est possible que des pertes s'accompagnent de résidus du contenu de l'ovule, cela est normal.

Quand la mycose est jugée sévère et/ou rebelle, je conseille d'observer une seconde prise du traitement par Monazol 7 jours après la première.

L'utilisation d'ovules de Monazol peut tout à fait s'associer à l'utilisation de la crème antifongique de la même gamme. La crème va davantage traiter et soulager les désordres et atteintes externes de la mycose, au niveau de la vulve et des lèvres.

En cas de mycose, il est important de respecter les informations et précautions d'emplois énumérés ci-dessous.

Quels sont les symptômes et les facteurs de risque d'une mycose vaginale ?

Le tableau clinique est souvent le même, des démangeaisons intimes apparaissent au niveau du vagin. Une irritation et des brûlures peuvent survenir. Des pertes avec un écoulement blanchâtre est émis au niveau du vagin et des douleurs sont susceptibles d'apparaître lors de la miction (émission des urines) ou pendant les rapports sexuels.

Il existe quelques facteurs de risque bien connus qui, une fois identifié, peuvent être corrigés afin de limiter la survenue des mycoses. La macération liée au port de vêtements trop serrés, humides (maillot de bain porté après la baignade) ou en tissus synthétiques. Un défaut ou un excès d'hygiène peut également mener à des mycoses à répétition. Il est en effet conseillé de pratiquer une toilette intime 1 à 2 fois par jour, pas plus ! En effet, je vous conseille d'utiliser des produits adaptés : l'utilisation d'un savon doux en prévention des récidives est essentiel pour préserver la zone intime. Les douches vaginales sont déconseillées, elles peuvent provoquer un déséquilibre au niveau de la flore vaginale. Certains traitements antibiotiques à large spectre peuvent également déséquilibrer la flore vaginale.

Si vous avez besoin d’avantages d’informations, n’hésitez pas à demander l’avis d’un professionnel de santé.

 

 

Quel traitement contre une mycose ?

 

Le traitement repose essentiellement sur la prise d'un médicament antifongique par voie locale. Ainsi, l'application d'une crème est conseillée pour soulager les désordres externes (au niveau de la vulve et des lèvres) et l'application de capsule ou d'ovules vaginaux permettent un effet au niveau interne en étant appliqué au fond du vagin. La crème et les capsules peuvent être utilisées en association ou ensemble.

En plus de ces médicaments et d'une hygiène rigoureuse, il est important d'utiliser des produits d’hygiène adaptés. Il faut ainsi privilégier un savon au pH alcalin qui sera à utiliser ponctuellement, pas plus de deux semaines. N'hésitez pas à demander conseil auprès de votre pharmacien, afin de vous trouver le produit adapté à la zone intime.

En plus de ces soins, il est important de porter des sous-vêtements en coton pendant toute la durée du traitement, ne pas porter de vêtements trop serrés au niveau de l'entre jambe et éviter les strings. Les médicaments peuvent tout à fait être installés pendant la période des règles. Si tel est le cas, je conseille de changer le plus régulièrement possible les serviettes hygiéniques et d'éviter les tampons. Si vous avez un partenaire, lors des rapports, l'administration d'un lubrifiant intime est indiquée pour limiter les irritations et attendez d'avoir complètement terminé le traitement pour reprendre une activité sexuelle. Un produit spermicide local peut également perturber la flore vaginale.

Je conseille aussi la prise de probiotiques avec un tropisme vaginal. Ils permettent de restaurer la flore vaginale et de réduire ainsi les risques de récidives des mycoses.

Si vous avez besoin d’avantages d’informations, n’hésitez pas à demander l’avis d’un professionnel de santé.

 

 

Agir en prévention

 

En plus des soins déjà été évoqués à travers les quelques lignes précédentes. Je rajoute quelques conseils pour limiter les facteurs de risque et prévenir les récidives.

Utilisez des produits de toilette local adaptés : un savon au pH alcalin lors des épisodes de mycoses. N'utilisez pas de déodorant ou de parfum au niveau de la muqueuse vaginale N'utilisez pas de protège slips tous les jours ou au quotidien, ils ont tendance à assécher la muqueuse vaginale et favoriser les mycoses Portez des vêtements amples et de préférence en coton Changez régulièrement de serviettes hygiéniques ou tampons pendant la période des règles

Si vous souffrez de démangeaisons au niveau intime, il peut s'agir d'une sécheresse intime qui provoque, comme une mycose, des démangeaisons, une sensation d'irritation et des douleurs au moment de rapports sexuels. Utilisez alors un lubrifiant local.

Faites des cures de probiotiques spécialement formulés pour la flore vaginale : ils ont un effet sur les bactéries présentes localement, et contribuent à restaurer le microbiote.

L’hygiène quotidienne est également importante. Elle se fait à l’eau claire avec des produits adaptés comme l’Hydralin quotidien. Il s’agit d’un savon qui se rince à l’eau et qui apporte des soins spécifiques à la zone intime.

Quand consulter son médecin ? Il est recommandé de demander conseil auprès d’un professionnel de santé si vous présentez de la fièvre, si les pertes et glaires vaginales sont verdâtres, très odorantes, si la douleur est importante, s'il s'agit du 4ème épisode de l'année ou si malgré le traitement instauré, les symptômes persistent, je vous conseille de consulter votre médecin rapidement.

 

 

Le médicament Monazol : crème et et ovule

Ce médicament a un effet local. Il contient un antifongique agissant sur certains champignons comme Candida albicans, le champignon le plus souvent présent en cas de mycoses vaginales. Les indications des produits Minazol (crème et ovule), sont les candidoses et dermatophyties. Cet antifongique est le sertaconazole : ce composé a un spectre d'action qui agit sur les levures du genre candida et Malassezia furfur, sur des dermatophytes et certaines bactéries dites "Gram +" comme les staphylocoques et les streptocoques. Le sertaconazole a un effet anti-mycose observé in vivo, et un effet antibiotique sur les bactéries Gram+. Ainsi, le Monazol est un médicament indiqué dans le traitement de certaines maladies cutanées et des muqueuses causées par des champignons : candidoses, dermatophyties, intertrigos, perlèches. Monazol est un médicament disponible sous différentes formes : en crème par tube de 15 ou 30 grammes, et en ovule, en boite de 1 ovule ou de 2 ovules. La crème Monazol contient 2 grammes de nitrate de sertaconazole pour 100 grammes, et un ovule contient 0,300 g de nitrate de sertaconazole.

Ces médicaments contiennent d'autres composés appelés excipients. Ceux-ci peuvent être allergisants ou mal tolérés chez certaines personnes à risque. Je vous invite à lire attentivement la notice de ces médicaments afin d'avoir toutes les informations avant utilisation.

L'utilisation du médicament Monazol est-elle autorisée pendant la grossesse ou l'allaitement ? Le passage de Monazol dans la circulation sanguine reste négligeable, ce médicament peut être utilisé chez la femme enceinte et en cas d'allaitement, après conseil du pharmacien et aval du médecin traitant.

Quelle est la posologie du Monazol ? La crème s'applique une fois par jour, après lavage avec un savon adapté. L'ovule Monazol s'utilise en administration unique le soir. L'ovule doit être placé au fond du vagin, je vous conseille de vous allongée sur le dos, genoux repliés et écartés, afin de pouvoir faciliter l'administration.

Quelle durée de traitement ? Pour la crème, une application par jour pendant une semaine maximum. Pour l'ovule, une administration unique. Votre médecin peut décider de renouveler l'administration une semaine plus tard, s'il le juge nécessaire.

Quelles sont les effets indésirables du Monazol ? L'ovule Monazol peut induire des démangeaisons et un ressenti de brûlures locale : ces effets indésirables sont normaux et fréquents, néanmoins ils doivent rester modérés. La crème ou l'ovule peuvent induire des irritations cutanées, très rarement des effets allergisants. Si vous observez l'un de ces effets, je vous recommande d'arrêter le traitement et consulter immédiatement votre médecin. Si vous suspectez l'apparition d'une mycose et souhaitez recevoir des informations et des conseils sur la démarche à suivre, n'hésitez pas à aller en pharmacie afin de recevoir un traitement adapté, ou d'être réorientez chez votre médecin traitant qui vous prescrira un médicament adapté à vos besoins.

Si vous avez des questions concernant ces produits, n’hésitez pas nous demander conseils directement sur le site ou en pharmacie.