Total
10% sur la catégorie articulations et muscles avec le code ACTIF10 dès 20€ d'achat !
Les informations aux précautions d'emploi (interactions médicamenteuses, contre-indications, mises en garde spéciales, effets indésirables...) ainsi que la posologie sont détaillées par la notice du médicament.

Monazol 2% Crème 15 g

Médicament - Allopathie
Crème 15 g Monazol

Ce médicament est un antifongique, de la famille des imidazolés, préconisé dans le traitement des mycoses cutanéo-muqueuses à Candida et à dermatophytes. En savoir +

Référence : 3400934912405
3.70
Rupture de stock !
Safe payment Paiement 100% sécurisé

Le retour de notre Pharmacien sur le médicament Monazol

Le Monazol est un médicament antifongique indiqué pour le traitement de la mycose vaginale. Les mycoses vaginales sont très fréquentes chez les femmes. On estime que 3 femmes/4 connaissent un épisode de mycose dans leur vie. Les mycoses vaginales sont liées à la prolifération de certains types de champignons, notamment Candia albicans. Vous pouvez donc traiter rapidement et efficacement ce trouble de santé par la prise de produits antifongiques spécifiques, notamment d'un médicament en crème ou en ovule antifongique que vous trouverez chez votre pharmacien. Le traitement sans ordonnance est réservé aux personnes ayant déjà eu un épisode de mycose diagnostiqué par le médecin traitant. De plus, certaines situations comme la grossesse nécessitent l'avis du médecin même en cas de récidives.

 

Votre pharmacien est apte à vous conseiller au mieux et à vous diriger soit vers un traitement contre la mycose vaginale, soit à vous orienter vers votre médecin avant toute prise d'un médicament local.

 

Si vous observez des lésions vaginales, au niveau des lèvres et de la vulve, avec des symptômes type rougeurs, démangeaisons, brûlures lors de la miction (émission des urines) ou douleur lors des rapports, je vous conseille donc la prise du médicament en crème Monazol 2 fois par jour. Veillez à faire vos soins de toilette avec des produits de soins adaptés, à porter des vêtements en coton et amples et bien vous essuyer avec une serviette de toilette personnelle. Il est indispensable d'avoir une hygiène de toilette adaptée : un excès d'hygiène peut être délétère car la peau au niveau des muqueuses est très sensible, et des soins nettoyants trop abrasifs peuvent irriter la muqueuse et induire la survenue d'une nouvelle mycose.

 

Appliquez la crème Monazol généreusement sur les lèvres, la vulve, les muqueuses vaginales et en débordant sur les zones saines. Si vous présentez également des pertes différentes, plus odorantes et d'une couleur inhabituelle, je vous conseille d'associer l'application d'un médicament sous forme d'ovule antifongique le soir au coucher en prise unique (à éventuellement renouveler une semaine plus tard) : la gamme Monazol est disponible en crème et en ovule chez votre pharmacien. Votre médecin peut vous prescrire cette gamme ou une autre spécialité avec une molécule antifongique, selon vos symptômes et leurs intensités.

 

Bien que le médicament Monazol soit disponible sans ordonnance, ne dépassez pas 5 jours de traitement. Si les symptômes et le prurit local persistent après 3 jours d'application de ce traitement (ovule et/ou crème), si les douleurs deviennent fortes ou si les pertes sont très odorantes, consultez votre médecin ou demandez des conseils à votre pharmacien

Les différents types de Mycose

Les mycoses peuvent toucher la peau, les muqueuses ou les phanères : les poils, les cheveux, les ongles. Une mycose n'est que rarement graves, mais elles peuvent durer et récidiver, et elles peuvent nécessiter l'utilisation de médicaments ou de produits d'hygiène afin d'en venir à bout. Les mycoses cutanées sont généralement dues à deux types de champignons : les dermatophytes, qui attaquent la kératine présente dans notre corps ou qui constituent nos cheveux, mais pas les muqueuses. Les dermatophytes ne font pas partie de la flore normale de la peau ou des muqueuses. A l'inverse, les levures comme Candida albicans, se développent sur les muqueuses des ongles et de la peau (mais pas au niveau des cheveux), et se retrouvent dans notre corps à l'état naturel. Un terrain déséquilibré peut rompre l'équilibre et peut induire une pathogénicité à la levure. 

 

Les mycoses peuvent également être vaginales, nous allons les détailler ci-dessous. Quels sont les symptômes et les facteurs de risque d'une mycose vaginale ? Le tableau clinique et les effets sur l'organisme lors de l'infestation par les champignons Candida albicans sont souvent les mêmes, démangeaisons intimes qui apparaissent au niveau du vagin, plus précisément à la vulve. Une irritation et des brûlures vaginales peuvent survenir. Un écoulement blanchâtre vaginal et des douleurs sont susceptibles d'apparaître lors de la miction (émission des urines) ou pendant les rapports sexuels. Il existe quelques facteurs de risque bien connus qui, une fois identifié, peuvent être corrigés par une hygiène de santé adaptée, afin de limiter la survenue des récidive de la mycose vaginale : la macération liée au port de vêtements trop serrés, humides (maillot de bain porté après la baignade) ou en tissus synthétiques ; un défaut ou un excès d'hygiène peut également mener à des mycoses vaginales à répétition. Il est en effet conseillé l'utilisation des soins nettoyants intimes 1 à 2 fois par jour, pas plus, et avec des produits de santé adaptés ! Les douches vaginales sont déconseillées, elles peuvent provoquer un déséquilibre local et augmenter le développement de la mycose ; un traitement par des médicaments à large spectre peuvent également déséquilibrer la flore vaginale ; la présence d'un trouble de santé tel que diabète, port d'un stérilet ou une grossesse.

Quel est le traitement global d'une mycose ?

Le traitement repose essentiellement sur la prise d'un traitement contre les champignons Candida par une crème ou un ovule en local. Ainsi, l'administration d'une crème est conseillée pour soulager les symptômes externes (au niveau de la vulve et des lèvres) et l'administration de capsule ou d'un ovule complète l'effet au niveau interne en étant appliqué au fond du vagin. La crème et l'ovule peuvent être utilisés en association ou séparément. En plus de ce traitement antifongique, l'utilisation d'un produit adapté lors des soins nettoyants est important : il faut ainsi privilégier un savon au pH alcalin (Hydralin Gyn) qui sera à utiliser ponctuellement (pendant 2 semaines), vous retrouverez ces produits de soins en pharmacie.

 

De plus il est important de porter des sous vêtements en coton pendant toute la durée du traitement, ne pas porter de vêtements trop serrés au niveau de l'entre jambe et éviter les strings. Monazol (ou tout autre médicament contre les mycoses vaginales) peut tout à fait être instauré pendant la période des règles. Si tel est le cas, je conseille de changer le plus régulièrement possible les serviettes hygiéniques et d'éviter les tampons. Pour les rapports, utilisez des lubrifiants intimes pour limiter les irritations et attendez d'avoir complètement terminé le traitement pour reprendre une activité sexuelle. Un traitement spermicide peut déséquilibrer la flore vaginale.

 

Je conseille aussi la prise de produits probiotiques avec un tropisme vaginal. Ils contribuent à rééquilibrer la flore vaginale et limiter ainsi les risques de récidives de mycose par Candida. Vous retrouverez ces compléments chez votre pharmacien. Attention, de nombreux produits sont commercialisés, il convient de les utiliser à bon escient, en cure ponctuelle, et de choisir des compléments de qualité, avec des souches adaptées et suffisamment concentrées pour avoir un effet suffisant. Les probiotiques comme le complément alimentaire Lactibiane Cnd 10M sont à prendre aussi pendant un traitement antibiotique mais à distance de celui-ci.

Agir en prévention

Quelques pistes ont déjà été évoquée à travers les quelques lignes précédentes. Je rajoute quelques conseils d'hygiène de vie pour limiter les facteurs de risque et prévenir les récidives : urinez après les rapports sexuels, essuyez-vous d'avant en arrière, utilisez des produits d'hygiène adaptés pour la toilette intime, n'utilisez pas de déodorant à ce niveau local, n'utilisez pas de protège slips tous les jours ou au quotidien, ils ont tendance à assécher la muqueuse vaginale et favoriser les mycoses. Portez des vêtements amples et de préférence en coton, changez régulièrement de serviettes hygiéniques ou tampons pendant la période des règles. Si vous souffrez de démangeaisons au niveau intime, il peut s'agir d'une sécheresse intime qui provoque, comme une mycose, des démangeaisons, une sensation d'irritation et des douleurs au moment de rapports sexuels. Utilisez alors un lubrifiant intime. Enfin, faites des cures ponctuelles d'un complément probiotique oral ou local : Lactibiane Cnd 5 M, Gynophilus LP, Medigyne.

Quand consulter son médecin ?

Si vous présentez de la fièvre, si les pertes et glaires vaginales sont verdâtres, très odorantes, si la douleur est importante, s'il s'agit du 4ème épisode de l'année ou si malgré le traitement instauré, les troubles de santé persistent, je vous conseille de consulter votre médecin rapidement.

Les informations à connaitre sur le médicament Monazol

Monazol est un traitement indiqué contre les champignons cutanéo-muqueux à Candida et dermatophytes, de la classe des imidazolés. La molécule active des médicaments Monazol est le nitrate de sertaconazole. Le sertaconazole a une activité in vitro démontrée sur les champignons du genre Candida. La posologie du médicament sertaconazole crème est d'une administration par jour : l'application de la crème Monazol est possible sur la lésion et en périphérie sur 1 cm, au niveau vaginal et vulvaire. La durée du traitement du traitement Monazol est limitée à 5 jours sans avis du médecin. La posologie pour l'ovule Monazol est d'une administration le soir, de préférence au coucher, la position allongée facilite la mise en place de l'ovule et évite les pertes.

 

Ce médicament a des précautions d'utilisation à respecter : le médicament (crème ou ovule) Monazol possèdent des contre-indications, notamment en cas d'allergie aux produits à base d'imidazolés, Si vous avez un doute, demander l'avis de votre pharmacie ou de votre médecin. Les médicaments Monazol contiennent des conservateurs pouvant provoquer des réactions allergiques, comme le parahydroxybenzoate de méthyle ou l'acide sorbique. Je vous conseille de stopper l'administration de ce médicament si vous ressentez des brûlures intenses ou si vous avez le moindre doute suite à l'utilisation d'une crème ou d'un ovule à base de sertraconazole. Comme tout médicament, Monazol crème ou ovule peut induire l'apparition d'effets indésirables : prurit, plaques rouges le plus souvent. Le passage du sertraconazole ne passe pas dans la circulation sanguine, les effets indésirables restent donc limités.

 

L'application de Monazol Crème ou ovule est-elle possible en cas de grossesse ou d'allaitement? Monazol peut être utilisée seulement après l'avis du médecin traitant. De plus, la survenue de Mycose ou d'un autre trouble génital pendant la grossesse ou l'allaitement nécessite les conseils et le suivi de votre pharmacien ou de votre médecin.

 

Je vous invite à lire attentivement le contenu de la notice du médicament Monazol Crème ou Ovule, afin d'avoir toutes les informations et précautions nécessaire à sa bonne administration.

 

En pharmacie, vous retrouverez différents produits indiqués contre les mycoses : l'un des plus connus est le médicament Mycohydralin du laboratoire Bayer. Mycohydralin est un médicament en comprimé vaginal à base de Clotrimazole. Comme tout médicament, il a aussi des effets indésirables et des précautions d'emplois. L'effet de Mycohydralin pendant la grossesse ou l'allaitement est mal défini, je vous invite tout comme Monazol, à toujours prendre les conseils avisés de votre pharmacien et de votre médecin. Plusieurs gammes du médicament Mycohydralin sont disponibles en pharmacie : le comprimé vaginal de 200 mg et la capsule vaginale de 500 mg. Ceux-ci doivent être introduits dans le vagin lentement et en profondeur, grâce à l'applicateur fourni dans la boite du médicament. La posologie est d'un comprimé à 200 mg quotidiennement pendant 3 jours de suite, ou un comprimé à 500 mg en une prise unique. Attention ! Si malgré la prise de Mycohydralin, vous continuez à ressentir ou à observer des symptômes, ou en cas de doutes, consultez immédiatement votre médecin. Les médicaments sans ordonnance doivent rester de courte durée, pour des symptômes non grave. Notre pharmacie est à votre écoute, n'hésitez pas à nous contacter !