Total
Bétadine Dermique 10% 125 ml
Les informations aux précautions d'emploi (interactions médicamenteuses, contre-indications, mises en garde spéciales, effets indésirables...) ainsi que la posologie sont détaillées par la notice du médicament.

Bétadine Dermique 10% 125 ml

Médicament - Allopathie

Solution 125 ml Bétadine

Antiseptique iodé En savoir +

Référence : 3400931499787

L'avis de notre Pharmacien sur la Bétadine

La Bétadine est un antiseptique des plaies ou brûlures superficielles et peu étendues. La bétadine peut également être prescrite ou conseillée pour la prise en charge des petites infections de la peau et des muqueuses (sous son autre présentation) ou des lésions avec un risque de surinfection. Cette présentation dite "bétadine jaune" est indiquée dans la prise en charge des petites plaies cutanées ou infections. 

La Bétadine est contre-indiquée dans le cas d'un usage répété à partir du 2ème mois de grossesse et lors de l'allaitement. Son utilisation est également proscrite chez le nouveau-né prématuré et l'enfant âgé de moins d'1 mois. La bétadine contient de l'iode qui peut traverser la peau lors d'un usage répété ou sur une peau particulièrement fragile. 

La Bétadine dermique peut être utilisée pure ou diluée. Lorsqu'elle est utilisée pure elle est alors badigeonnée à l'aide d'une compresse sur la zone de peau à traiter. La Bétadine contient une solution fortement colorée qui peut tacher les vêtements et la peau (de façon réversible) si l'usage est prolongé. N'associez pas la Bétadine avec un autre antiseptique. N'utilisez pas la Bétadine périmée mais rapportez le flacon à votre pharmacien. 

 

 
 
 

Comment bien désinfecter une plaie ?

La peau est une barrière naturelle de notre organisme. Dès qu'une lésion apparaît, une porte d'entrée est alors ouverte pour les agents pathogènes. L'utilisation d'un antiseptique est alors requise pour limiter le risque d'infection (prolifération bactérienne) et maintenir la zone atteinte saine afin de permettre une bonne cicatrisation. La solution antiseptique intervient après le nettoyage de la plaie (surtout si elle a été souillée) grâce à de l'eau savonneuse ou du sérum physiologique par exemple. Après l'application d'un antiseptique, la pose d'un pansement adapté permet de prendre en charge efficacement une petite plaie. 

Les antiseptique ont parfois quelques spécificités et possèdent des spectres d'action parfois différents selon s'ils sont fongicides (ils ont une action contre les mycoses), virucides, sporicides ou bactéricides. Ils peuvent tout à fait posséder l'ensemble ces qualités. 

 

Quelques pistes pour bien choisir son antiseptique 

Pour soigner une plaie ouverte, une petite éraflure, une coupure ou blessure, je conseille l'application de chlorhexidine en solution aqueuse (Biseptine par exemple). Cette solution a l'avantage de ne pas piquer à l'application et possède un large spectre d'action. L'utilisation d'éosine ou tout autre solution antiseptique colorée n'est plus recommandée. L'éosine, cette solution rouge, est faiblement antiseptique mais son utilisation avec la coloration de la peau qui en découle masque les signes d'une éventuelle infection. Une solution aqueuse de chlorhexidine lui est largement préférée. 

L'alcool n'est plus recommandé maintenant que pour une désinfection des instruments (thermomètre, surfaces...). Il possède certes un fort pouvoir antiseptique mais il s'évapore très rapidement après l'application et ne reste pas en contact de la plaie suffisamment longtemps. De plus, il engendre des picotements à l'application. Pour l'ensemble de ces raisons, il n'est plus conseillé de l'appliquer sur des plaies ouvertes. 

 Pour les plaies fermées (panaris, furoncle...), il convient d'appliquer une solution ayant un fort pouvoir de pénétrer la peau (qui elle est intacte). Pour cela différents antiseptiques peuvent être recommandés : Héxomédine transcutannée, Dakin ou Bétadine. 

 

Antiseptique ? Désinfectant ? 

L'antiseptie regroupe les méthodes destinées à prévenir ou combattre l'infection en détruisant les agents pathogènes. Un désinfectant agit exactement de la même manière. D'un point de vu sémantique pur, un antiseptique est destiné à être appliqué sur un organisme vivant alors qu'un désinfectant maintient l'antiseptie sur des objets. Mais certains laboratoires font dorénavant figurer la notion de désinfection quand le produit est appliqué sur la peau en considérant cet organe comme une matrice inerte. 

 

Les règles d'or 

 - Lavez vous bien les mains avant de pratiquer les soins

- Vérifiez la date de péremption de votre antiseptique

- N'utilisez pas plusieurs antiseptiques à la fois : au mieux leurs effets s'annulent et au pire des réactions cutanées surviennent

- Consultez la notice en cas de doute sur l'utilisation de l'antiseptique 

- avant d'appliquer un autre (et éventuel soin) après l'antiseptique, veillez à observer quelques instants afin qu'il ait le temps de sécher. 

- Surveillez l'évolution de la plaie. Si elle apparaît suintante, que du pus apparaît, que la lésion gonfle, devient plus rouge encore ou qu'elle ne cicatrise pas bien, consultez votre médecin ou demander conseil à votre pharmacien. 

 

 

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ils permettent certaines fonctionnalités comme par exemple la sauvegarde de votre panier. En savoir plus