Antiseptiques

Les antiseptiques sont indispensables dans votre trousse à pharmacie puisqu’ils font partie des produits le plus utilisés en cas de petits « bobos ».
Les antiseptiques cutanés ont pour rôle d’éviter les infections. On les utilise donc principalement sur des blessures mineures telles que des brûlures peu graves, des coupures, éraflures ou encore égratignures. Il ne faut donc pas les utiliser sur des plaies ouvertes, des coupures profondes ou des blessures très étendues.

Il y a un protocole à respecter pour bien traiter une plaie.

Commencez toujours par bien nettoyer la plaie pour enlever tous les corps étrangers ou durs qui pourraient y rester, tels que des débris, de la poussière, des graviers... Un nettoyage à l’eau et au savon est largement suffisant pour qu’une plaie soit nettoyée et qu’une grande partie des agents infectieux soit éliminée. Il faut ensuite bien rincer la plaie pour éliminer les restes de savon qui viendraient inactiver ou perturber l’efficacité des antiseptiques.

C’est seulement après avoir respecté cette première étape que vous pouvez appliquer l’antiseptique sur la plaie.
Règle importante : prendre un antiseptique et s’y tenir. Il ne sert à rien d’appliquer plusieurs antiseptiques différents sur une plaie.
Il faut aussi faire attention à la zone qui a été blessée, spécifiquement s’il s’agit d’une muqueuse ou si la zone est proche d’une muqueuse. En effet, certains antiseptiques peuvent les endommager.

En effet, si jamais un micro-organisme résistant à l’antiseptique s’y trouve, il peut contaminer le produit. Il convient aussi de bien respecter la durée de validité de l’antiseptique, qui devient inefficace ou pire, nocif une fois périmé.

Voici les différents antiseptiques que vous pouvez vous procurer :

L’alcool modifié
Beaucoup pensent à l’alcool pour désinfecter. Contrairement à ce qu’on peut penser, un alcool fort n’est pas forcément le meilleur antiseptique. En effet un alcool « mouillé » est plus efficace. Ainsi l’alcool à 70° est bien plus efficace que l’alcool 90°. Il est capable de tuer presque tous les micro-organismes en une trentaine de secondes. Mais il est à savoir qu’il est inflammable, pique, assèche la peau et ne doit pas être utilisé sur les muqueuses. Les laboratoires Gilbert le propose en flacon, ou aussi sous forme de compresses imprégnées.

Le triclocarban
C’est le principe actif des produits comme le Septivon ou le Solubacter. C’est un produit qui est efficace contre les champignons et les bactéries, mais qui nécessite d’être rincé abondamment une fois qu’il a été utilisé. A utilisé pur ou dilué, il est par contre connu pour déclencher des réactions allergiques comme de l’eczéma. Il faut aussi éviter de le conserver dans un endroit chaud, l’action de la chaleur pouvant le transformer en composé toxique.

La povidone iodée
C’est le principe actif de la gamme Bétadine. Cette gamme propose différentes formulations et dilutions pour s’adapter aux différents usages. Il y a par exemple de formes pour le bain de bouche, d’autres à utiliser pour désinfecter de larges surfaces, sous forme de compresses ou encore pour la désinfection des parties intimes. Par contre l’iode impose quelques précautions, il ne doit notamment pas être utilisé lors des six premiers mois de grossesse et lors de l’allaitement, chez les enfants de moins de 30 mois, et en cas d’allergie à l’iode.

La chlorhexidine
Il s’agit d’un antiseptique très utilisé et très bien toléré. Il ne pique pas, ne dessèche pas la peau et peut être utilisé sur des zones très sensibles dont des brûlures. En plus des bactéries et certains champignons, il serait même efficace sur certains virus. Il détruit les différents germes en quelques minutes. C’est le principe actif des produits comme l’Hibiscrub, le Cyteal, ou encore la Biseptine.

L’hexamidine
C’est le principe actif de la gamme Hexomedine. Bien toléré, il est efficace contre beaucoup de bactéries dont de très résistantes. En raison de la présence d’alcool dans la formulation, il est déconseillé sur les muqueuses.

Les dérivés chlorés
C’est un antiseptique qui est efficace contre quasiment tous les micro-organismes, bactéries, champignons, virus, ainsi que les spores (forme de résistance des bactéries). Ils sont très bien tolérés, et peuvent être utilisés durant la grossesse et l’allaitement. Attention tout de même, ils sont très réactifs avec d’autres composés, il faut donc que la zone soit parfaitement nettoyée et rincée. Ils peuvent aussi se montrer très irritants à forte concentration ou mis en pansement occlusif. La marque la plus connue est Dakin.
Total
Affinez votre recherche
Mode d'administration :
Est un générique ?
Antiseptiques Les antiseptiques sont indispensables dans votre trousse à pharmacie puisqu’ils font partie des produits le plus utilisés en cas de petits « bobos ». Les antiseptiques cutanés ont pour rôle d’éviter les infections. On les utilise donc principalement sur des blessures mineures telles que des brûlures peu graves, des coupures, éraflures ou encore égratignures. Il ne faut donc pas les utiliser sur des plaies ouvertes, des coupures profondes ou des blessures très étendues. *** Il y a un protocole à respecter pour bien traiter une plaie. Commencez toujours par bien nettoyer la plaie pour enlever tous les corps étrangers ou durs qui pourraient y rester, tels que des débris, de la poussière, des graviers... Un nettoyage à l’eau et au savon est largement suffisant pour qu’une plaie soit nettoyée et qu’une grande partie des agents infectieux soit éliminée. Il faut ensuite bien rincer la plaie pour éliminer les restes de savon qui viendraient inactiver ou perturber l’efficacité des antiseptiques. C’est seulement après avoir respecté cette première étape que vous pouvez appliquer l’antiseptique sur la plaie. Règle importante : prendre un antiseptique et s’y tenir. Il ne sert à rien d’appliquer plusieurs antiseptiques différents sur une plaie. Il faut aussi faire attention à la zone qui a été blessée, spécifiquement s’il s’agit d’une muqueuse ou si la zone est proche d’une muqueuse. En effet, certains antiseptiques peuvent les endommager. En effet, si jamais un micro-organisme résistant à l’antiseptique s’y trouve, il peut contaminer le produit. Il convient aussi de bien respecter la durée de validité de l’antiseptique, qui devient inefficace ou pire, nocif une fois périmé. Voici les différents antiseptiques que vous pouvez vous procurer : L’alcool modifié Beaucoup pensent à l’alcool pour désinfecter. Contrairement à ce qu’on peut penser, un alcool fort n’est pas forcément le meilleur antiseptique. En effet un alcool « mouillé » est plus efficace. Ainsi l’alcool à 70° est bien plus efficace que l’alcool 90°. Il est capable de tuer presque tous les micro-organismes en une trentaine de secondes. Mais il est à savoir qu’il est inflammable, pique, assèche la peau et ne doit pas être utilisé sur les muqueuses. Les laboratoires Gilbert le propose en flacon, ou aussi sous forme de compresses imprégnées. Le triclocarban C’est le principe actif des produits comme le Septivon ou le Solubacter. C’est un produit qui est efficace contre les champignons et les bactéries, mais qui nécessite d’être rincé abondamment une fois qu’il a été utilisé. A utilisé pur ou dilué, il est par contre connu pour déclencher des réactions allergiques comme de l’eczéma. Il faut aussi éviter de le conserver dans un endroit chaud, l’action de la chaleur pouvant le transformer en composé toxique. La povidone iodée C’est le principe actif de la gamme Bétadine. Cette gamme propose différentes formulations et dilutions pour s’adapter aux différents usages. Il y a par exemple de formes pour le bain de bouche, d’autres à utiliser pour désinfecter de larges surfaces, sous forme de compresses ou encore pour la désinfection des parties intimes. Par contre l’iode impose quelques précautions, il ne doit notamment pas être utilisé lors des six premiers mois de grossesse et lors de l’allaitement, chez les enfants de moins de 30 mois, et en cas d’allergie à l’iode. La chlorhexidine Il s’agit d’un antiseptique très utilisé et très bien toléré. Il ne pique pas, ne dessèche pas la peau et peut être utilisé sur des zones très sensibles dont des brûlures. En plus des bactéries et certains champignons, il serait même efficace sur certains virus. Il détruit les différents germes en quelques minutes. C’est le principe actif des produits comme l’Hibiscrub, le Cyteal, ou encore la Biseptine. L’hexamidine C’est le principe actif de la gamme Hexomedine. Bien toléré, il est efficace contre beaucoup de bactéries dont de très résistantes. En raison de la présence d’alcool dans la formulation, il est déconseillé sur les muqueuses. Les dérivés chlorés C’est un antiseptique qui est efficace contre quasiment tous les micro-organismes, bactéries, champignons, virus, ainsi que les spores (forme de résistance des bactéries). Ils sont très bien tolérés, et peuvent être utilisés durant la grossesse et l’allaitement. Attention tout de même, ils sont très réactifs avec d’autres composés, il faut donc que la zone soit parfaitement nettoyée et rincée. Ils peuvent aussi se montrer très irritants à forte concentration ou mis en pansement occlusif. La marque la plus connue est Dakin.

De A à Z