Bronchite

La bronchite correspond à une inflammation des bronches. Chez le bébé et l’enfant, cette inflammation est le plus souvent causée par un virus. On observe tout de même des cas de bronchites bactériennes et aussi des bronchites d’origine allergique. Cette maladie peut révéler d’autres troubles.

Le mécanisme de la bronchite de l’enfant est le même que la bronchite de l’adulte. Le mucus qui recouvre l’intérieur des bronches devient plus épais suite à l’inflammation, cela bouche le passage de l’air. On retrouve aussi la contraction des muscles des bronches qui contribue à diminuer le diamètre des bronches. Les symptômes sont très semblables. Le premier est une toux sèche assez violente et en quintes. Cette toux devient ensuite grasse pour évacuer le mucus. On retrouve aussi une respiration plus difficile, rapide et sifflante à cause de l’obstruction des voies respiratoires. Même si il s’agit d’une infection, il n’y a pas systématiquement de fièvre bien qu’elle soit assez fréquemment retrouvée. Des manifestations au niveau du nez existent. Le bébé peut aussi se plaindre de douleurs au niveau du thorax. Il est à noter que chez le très jeune enfant, la bronchite se confond souvent avec la bronchiolite qui est une atteinte virale plus profonde des poumons (bronchioles). Les symptômes sont semblables mais durent plus longtemps et la fièvre est plus présente.

La bronchite est une pathologie assez contagieuse. Il n’est pas rare que la contamination se fasse à l’école ou à la crèche. Il est donc conseillé de garder l’enfant à la maison le temps de la maladie. Il s’agit souvent de la seule option comme ces maladies fatiguent énormément l’enfant et lui font tenir le lit.
Le traitement est donc symptomatique, associé à du repos. Contre les douleurs et la fièvre, on privilégiera du paracétamol sous une forme adaptée au poids et à l’âge de l’enfant. Des sprays à l’eau de mer peuvent être utilisés pour nettoyer le nez de l’enfant, il s’agit le plus souvent du seul dispositif utilisable sur les plus jeune. Une bonne hygiène du nez est très importante. Pour la toux, les sirops qu’on donne aux adultes et aux enfants assez grands ne peuvent pas être utilisés chez les plus jeunes. Il existe un produit qui se présente sous la forme de suppositoire : le Coquelusedal qui est spécifique à ce type d’atteintes. Il existe sous deux formes en fonction de l’âge de l’enfant. Des produits pour soulager la toux sèche de l’enfant sont disponibles dans la section Parapharmacie du site comme le Petit Drill.
Il y a un traitement non médicamenteux qui est aussi assez souvent pratiqué lors de ces maladies. Il s’agit de la kinésithérapie respiratoire. Ce sont des manipulations qu’un spécialiste effectue sur le tronc de l’enfant pour forcer l’expulsion de tout ce que l’enfant n’arrive pas à expulser. Les gestes peuvent être spectaculaires mais c’est une intervention non douloureuse et qui est nécessaire si l’enfant n’arrive plus à évacuer ses sécrétions. La plupart du temps, cela concerne les bébés.

Cette maladie est souvent liée à d’autres maladies respiratoires. En effet, un bébé qui fait des bronchites à répétition est très souvent atteint d’asthme.
Total
Affinez votre recherche
Mode d'administration :
Forme :
Type de toux
Femme enceinte :
Allaitement :
Indications
Est un générique ?
Marque
Bronchite La bronchite correspond à une inflammation des bronches. Chez le bébé et l’enfant, cette inflammation est le plus souvent causée par un virus. On observe tout de même des cas de bronchites bactériennes et aussi des bronchites d’origine allergique. Cette maladie peut révéler d’autres troubles. *** Le mécanisme de la bronchite de l’enfant est le même que la bronchite de l’adulte. Le mucus qui recouvre l’intérieur des bronches devient plus épais suite à l’inflammation, cela bouche le passage de l’air. On retrouve aussi la contraction des muscles des bronches qui contribue à diminuer le diamètre des bronches. Les symptômes sont très semblables. Le premier est une toux sèche assez violente et en quintes. Cette toux devient ensuite grasse pour évacuer le mucus. On retrouve aussi une respiration plus difficile, rapide et sifflante à cause de l’obstruction des voies respiratoires. Même si il s’agit d’une infection, il n’y a pas systématiquement de fièvre bien qu’elle soit assez fréquemment retrouvée. Des manifestations au niveau du nez existent. Le bébé peut aussi se plaindre de douleurs au niveau du thorax. Il est à noter que chez le très jeune enfant, la bronchite se confond souvent avec la bronchiolite qui est une atteinte virale plus profonde des poumons (bronchioles). Les symptômes sont semblables mais durent plus longtemps et la fièvre est plus présente. La bronchite est une pathologie assez contagieuse. Il n’est pas rare que la contamination se fasse à l’école ou à la crèche. Il est donc conseillé de garder l’enfant à la maison le temps de la maladie. Il s’agit souvent de la seule option comme ces maladies fatiguent énormément l’enfant et lui font tenir le lit. Le traitement est donc symptomatique, associé à du repos. Contre les douleurs et la fièvre, on privilégiera du paracétamol sous une forme adaptée au poids et à l’âge de l’enfant. Des sprays à l’eau de mer peuvent être utilisés pour nettoyer le nez de l’enfant, il s’agit le plus souvent du seul dispositif utilisable sur les plus jeune. Une bonne hygiène du nez est très importante. Pour la toux, les sirops qu’on donne aux adultes et aux enfants assez grands ne peuvent pas être utilisés chez les plus jeunes. Il existe un produit qui se présente sous la forme de suppositoire : le Coquelusedal qui est spécifique à ce type d’atteintes. Il existe sous deux formes en fonction de l’âge de l’enfant. Des produits pour soulager la toux sèche de l’enfant sont disponibles dans la section Parapharmacie du site comme le Petit Drill. Il y a un traitement non médicamenteux qui est aussi assez souvent pratiqué lors de ces maladies. Il s’agit de la kinésithérapie respiratoire. Ce sont des manipulations qu’un spécialiste effectue sur le tronc de l’enfant pour forcer l’expulsion de tout ce que l’enfant n’arrive pas à expulser. Les gestes peuvent être spectaculaires mais c’est une intervention non douloureuse et qui est nécessaire si l’enfant n’arrive plus à évacuer ses sécrétions. La plupart du temps, cela concerne les bébés. Cette maladie est souvent liée à d’autres maladies respiratoires. En effet, un bébé qui fait des bronchites à répétition est très souvent atteint d’asthme.

De A à Z