Bébé

La médication des bébés représente quelque chose d’assez particulier. En effet, un bébé peut potentiellement attraper toutes les maladies qu’un enfant ou adulte pourrait attraper. Il peut en attraper plus encore, et ces dernières peuvent être plus graves. C’est dû au fait que les tout petits ont des organismes qui ne sont pas encore matures. En effet, certains organes n’ont pas encore tout à fait leurs fonctions définitives, leur immunité n’est pas encore complète. Les zones qui servent de barrières et d’interfaces comme la peau et les muqueuses sont plus fragiles. Un bébé peut donc plus facilement tomber malade, les symptômes peuvent être plus importants et la maladie plus grave.

Cette immaturité physiologique rend aussi les traitements compliqués. En effet, comme toutes les voies métaboliques ne sont pas encore bien établies, un bébé n’est pas capable d’assimiler correctement certains produits, voire pas capable de les assimiler. De plus, le très faible poids corporel fait que les dosages sont très compliqués à établir. Un bébé est donc plus sensible aux effets secondaires des produits, et certains ne peuvent pas être utilisés.

Pour soigner un bébé, il faut donc bien choisir quel principe actif il convient d’utiliser, et surtout à quel dosage. Alors que pour les adultes les doses sont déjà prédéfinies sous forme de prises uniques, par exemple des comprimés de 1000 mg de paracétamol ou de 200 mg d’ibuprofène, on procède différemment pour le bébé. En effet, la posologie est très souvent directement adaptée au poids du bébé, les prescriptions notant souvent X mg ou ml selon le poids. Les produits sont donc sous forme liquide avec un dispositif doseur, ou alors sous formes unitaires très faiblement dosées. Comme le poids peut très vite évoluer, cela permet de toujours connaître la bonne dose à administrer.

Pour le non dosable, les produits sont formulés pour être le moins agressifs, aussi bien au niveau du principe actif qu’au niveau des excipients. C’est surtout le cas pour les applications externes comme les crèmes, lotions, et autres formes directement appliquées sur la peau. Si des méthodes n’utilisant pas de produits actifs peuvent être utilisées, on préfèrera cette approche. Par exemple pour les atteintes du nez, on préfèrera utiliser le lavage à l’eau de mer avec des sprays adaptés plutôt que d’utiliser des sprays médicamenteux. Ce type d’approche est régulièrement la seule possible.

Vous trouverez donc ici des produits spécifiquement formulés pour les bébés. Il est toujours mieux d’avoir l’avis d’un spécialiste si votre bébé a des soucis de santé et de ne pas hésiter à aller consulter.
Total
Affinez votre recherche
Type de toux
Est un générique ?
Bébé La médication des bébés représente quelque chose d’assez particulier. En effet, un bébé peut potentiellement attraper toutes les maladies qu’un enfant ou adulte pourrait attraper. Il peut en attraper plus encore, et ces dernières peuvent être plus graves. C’est dû au fait que les tout petits ont des organismes qui ne sont pas encore matures. En effet, certains organes n’ont pas encore tout à fait leurs fonctions définitives, leur immunité n’est pas encore complète. Les zones qui servent de barrières et d’interfaces comme la peau et les muqueuses sont plus fragiles. Un bébé peut donc plus facilement tomber malade, les symptômes peuvent être plus importants et la maladie plus grave. *** Cette immaturité physiologique rend aussi les traitements compliqués. En effet, comme toutes les voies métaboliques ne sont pas encore bien établies, un bébé n’est pas capable d’assimiler correctement certains produits, voire pas capable de les assimiler. De plus, le très faible poids corporel fait que les dosages sont très compliqués à établir. Un bébé est donc plus sensible aux effets secondaires des produits, et certains ne peuvent pas être utilisés. Pour soigner un bébé, il faut donc bien choisir quel principe actif il convient d’utiliser, et surtout à quel dosage. Alors que pour les adultes les doses sont déjà prédéfinies sous forme de prises uniques, par exemple des comprimés de 1000 mg de paracétamol ou de 200 mg d’ibuprofène, on procède différemment pour le bébé. En effet, la posologie est très souvent directement adaptée au poids du bébé, les prescriptions notant souvent X mg ou ml selon le poids. Les produits sont donc sous forme liquide avec un dispositif doseur, ou alors sous formes unitaires très faiblement dosées. Comme le poids peut très vite évoluer, cela permet de toujours connaître la bonne dose à administrer. Pour le non dosable, les produits sont formulés pour être le moins agressifs, aussi bien au niveau du principe actif qu’au niveau des excipients. C’est surtout le cas pour les applications externes comme les crèmes, lotions, et autres formes directement appliquées sur la peau. Si des méthodes n’utilisant pas de produits actifs peuvent être utilisées, on préfèrera cette approche. Par exemple pour les atteintes du nez, on préfèrera utiliser le lavage à l’eau de mer avec des sprays adaptés plutôt que d’utiliser des sprays médicamenteux. Ce type d’approche est régulièrement la seule possible. Vous trouverez donc ici des produits spécifiquement formulés pour les bébés. Il est toujours mieux d’avoir l’avis d’un spécialiste si votre bébé a des soucis de santé et de ne pas hésiter à aller consulter.

De A à Z