Total
Biseptine Antiseptique 250 ml
Les informations aux précautions d'emploi (interactions médicamenteuses, contre-indications, mises en garde spéciales, effets indésirables...) ainsi que la posologie sont détaillées par la notice du médicament.

Biseptine Antiseptique 250 ml

Médicament - Allopathie

Solution 250 ml Biseptine

Ce médicament est indiqué pour:
L'antisepsie des plaies chirurgicales et traumatiques peu profondes.
Le traitement local d'appoint des affections de la peau, infectées ou risquant de s'infecter.
L'antisepsie de la peau avant une opération.... En savoir +

Référence : 3400933054212
3.20
En stock
Safe payment Paiement 100% sécurisé

L'avis de notre Pharmacien sur la Biseptine

La Biseptine est sans conteste l'antiseptique le plus vendu en pharmacie. Il permet de prendre en charge les petites plaies ou encore les bobos du quotidien. Ses grands avantages sont sa grande efficacité (évidemment) pour assainir les plaies et empêcher de fait la surinfection, il permet une cicatrisation optimale, il ne pique pas à l'application et il est transparent. 

En cas de petite plaie, écorchure, petite brûlure, cloque rompue, égratignure ou coupure, veillez à bien nettoyer la peau si elle est souillée avec de l'eau. Ensuite, appliquez la Biseptine à l'aide d'une compresse soit en pulvérisant directement sur la plaie soit en imbibant la compresse pour badigeonner la zone lésée. Attention à ne pas pulvériser ce produit sur le visage afin d'éviter un contact avec les yeux. 

La Biseptine peut être utilisée à tous les âges. C'est d'ailleurs l'antiseptique recommandé et prescrit pour les soins du cordon ombilical des nouveaux nés ou dans la prise en charge ds boutons de varicelle chez les jeunes enfants et bébés. 

 

 

 

Comment faire les soins du cordon à son bébé ?

A la naissance, le bébé est encore relié à sa maman au placenta via le cordon ombilical. Au moment de la naissance, le cordon est alors clampé des deux coté et coupé au milieu. Une partie du cordon ombilical reste donc accolé au bébé pendant les tout premiers jours après a naissance. C'est ce petit bout qui va tomber. Ce petit bout de cordon n'est absolument pas douloureuse pour le nouveau-né mais il convient qu'il reste bien propre. 

Avant de pratiquer les soins à vote bébé, lavez-vous bien les mains (essayez qu'elles ne soient pas trop froides pour ne pas gêner votre bébé). Pour ces soins, vous allez avoir besoin de compresses stériles non tissées (elles sont plus douces). Imbibez la compresse de Biseptine en son centre et pliez-la en 4 pour avoir un bout bien imbiber qui puisse facilement accéder à cette petite zone. Nettoyez de l'intérieur vers l'extérieur en remontant et faisant tout le tour. 

Quand le cordon est tombé, continuez les soins en nettoyant les bordures et l'intérieur (délicatement s'il vous plait) du nombril. Tant que le coton ou la compresse est sale avec la présence de quelques sécrétions (jaunes), continuez les soins. 

Le cordon tombe en général au bout de 4 à 10 jours. Si les sécrétions sont abondantes, s'il y a présence de traces de sang ou d'une mauvaise odeur ou que vous avez un doute, n'hésitez surtout pas à en parler avec votre médecin ou votre sage-femme. De même si la bordure du nombril devient rouge donc inflammatoire, cela peut être le signe d'une infection. 

Veillez à faire les soins du cordon à chaque change pour vous assurer que le cordon et le nombril soit bien propre. La couche ne doit pas recouvrir le cordon, faites donc un petit ourlet avec le bord supérieur de la couche pour ne pas qu'il soit dans l'humidité. Ne couvrez pas le cordon d'un pansement.  

 

Comment bien désinfecter un petit bobo ?

La peau est une barrière naturelle de notre organisme. Dès qu'une lésion apparaît, une porte d'entrée est alors ouverte pour les agents pathogènes. L'utilisation d'un antiseptique est alors requise pour limiter le risque d'infection (prolifération bactérienne) et maintenir la zone atteinte saine afin de permettre une bonne cicatrisation. La solution antiseptique intervient après le nettoyage de la plaie (surtout si elle a été souillée) grâce à de l'eau savonneuse ou du sérum physiologique par exemple. Après l'application d'un antiseptique, la pose d'un pansement adapté permet de prendre en charge efficacement une petite plaie. 

Les antiseptiques ont parfois quelques spécificités et possèdent des spectres d'action parfois différents selon s'ils sont fongicides (ils ont une action contre les mycoses), virucides, sporicides ou bactéricides. Ils peuvent tout à fait posséder l'ensemble ces qualités. 

 

 

Quelques pistes pour bien choisir son antiseptique 

Pour soigner une plaie ouverte, une petite éraflure, une coupure ou blessure, je conseille l'application de chlorhexidine en solution aqueuse (Biseptine par exemple). Cette solution a l'avantage de ne pas piquer à l'application et possède un large spectre d'action. L'utilisation d'éosine ou tout autre solution antiseptique colorée n'est plus recommandée. L'éosine, cette solution rouge, est faiblement antiseptique mais son utilisation avec la coloration de la peau qui en découle masque les signes d'une éventuelle infection. Une solution aqueuse de chlorhexidine lui est largement préférée. 

L'alcool n'est plus recommandé maintenant que pour une désinfection des instruments (thermomètre, surfaces...). Il possède certes un fort pouvoir antiseptique mais il s'évapore très rapidement après l'application et ne reste pas en contact de la plaie suffisamment longtemps. De plus, il engendre des picotements à l'application. Pour l'ensemble de ces raisons, il n'est plus conseillé de l'appliquer sur des plaies ouvertes. 

 Pour les plaies fermées (panaris, furoncle...), il convient d'appliquer une solution ayant un fort pouvoir de pénétrer la peau (qui elle est intacte). Pour cela différents antiseptiques peuvent être recommandés : Héxomédine transcutannéeDakin ou Bétadine. 

 

Antiseptique ? Désinfectant ? 

L'antiseptie regroupe les méthodes destinées à prévenir ou combattre l'infection en détruisant les agents pathogènes. Un désinfectant agit exactement de la même manière. D'un point de vu sémantique pur, un antiseptique est destiné à être appliqué sur un organisme vivant alors qu'un désinfectant maintient l'antiseptie sur des objets. Mais certains laboratoires font dorénavant figurer la notion de désinfection quand le produit est appliqué sur la peau en considérant cet organe comme une matrice inerte. 

 

Les règles d'or 

 - Lavez vous bien les mains avant de pratiquer les soins

- Vérifiez la date de péremption de votre antiseptique

- N'utilisez pas plusieurs antiseptiques à la fois : au mieux leurs effets s'annulent et au pire des réactions cutanées surviennent

- Consultez la notice en cas de doute sur l'utilisation de l'antiseptique 

- avant d'appliquer un autre (et éventuel soin) après l'antiseptique, veillez à observer quelques instants afin qu'il ait le temps de sécher. 

- Surveillez l'évolution de la plaie. Si elle apparaît suintante, que du pus apparaît, que la lésion gonfle, devient plus rouge encore ou qu'elle ne cicatrise pas bien, consultez votre médecin ou demander conseil à votre pharmacien. 

 

 

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ils permettent certaines fonctionnalités comme par exemple la sauvegarde de votre panier. En savoir plus