Total
Découvrez notre sélection de masques pour toute la famille !
Les informations aux précautions d'emploi (interactions médicamenteuses, contre-indications, mises en garde spéciales, effets indésirables...) ainsi que la posologie sont détaillées par la notice du médicament.

Nicorette Microtab 2 mg x 100

Médicament - Allopathie

Comprimés à faire fondre x 100 Nicorette

Médicament indiqué dans le traitement du sevrage tabagique, pour les fumeurs très fortement à faiblement dépendants. En savoir +

Référence : 3400937992398
11.70
En stock
Safe payment Paiement 100% sécurisé

Les traitements pour arrêter de fumer sont un des piliers de la réussite du sevrage. L’arrêt de la cigarette est avant tout motivé par une volonté mentale de se libérer de la dépendance du tabac, et de retrouver une bonne santé. Le soutien psychologique et un accompagnement pour changer les comportements liés au tabac, ainsi que la nicotine, font évoluer le taux de succès. Les méthodes pour l’arrêt du tabac sont différentes suivant la consommation en cigarettes de chacun. La prise de nicotine permet de supprimer progressivement l’accoutumance du fumeur au tabac. Les médicaments de substitutions ont été reconnus comme efficace dans les traitements du sevrage au tabac. Ces médicaments sont un traitement précieux pour les fumeurs souhaitant un arrêt complet du tabac.

 

Le traitement nicotinique de substitution (TNS)

Comprimés sublingual, pastilles à sucer ou patchs, les produits à base de nicotine indiqués dans l'arrêt du tabac ont montré leur efficacité dans le sevrage et réduisent par deux le risque de fumer à nouveau dans les 6 mois de l'arrêt. La consommation journalière de nicotine par voie transdermique (patchs à la nicotine) ou par voie orale est assimilée plus lentement que la fumée du tabac, sans avoir les effets "shoot" de la nicotine. Un médicament à base de nicotine limite les symptômes de l'arrêt et réduit la dépendance et le risque de "craving" (envie intense de fumer). Ces traitements sont indiqués chez les fumeurs dès l'âge de 15 ou 18 ans (selon les formes de nicotine), sans contre indications à l'exception d'une hypersensibilité à la nicotine. La consommation de médicaments à base de nicotine est également contre-indiqué chez les non fumeurs. Quelle que soit la forme choisie, patchs, comprimés ou gommes, le choix doit être spécifique selon les préférences de chacun. L'efficacité de ce médicament est augmentée lorsque qu'ils sont associés au soutien du médecin, du pharmacien et autres professionnels de santé. L'association d'un patch à la nicotine et d'une forme orale rapide renforcent la résistance face à l'arrêt. La dose d'initiation de traitement est dépendante de la consommation de tabac associée, et s'ajuste au besoin des patients : si vous ressentez des effets indésirables causés par la nicotine d'un traitement substitutif, la dose sera réduite. Si au contraire, l'arrêt est difficile à tenir et vos envies de tabac sont toujours aussi présente, la dose du traitement à base de nicotine pourra être augmentée. Ne modifiez pas les dosages de votre traitement sans l'avis de votre médecin et de votre pharmacien. Dans tout les cas, la réduction se fait de manière progressive, les patchs étant fréquemment stopper avant les comprimés. Afin de réduire le risque d'échec, le traitement par patch et par comprimé devra être suivi trois mois au minimum.

 

Les formes orales

Comprimé sublingual, pastille à laisser fondre ou gomme à mâcher, les médicaments oraux à base de nicotine indiqués dans le traitement de la dépendance aux tabac contribuent à une absorption de la nicotine par la muqueuse de la bouche vers un passage dans le sang. Nous vous conseillons de ne pas manger ni boire 15 minutes avant la prise des comprimés, et pendant la prise pour ne pas interférer avec l'assimilation de la nicotine. Les comprimés sublinguaux ont l'avantage d'agir rapidement dès qu'ils commencent à se dissoudre dans la bouche, cependant la durée d'action est moins longue que celle des patchs, qui permet une diffusion plus lente de la nicotine. 

 

Zoom sur le comprimé sublingual 

Un comprimés sublingual se place d'un côté puis l'autre de la bouche, il ne se croque pas et ne s'avale pas. Le comprimé sublingual peut aussi être placé entre joue et gencive, ou sous la langue, en le laissant fondre sans le sucer. Les doses en début de traitement du comprimé sublingual à la nicotine sont identiques à celle des gommes à mâcher. Tout d'abord, on s'orientera vers une posologie de 1 mg, 1,5 ou 2 mg en cas de dépendance faible ou moyenne. Les comprimés et autres formes orales dosées à 2,5 mg et 4 mg sont réservés pour une dépendance forte.

 

Prise à la demande ou prise rythmée ? 

Les pastilles, gommes ou comprimés de nicotine peuvent être pris à la demande. Essayez d'anticiper les moments que vous identifiez comme étant les plus sensibles de votre journée. Je pense notamment au matin avec le café, après le repas, aux soirées avec des amis, en sortant du travail... N'attendez de lutter contre l'envie de fumer pour prendre le substitut. Prenez-le au juste moment où vous auriez pris une cigarette. La mise des patchs est différente et rythmée. Ils se placent sur la peau à heure relativement fixe et en fonction de la durée d'action (16 heures ou 24 heures). Je préfère conseiller les patchs à libération sur 24 heures aux personnes qui fument dès le réveil. Cela permet alors de couvrir la nuit et de retrouver alors une couverture nicotinique au réveil.

 

Les effets indésirables des comprimés sublinguaux

Les effets indésirables des traitements à la nicotine substitutif sont identiques, que l'on prenne une gomme ou un comprimé. Les effets indésirables courants des formes orales sont les nausées, les sensations de brûlures dans la bouches, les brûlures de l'estomac, une irritation de la gorge, une toux et des hoquets, en particuler en cas d'un excès de déglutition de nicotine dans la salive.

 

Nicorette Microtab 

Le comprimé sublingual Nicorette Microtab a l'avantage d'être pratique d'utilisation au quotidien. Il accompagne l'ex-fumeur tout au long de son sevrage. Nicorette Microtab est de petite taille et fond sous la langue, contribuant à l'arrêt du tabac en toute discrétion. Le comprimé se fond sans être croqué ni sucé. La posologie est d'un à deux comprimés sublinguaux Microtab selon l'intensité de la dépendance, à chaque fois que l'envie de fumer se fait sentir. Généralement, un comprimé sublingual Nicorette Microtab peut être pris toutes les heures si besoin, sans dépasser 30 comprimés par jour. Les fumeurs faiblement dépendants (test de Fagerström) peuvent prendre un comprimé à renouveler si besoin et jusqu'à 8 à 12 comprimés Nicorette Microtab par jour. Les fumeurs fortement dépendants peuvent directement prendre 2 comprimés par prise, et jusqu'à 24 comprimés par jour. En cours de sevrage, lorsque l'envie de fumer devient inexistante, le nombre de comprimés peut être réduites au fur et à mesure, La durée moyenne de consommation des comprimés sublinguaux Nicorette Microtab je doit pas dépasser 6 mois sans avis du médecin. Le médicament Nicorette Microtab ne doit pas être utilisé chez les moins de 18 ans. La consommation des comprimés Microtab doit être surveillée et suivie en cas de maladie cardio-vasculaire, d'ulcères gastro-intestinale, d'hyperthyroïdie, de diabète et d'insuffisance rénale ou hépatique. L'arrivée d'effets indésirables est fréquent. N'hésitez pas à consulter votre pharmacien et votre médecin !


 

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ils permettent certaines fonctionnalités comme par exemple la sauvegarde de votre panier. En savoir plus