Total
Livraison en 24/48h offerte dès 59€ d'achat
Les informations aux précautions d'emploi (interactions médicamenteuses, contre-indications, mises en garde spéciales, effets indésirables...) ainsi que la posologie sont détaillées par la notice du médicament.

Dacryoserum Unidoses

Médicament - Allopathie
Unidoses x 20 Dacryum

Lavage oculaire en cas d'irritation conjonctivale. En savoir +

Référence : 3400934732652
4.93
En stock
Safe payment Paiement 100% sécurisé

Qu’est-ce que le Dacryoserum ?

Le médicament Dacryoserum est une solution pour lavage ophtalmique en récipient unidose. Le Dacryoserum est une solution ophtalmique en unidose utilisée dans le traitement oculaire des conjonctivites, d’irritation conjonctivale et pour effectuer un lavage oculaire en cas de conjonctivites allergiques. En récipient unidose, le dacryoserum est un médicament formulé à base de borax et d’acide borique. Le borax est la substance active du dacryoserum, on retrouve comme excipient du chlorure de sodium, de l'eau distillée de rose et de l'eau purifiée. Dacryoserum est un médicament des laboratoire Johnson & Johnson.

Posologie de la solution ophtalmique Dacryoserum en récipient unidose

La posologie du médicament Dacryoserum à base de borax et d’acide borique en récipient unidose est de 1 lavage à 3 lavages oculaires par jour. La solution ophtalmique Dacryoserum en récipient unidose est simple d'utilisation. L’administration de la solution en unidose se fait directement au niveau des surfaces oculaires en appuyant doucement sur le récipient et en veillant à ne pas mettre en contact le récipient unidose avec la surface ophtalmique. Il faut essuyer l’excèdent de solution ophtalmique avec une compresse non-tissée stérile ou du coton hydrophile. Le récipient unidose du médicament dacryoserum s’utilise tout de suite après ouverture et se jette immédiatement après utilisation. Le récipient unidose du médicament dacryoserum peut s’utiliser pour les deux yeux. Pour une bonne hygiène et la santé ophtalmique, il convient de ne pas réutiliser un récipient unidose entamé. En cas de traitement concomitant avec un collyre, il faut attendre 10 à 15 minutes avant l’instillation de l’autre collyre.

Effets indésirables du médicament Dacryoserum solution ophtalmique

La solution pour lavage ophtalmique dacryoserum en récipient unidose ne doit pas être avaler ni injecter. La solution ophtalmique Dacryoserum ne contient pas de conservateurs. Cette solution en récipient unidose s’utilise chez les patients porteurs de lentilles de contact, mais il est préférable de retirer les lentilles avant de procéder au lavage oculaire. Dans de rares cas, l’instillation de la solution dacryoserum en récipient unidose peut provoquer une irritation oculaire. Après instillation de ce collyre en solution dans les yeux, une gêne passagère peut survenir et affecter l’aptitude à conduire des véhicules ou à utiliser des machines. Par mesure de précaution, il convient d’attendre un peu après l’administration de cette solution oculaire jusqu’au retour d’une vision normale pour conduite un véhicule ou une machine.

Précautions d’emploi du médicament Dacryoserum

Ce médicament à base d’acide borique et de borax doit être utilisé avec prudence chez la femme enceinte ou allaitante. En raison du manque de données cliniques exploitables, l’utilisation du médicament Dacryoserum est donc à éviter lors de la grossesse et de l’allaitement. Comme tous les médicaments, par mesure de précautions, vous pouvez demander un avis médical ou prendre conseil en pharmacie pour avoir des informations avant d’utiliser cette solution oculaire. Vous retrouvez toutes les informations sur le médicament dacryoserum en récipient unidose directement dans la boîte avec la notice (composition, posologie, mode d’administration, effets indésirables, précautions d’emploi).

Comment faire un lavage oculaire ?

En cas d’irritation oculaire le lavage oculaire est le premier réflexe à adopter. L’irritation peut être liée à une poussière dans l’œil, une journée venteuse avec une sensation d’œil sec ou irrité, les yeux rouges, la climatisation, le port de lentilles, les allergies saisonnières. Bien sûr, l'utilisation de sérum physiologique peut être tout à fait adaptée, mais dès l'instant que la conjonctive est rouge, il est préférable d'opter pour une solution antiseptique comme le produit Dacryoserum. Le Dacryoserum est un médicament spécialement formulé pour cela. Il contient des actifs antiseptiques (acide borique, borax) et de l'eau distillée de rose pour ses vertus apaisantes. Pour pratiquer un lavage oculaire, il est important d’avoir une bonne hygiène des mains. Avant l’instillation d’une solution ophtalmique, on veille à effectuer un bon lavage des mains. Retirez le capuchon qui scelle l'unidose. Penchez votre tête en arrière et regardez vers le haut. Sans toucher votre œil avec l'embout, pressez la pipette pour libérer la solution projetée dans l'œil. On ne lésine pas et on ne compte pas les gouttes, arrosez généreusement. Essuyez le surplus de solution avec une compresse non tissée (plus douce) ou un coton hydrophile.

Que faire en cas de conjonctivite ?

Une conjonctivite est une inflammation de la conjonctive ophtalmique. Elle est très souvent d'origine virale. Elle peut concerner un œil ou parfois les deux simultanément. Les yeux larmoient avec une sensation de grains de sable dans les yeux, les paupières sont gonflées, l'œil est rouge et des sécrétions apparaissent. Les conjonctivites allergiques se définissent par un prurit important et un œdème de la paupière fréquent. Les deux yeux sont touchés, et d'autres symptômes généraux de l'allergie sont retrouvés. Les conjonctivites d'irritation ont des causes diverses : pollution, vent, fumée, écran, sécheresse oculaire, etc. Le traitement de ces conjonctivites repose sur un lavage oculaire fréquent, trois fois par jour. Une solution antiseptique en unidose peut aussi être ajoutée si la conjonctivite est infectieuse, et une solution anti-allergique (voir un médicament par voie orale) peut être associée si besoin, selon les indications. Parfois, un médicament local à base d'AINS est conseillé, si la conjonctivite est causée par un virus, et très enflammée. Enfin, un traitement par une solution antibiotique n'est conseillé que dans le cas des conjonctivites bactériennes grave. N'hésitez pas à prendre conseil en pharmacie, et de prendre un avis médical en cas de doutes. ‌ Là encore, il convient de faire 3 lavages oculaires par jour avec une solution ophtalmique en unidose, 10 minutes (au moins) après le lavage, instillez une solution oculaire antiseptique(Désomédine en flacon ou unidose) à raison d'une à 2 gouttes 3 à 4 fois par jour. Les unidoses peuvent se conserver sur la journée, en prenant soin de reboucher la pipette à l'aide du capuchon). Si la conjonctivite est davantage d'origine allergique avec des démangeaisons importantes et s'accompagne d'autres signes généraux (éternuements, écoulement nasal) dans un contexte particulier avec la présence d'allergènes, privilégiez un collyre anti-allergique comme le médicament en solution Allergiflash ou les unidoses Opticron. Veillez toujours à bien vous laver les mains avant ET après avoir instillé un collyre. Ne confondez pas les symptômes d'une conjonctivite avec un syndrome des yeux secs. En cas d'apparition de symptômes oculaire d'origine infectieuse ou viral, ne portez pas vos lentilles de contact.

Le conseil du pharmacien

Pour éviter les troubles oculaires, ayez une hygiène adaptée. Lavez vous régulièrement les mains, nettoyez les yeux avec une solution en récipient unidose ou un collyre décongestionnant avec une compresse, et changez de solution unidose à chaque usage. Favorisez l'usage de mouchoirs jetables, et ne frottez pas vos paupières. En cas de conjonctivite causée par une irritation, pensez aux lunettes de soleil, évitez la fumée, et réduisez le temps devant les écrans. Les lentilles sont à éviter pendant un traitement. Si ce n'est pas possible, il convient de distancer l'usage de la solution collyre et la pose des lentilles, de vingt minutes au minimum. L'utilisation de l'eau du robinet est interdite. Enfin, lors d'un traitement par un médicament local, respectez les contre-indications et les précautions d'usage. L'utilisation d'un médicament ophtalmique à base de certaines molécules antibiotiques, comme les quinolones, sont proscrites chez la femme enceinte et l'enfant. Afin d'éviter la survenue d'un effet indésirable, n'utilisez pas de médicament ophtalmique sans diagnostic médical ou hors conseil de votre pharmacie. Pensez à noter sur le récipient (unidose ou flacon), la date d'ouverture, afin de respecter la bonne conservation.

 

Si après deux jours, les symptômes subsistent, prenez un avis médical et tournez vous vers un ophtalmologue, en particulier si votre vue se brouille ou si une douleur survient.