Bouton de fièvre

Le bouton de fièvre, autrement appelé herpès labial, ou « feu sauvage » en québécois, est une infection liée à un virus. Il s’agit là d’une infection peu grave, mais très gênante, inesthétique, et particulièrement contagieuse.

Le virus à l’origine du bouton de fièvre fait partie de la famille des Herpes virus. Il s’agit plus particulièrement du HPV 1, à ne pas confondre avec le HPV 2, qui lui est responsable des herpès génitaux.

Très contagieux, le bouton de fièvre est très répandu ! Cela est également causé par le fait qu’une fois infecté, le virus reste dans le corps et peut donc faire des récidives.

Le bouton de fièvre apparaît au niveau de la lèvre le plus souvent. Sa présence est annoncée quand un point précis de la lèvre commence à démanger et à l’air d’être tendu. Environ une journée plus tard, le bouton pousse à cet endroit, la peau se met alors à brûler et continue de démanger beaucoup. Ce bouton peut se transformer en vésicule remplie d’un liquide très contagieux, puis suinter, voire même dans certains cas, éclater. Après quelque temps, le bouton forme une croute et finit par se résorber de lui-même. Durant tout le temps où il est présent, et encore plus si le bouton a éclaté, il faut considérer la personne comme hautement contagieuse.

Une disparition complète du bouton de fièvre a lieu généralement au plus long sous 15 jours. Les seules complications connues sont ce que l’on nomme les encéphalites herpétiques, qui peuvent avoir lieu chez les gens très immunodéprimés, comme les sidaïques ou les nourrissons. Par contre, il faut savoir qu’on n’acquière pas naturellement une immunité contre le bouton de fièvre après un premier épisode. En effet, une fois atteint une fois, il est possible d’avoir de nouvelles poussées dans des périodes de fatigue ou de stress qui font un peu baisser l’immunité.

Le traitement des boutons de fièvre repose principalement sur l’utilisation d’une crème antivirale. Cette crème est à appliquer dès qu’on ressent ou suspecte les premiers symptômes annonciateurs de l’apparition d’un bouton. Pris à temps, cela peut même l’empêcher de sortir. Sinon cela permet de réduire la durée de l’épisode.

L’antiviral le plus connu est Activir et son générique l’Aciclovir. Ils se présentent sous la forme de petits tubes de crème ou en flacons pompe.
Total
Affinez votre recherche
Mode d'administration :
Forme :
Indications
Est un générique ?
Bouton de fièvre Le bouton de fièvre, autrement appelé herpès labial, ou « feu sauvage » en québécois, est une infection liée à un virus. Il s’agit là d’une infection peu grave, mais très gênante, inesthétique, et particulièrement contagieuse. *** Le virus à l’origine du bouton de fièvre fait partie de la famille des Herpes virus. Il s’agit plus particulièrement du HPV 1, à ne pas confondre avec le HPV 2, qui lui est responsable des herpès génitaux. Très contagieux, le bouton de fièvre est très répandu ! Cela est également causé par le fait qu’une fois infecté, le virus reste dans le corps et peut donc faire des récidives. Le bouton de fièvre apparaît au niveau de la lèvre le plus souvent. Sa présence est annoncée quand un point précis de la lèvre commence à démanger et à l’air d’être tendu. Environ une journée plus tard, le bouton pousse à cet endroit, la peau se met alors à brûler et continue de démanger beaucoup. Ce bouton peut se transformer en vésicule remplie d’un liquide très contagieux, puis suinter, voire même dans certains cas, éclater. Après quelque temps, le bouton forme une croute et finit par se résorber de lui-même. Durant tout le temps où il est présent, et encore plus si le bouton a éclaté, il faut considérer la personne comme hautement contagieuse. Une disparition complète du bouton de fièvre a lieu généralement au plus long sous 15 jours. Les seules complications connues sont ce que l’on nomme les encéphalites herpétiques, qui peuvent avoir lieu chez les gens très immunodéprimés, comme les sidaïques ou les nourrissons. Par contre, il faut savoir qu’on n’acquière pas naturellement une immunité contre le bouton de fièvre après un premier épisode. En effet, une fois atteint une fois, il est possible d’avoir de nouvelles poussées dans des périodes de fatigue ou de stress qui font un peu baisser l’immunité. Le traitement des boutons de fièvre repose principalement sur l’utilisation d’une crème antivirale. Cette crème est à appliquer dès qu’on ressent ou suspecte les premiers symptômes annonciateurs de l’apparition d’un bouton. Pris à temps, cela peut même l’empêcher de sortir. Sinon cela permet de réduire la durée de l’épisode. L’antiviral le plus connu est Activir et son générique l’Aciclovir. Ils se présentent sous la forme de petits tubes de crème ou en flacons pompe.

De A à Z