Total
Gaviscon Suspension Buvable Sachets x 24
Les informations aux précautions d'emploi (interactions médicamenteuses, contre-indications, mises en garde spéciales, effets indésirables...) ainsi que la posologie sont détaillées par la notice du médicament.

Gaviscon Suspension Buvable Sachets x 24

Médicament - Allopathie

Sachets buvables x 24 Gaviscon

Médicament indiqué dans le traitement du reflux gastro-oesophagien, des remontées ou renvois acides et des aigreurs d'estomac. En savoir +

Référence : 3400933095253
2.89
En stock
Safe payment Paiement 100% sécurisé

L'avis de notre Pharmacien sur le Gaviscon

Le Gaviscon est un médicament utilisé dans le traitement du RGO ou reflux gastro-œsophagien. Il peut être utilisé par les femmes enceinte et tout au long de la grossesse en cas de reflux à raison d'un sachet le matin, le midi et le soir, de préférence après le repas. La posologie permet une certaine souplesse quant au moment de la prise puisqu'il est tout à fait possible aussi de le prendre au moment de la gêne, au moment des douleurs ou le soir au coucher (si le reflux est davantage nocturne).  

Le Gaviscon est susceptible de provoquer une constipation et de rendre les selles plus claires. 

Pensez toujours à bien attendre 2 heures avant de prendre un autre médicament (4 heures pour les antibiotiques quinolone).

 

 

Comment se manifeste un RGO ? 

Le signe typique est la remontée acide. Qu'elle soit au niveau sternal ou jusqu'au niveau de la gorge voire dans la bouche, la remontée acide est le signe le plus évident marquant la présence d'un reflux gastro-œsophagien. Ces remontées ou reflux peuvent être tout à fait anecdotiques et auquel cas ne nécessite pas de prise en charge particulière. La prise en charge et la mise en place d'un traitement sera toutefois à envisager si ces premiers signes apparaissent et durent dans le temps. 

D'autres manifestations peuvent survenir : des éructations (comprenez rots intempestifs), des nausées (particulièrement matinales), un hoquet font partie des signes digestifs les plus souvent rencontrés. D'autres, plus pernicieux, sont plus difficiles à déceler : irritation de la gorge en permanence, une voix enrouée en dehors d'un contexte de rhume ou d'angine, une sinusite chronique, des douleurs aux oreilles, une toux en particulier nocturne. 

Un RGO n'est pas forcément douloureux et les signes précédemment évoqués sont tout à fait tolérables dans la majorité des cas, ce qui retarde non seulement le diagnostic mais aussi la prise en charge. 

 

Pourquoi est-ce important de traiter un RGO ? 

A court terme, les complications d'un RGO sont heureusement rares. Toutefois, un RGO qui dure dans le temps peut engendrer une inflammation continue au niveau de l'œsophage. La muqueuse de ce tube qui relie la bouche à l'estomac et alors modifiée, les cellules qui le tapissent mutent favorisant le risque de développer un cancer. 

Des ulcérations peuvent également apparaître à ce niveau. 

Le cardia qui est un sphincter qui assure l'absence de reflux du bol alimentaire par l'orifice supérieur de l'estomac et parfois trop lâche et devient perméable. L'acidité gastrique reflue alors et lèse la muqueuse de l'œsophage. Cette présence en continue au niveau de cette muqueuse peut alors provoquer des ulcérations avec des difficultés à la déglutition. Typiquement la plainte sera verbalisée par ""je n'arrive pas à avaler la nourriture". 

 

Le reflux chez les femmes enceintes 

Près de la moitié des femmes enceintes connaissent des problèmes de reflux gastriques pendant leur grossesse. Plusieurs facteurs le favorisent : les changements hormonaux modifient le tonus des sphincters (dont le cardia) et le rendent moins étanche. De même, la vidange gastrique est ralentie. L'augmentation de taille de l'utérus, corrélée à la croissance du fœtus constitue un facteur mécanique qui favorise lui aussi le reflux. La pression augmente au niveau abdominale et la station assise comprime l'abdomen. La constipation aggrave encore un peu plus le phénomène. 

Le reflux est davantage retrouvé à partir du 2ème trimestre de grossesse. 

Ainsi, pendant la grossesse, fractionnez vos repas. Préférez des petites collations dans la journée plutôt que de vrais et plus copieux repas. Les plus petites portions seront plus facilement digérées. Mangez plus doucement, prenez le temps de bien mastiquer les aliments. Buvez un petit peu pendant le repas mais surtout en dehors pour limiter la distentson de l'estomac. 

 

Comment agir en prévention

Il n'est pas possible d'empêcher l'apparition d'un RGO mais seulement d'en limiter les manifestations et l'importance. 

Comme dans le cas d'une grossesse, limitez les repas copieux et privilégiez les petites collations. Limitez la consommation de chocolat, de de café et de thé et les boissons gazeuses (eau ou sodas). Limitez au maximum la consommation de repas riches. Respectez bien un intervalle d'au moins 2 heures entre le dîner et le décubitus (la position couchée). Pensez à surélever la tête du lit en plaçant un second oreiller sous le vôtre ou en redressant le matelas. 

Attention aux vêtements serrées qui compriment l'abdomen et aggravent le reflux. Messieurs, préférez les bretelles à la ceinture ! 

Normalisez le poids et pratiquez une activité physique régulière. 

 





En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ils permettent certaines fonctionnalités comme par exemple la sauvegarde de votre panier. En savoir plus