Conseils : Troubles de la digestion

Haut

Les troubles digestifs (constipation, diarrhée, ballonnements...) peuvent être définis comme un ensemble de symptômes liés au fonctionnement de l’appareil digestif. L'apparition de ces troubles est le plus souvent rythmée par les repas.

C’est le cas de la dyspepsie ou pesanteur à la digestion lors d’un repas copieux riche en matières grasses et en alcool. La gastrite ou brûlure d’estomac qui se manifeste peu après un repas, la remontée d’acide ou pyrosis qui survient plutôt le soir au coucher. Les ballonnements intestinaux avec ou sans alternance de diarrhée, et constipation lors une toxi-infection alimentaire ou colopathie fonctionnelle. Ainsi, devant de tels troubles fréquents et handicapants, il est important de connaitre la conduite à tenir pour enrayer le mal.

Les premiers gestes ou actes face aux premiers signes de trouble de la digestion.

Souffrir de diarrhée, de ballonnement ou constipation sont des expériences particulièrement invalidantes voire douloureuses. Devant de tels dysfonctionnements organiques, il est nécessaire de connaitre les bons réflexes ou les moyens simples de faire passer le mal.

Il existe dans le vocabulaire médical ce que l'on appelle la position antalgique ou position en chien de fusil. Elle consiste à se coucher sur le côté, les genoux repliés et le rachis ou colonne vertébrale en situation de détente.

En cas de constipation aigue, il faut reposer l’estomac en évitant les repas copieux riches en graisses et boire beaucoup d’eau pour rendre mou les fèces ou le bol alimentaire. Il est plus qu’indiqué afin de faciliter le transit de consommer des aliments riches en fibres (légumes verts, salades, fruits).

Lors d’une diarrhée passagère non chronique, il faut juste se réhydrater en buvant des boissons enrichies en vitamines et sels minéraux, accompagnées d’une alimentation équilibrée peu riche en fibres (pomme de terre, pâtes et banane).

Que faire si les symptômes persistent ou s’aggravent ?

Devant la persistance des symptômes, il faut se rendre chez le pharmacien ou le médecin qui peut vous conseiller un médicament simple pour remédier aux troubles ou diminuer la douleur. Par exemple, face à une gastrite, on administrera des antiacides neutralisants l’acidité gastrique.

En cas de constipation, les laxatifs faciliteront le transit en lubrifiant et hydratant le contenu colique permettant une défécation plus aisée.

Dulcolax 5 mg comprimés x 30
Attention, ce laxatif est un produit irritant. Bien lire la notice et ne pas excéder 10 jours de traitement sans avis médical.

Forlax 10 g x 20
Adultes et enfants à partir de 8 ans.

Macrogol 4000 Mylan 10 g x 20
Adultes et enfants à partir de 8 ans.

 

Les ballonnements peuvent être éradiqués par la prise de pansements gastriques ou de charbon actif qui emprisonnera les gaz dans l’estomac.

UPSA Citrate de Bétaïne Citron Sans Sucre 2 g
Charbon de Belloc 125 mg x 60
Arkopharma Argile Sachet x 15

Lors d’une diarrhée persistante, des médicaments appelés ralentisseurs de transit vous seront prescrits pour arrêter les pertes liquides.

Lopéramide Biogaran 2 mg x 12
Imodiumlingual 2 mg
ImodiumCaps 2 mg

Cependant, bien que les troubles de la digestion soient le plus souvent bénins, il est conseillé d’être vigilant, car ils peuvent être des signes annonciateurs de troubles graves. C’est le cas de la péritonite ou perforation de l’estomac, qui engage le pronostic vital en l’absence de prise en charge rapide.

Mesures hygiéno-diététiques pour prévenir les troubles de la digestion

Les mesures à prendre afin de parer aux troubles de la digestion sont :

  • Avoir une alimentation variée et équilibrée.
  • Boire suffisamment d’eau dans la journée.
  • Eviter dans la mesure du possible le stress et l’anxiété.
  • Eviter la vie sédentaire, supprimer le tabac et limiter la consommation d’alcool.
  • En cas de diarrhée, il est recommandé de s’hydrater et d’observer une diète alimentaire.
  • Manger à des heures fixes, dormir suffisamment et pratiquer du sport.

Enfin devant la persistance des troubles, même lorsqu’ils sont bénins, ne pas hésiter à consulter un professionnel de la santé.


Retour au sommaire des conseils de LaSante.net