Total
Les informations aux précautions d'emploi (interactions médicamenteuses, contre-indications, mises en garde spéciales, effets indésirables...) ainsi que la posologie sont détaillées par la notice du médicament.

Zolpidem Zentiva 10 mg Comprimés x 14

Médicament - Allopathie

Comprimés x 14 Zentiva

Ce médicament est apparenté aux benzodiazépines. Ce médicament est préconisé dans le traitement de l'insomnie.
Chez l’enfant et l’adolescent de moins de 18 ans, étant donné l’absence de données, l’utilisation de ce médicament n’est pas recomman... En savoir +

Référence : 3400936749344
1.67

Indications thérapeutiques

Ce médicament est apparenté aux benzodiazépines.
Ce médicament est préconisé dans le traitement de l'insomnie.
Chez l’enfant et l’adolescent de moins de 18 ans, étant donné l’absence de données, l’utilisation de ce médicament n’est pas recommandée.

Contre-indications

Ne prenez jamais ZOLPIDEM ZENTIVA 10 mg, comprimé pelliculé sécable :
· si vous êtes allergique (hypersensible) à la substance active, à la classe de produits apparentés aux benzodiazépines ou à l’un des autres composants contenus dans ce médicament, mentionnés dans la rubrique 6.

· insuffisance respiratoire grave,

· si vous avez une maladie grave du foie (insuffisance hépatique grave),

· si vous souffrez d’un syndrome d'apnée du sommeil (trouble caractérisé par des arrêts de la respiration pendant le sommeil),

· si vous souffrez de myasthénie (maladie des muscles).

Précautions d’emploi et mises en garde spéciales

Adressez-vous à votre médecin ou pharmacien avant de prendre ZOLPIDEM ZENTIVA 10 mg, comprimé pelliculé sécable.
Mises en garde

Si une perte d'efficacité survient lors de l'utilisation répétée du médicament, n'augmentez pas la dose.
Risque de DEPENDANCE : ce traitement peut entraîner, surtout en cas d'utilisation prolongée, un état de dépendance physique et psychique. Divers facteurs semblent favoriser la survenue de la dépendance :
· durée du traitement,

· dose,

· antécédents d'autres dépendances médicamenteuses ou non, y compris alcoolique.

La dépendance peut survenir même en l'absence de ces facteurs favorisants.
Pour plus d'information, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien.
Arrêter BRUTALEMENT ce traitement peut provoquer l'apparition d'un phénomène de SEVRAGE. Celui-ci se caractérise par l'apparition, en quelques heures ou en quelques jours, de signes tels que anxiété importante, insomnie, douleurs musculaires, mais on peut observer également une agitation, une irritabilité, des maux de tête, un engourdissement ou des picotements des extrémités, une sensibilité anormale au bruit, à la lumière ou aux contacts physiques, etc...
Les modalités de l'arrêt du traitement doivent être définies avec votre médecin.
La diminution très PROGRESSIVE des doses et l'espacement des prises représentent la meilleure prévention de ce phénomène de sevrage. Cette période sera d'autant plus longue que le traitement aura été prolongé.
Malgré la décroissance progressive des doses, un phénomène de REBOND sans gravité peut se produire, avec réapparition TRANSITOIRE des symptômes (insomnie) qui avaient justifié la mise en route du traitement.
Des troubles de la mémoire sont susceptibles d'apparaître dans les heures qui suivent la prise du médicament.
Dans les heures qui suivent, il peut survenir une difficulté à coordonner certains mouvements (altération des fonctions psychomotrices), une diminution de la capacité à conduire, en particulier si :
· vous prenez ce médicament moins de 8 heures avant d’effectuer des activités nécessitant de la vigilance,

· vous prenez une dose supérieure à la dose recommandée,

· vous prenez du zolpidem alors que vous utilisez déjà un autre médicament sédatif ou qui augmente la quantité de ZOLPIDEM ZENTIVA 10 mg, comprimé pelliculé sécable dans le sang, ou encore des boissons alcoolisées ou des médicaments contenant de l’alcool, ou des substances illicites.

Pour diminuer ces risques, il est conseillé de prendre le médicament en une seule prise immédiatement au moment du coucher (voir rubrique 3. « COMMENT PRENDRE ZOLPIDEM ZENTIVA 10 mg, comprimé pelliculé sécable ? »), de se mettre dans les conditions les plus favorables pour une durée de sommeil ininterrompue de plusieurs heures et ne pas prendre une autre dose durant la nuit.
Chez certains sujets, ce médicament peut provoquer des réactions contraires à l'effet recherché: insomnie, cauchemars, agitation, nervosité, euphorie ou irritabilité, tension, modifications de la conscience, voire des comportements potentiellement dangereux (agressivité envers soi-même ou son entourage, ainsi que des troubles du comportement et des actes automatiques tels que somnambulisme, conduite automobile sans être complètement réveillé avec absence de souvenir au réveil).
Si une ou plusieurs de ces réactions surviennent, contactez le plus rapidement possible votre médecin.
Ce médicament contient du lactose. Son utilisation est déconseillée chez les patients présentant une intolérance au galactose un déficit en lactase de Lapp ou un syndrome de malabsorption du glucose ou du galactose (maladies héréditaires rares).
Les benzodiazépines et produits apparentés doivent être utilisés avec prudence chez le sujet âgé, en raison du risque de somnolence et/ou de relâchement musculaire qui peuvent favoriser les chutes, avec des conséquences souvent graves dans cette population.
Utilisation chez les insuffisants hépatiques sévères
N’utilisez pas ZOLPIDEM ZENTIVA si vous avez une insuffisance hépatique sévère car cela peut entraîner un risque de maladie inflammatoire du cerveau (encéphalopathie).
Précautions d'emploi

Ce traitement médicamenteux ne peut à lui seul résoudre les difficultés liées à une insomnie. Il convient de demander conseil à votre médecin. Il vous indiquera les conduites pouvant favoriser le sommeil.
La prise de ce médicament nécessite un suivi médical renforcé notamment en cas de maladie chronique du foie, d'alcoolisme et d'insuffisance respiratoire.
Une insomnie peut révéler un autre trouble, physique ou psychiatrique.
En cas de persistance ou d'aggravation de l'insomnie après une période courte de traitement, consultez votre médecin.
Ce médicament ne traite pas la dépression. Chez le sujet présentant une dépression, il ne doit pas être utilisé seul car il laisserait la dépression évoluer pour son propre compte avec persistance ou majoration du risque suicidaire.
La prise d'alcool est formellement déconseillée pendant la durée du traitement.
Adressez-vous à votre médecin ou pharmacien avant de prendre ZOLPIDEM ZENTIVA 10 mg, comprimé pelliculé sécable.

Enfants
Sans objet.

Interactions avec d’autres médicaments

Informez votre médecin ou pharmacien si vous prenez, avez récemment pris ou pourriez prendre tout autre médicament.
Si vous prenez du ZOLPIDEM ZENTIVA 10 mg, comprimé pelliculé sécable avec les traitements suivants, cela peut augmenter la somnolence, les difficultés à coordonner certains mouvements le lendemain de la prise et une diminution de la capacité à conduire un véhicule et utiliser une machine :
· médicament utilisé pour traiter certains troubles de l’humeur et du comportement (antipsychotiques),

· médicament utilisé pour traiter les troubles du sommeil (hypnotiques),

· médicament utilisé pour calmer ou réduire l’anxiété,

· médicament utilisé dans la dépression,

· traitement des douleurs modérés à sévères (analgésiques narcoleptiques),

· antiépileptiques,

· anesthésiques,

· médicaments utilisés pour traiter les rhinites allergiques ou toute autre allergie et pouvant vous faire dormir (antihistaminiques sédatifs).

Si vous prenez du ZOLPIDEM ZENTIVA 10 mg, comprimé pelliculé sécable en association avec des antidépresseurs comme le bupropion, la fluoxetine, la sertraline et la venlafaxine, vous pouvez voir, entendre ou sentir des choses qui n’existent pas (hallucination).
Il est déconseillé de prendre du zolpidem avec la fluvoxamine ou la ciprofloxacine

Utilisation pendant la grossesse et l'allaitement

Si vous êtes enceinte ou que vous allaitez, si vous pensez être enceinte ou planifiez une grossesse, demandez conseil à votre médecin ou pharmacien avant de prendre ce médicament.
Grossesse
Ce médicament est déconseillé pendant la grossesse. Si vous découvrez que vous êtes enceinte ou que vous souhaitez l’être, consultez votre médecin afin qu’il réévalue l’intérêt du traitement.
Si vous prenez STILNOX au cours du 1er trimestre de la grossesse : de nombreuses données n’ont pas montré d’effet malformatif des benzodiazépines. Cependant, certaines études ont décrit un risque potentiellement augmenté de survenue de fente labio-palatine chez le nouveau-né par rapport au risque présent dans la population générale. Une fente labio-palatine (parfois nommée « bec de lièvre») est une malformation congénitale causée par une fusion incomplète du palais et de la lèvre supérieure. Selon ces données, l’incidence des fentes labio-palatines chez les nouveau-nés serait inférieure à 2/1000 après exposition aux benzodiazépines au cours de la grossesse alors que le taux attendu dans la population générale est de 1/1000.
Si vous prenez STILNOX au 2ème et/ou 3ème trimestres de grossesse, une diminution des mouvements actifs fœtaux et une variabilité du rythme cardiaque fœtal peuvent survenir.
Si vous prenez STILNOX en fin de grossesse, informez en l’équipe médicale, une surveillance du nouveau-né pourrait être effectuée : une faiblesse musculaire (hypotonie axiale), des difficultés d'alimentation (troubles de la succion entrainant une faible prise de poids), une hyperexcitabilité, une agitation ou des tremblements peuvent survenir chez le nouveau-né, ces troubles étant réversibles. A fortes doses, une insuffisance respiratoire ou des apnées, une baisse de la température centrale du corps (hypothermie) pourraient également survenir chez le nouveau-né.
Si votre bébé présente un ou plusieurs de ces symptômes à la naissance ou à distance de la naissance, contactez votre médecin et/ou votre sage-femme.
Allaitement
Ce médicament passe dans le lait maternel : en conséquence, l'allaitement est déconseillé.
Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre tout médicament.

Posologie, Mode et/ou voie(s) d'administration, Fréquence d'administration et Durée du traitement

Posologie

La posologie est strictement individuelle et les doses usuelles peuvent être variables.
La dose recommandée de ZOLPIDEM ZENTIVA est de 10 mg par jour. Cependant une dose plus faible peut vous être prescrite.

Dans tous les cas, votre médecin traitant S’attachera à trouver la dose minimale qui vous conviendra.
Ne jamais dépasser une dose de 10 mg par jour
Chez l’enfant et l’adolescent de moins de 18 ans, en l’absence de données, l’utilisation de ce médicament n’est pas recommandée.
Dans tous les cas, conformez-vous à la prescription de votre médecin traitant.
Mode d’administration

Voie orale
Fréquence d'administration
Prenez votre médicament en une seule prise par jour immédiatement avant de vous coucher.
Assurez-vous de ne pas exercer une activité qui vous demande d’être vigilant dans un délai d’au moins 8 heures après la prise de ce médicament.
Durée du traitement
La durée du traitement doit être aussi brève que possible et ne devrait pas dépasser 4 semaines (voir rubrique « Avertissements et précautions »).
Si l'insomnie persiste, consultez votre médecin.

Symptômes et instructions en cas de surdosage

Si vous avez pris plus de ZOLPIDEM ZENTIVA 10 mg, comprimé pelliculé sécable que vous n’auriez dû :
Consultez immédiatement votre médecin ou votre pharmacien.

Description des effets indésirables éventuels

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.
Ils sont en rapport avec la dose ingérée et la sensibilité individuelle du patient.
Les effets indésirables suivant surviennent fréquemment (1 à 10 personnes sur 100) :
· agitation,

· cauchemars,

· hallucinations,

· baisse de vigilance voire somnolence (particulièrement chez les personnes âgées),

· insomnie,

· sensations d’ivresse,

· maux de tête,

· une perte de la mémoire concernant les évènements survenus pendant le traitement (amnésie antérograde). Cet effet peut survenir aux doses prescrites par votre médecin. Le risque augmente proportionnellement à la dose,

· diarrhée,

· nausée,

· vomissement,

· douleur abdominale,

· fatigue,

· infections de l’appareil respiratoire.

Les effets indésirables suivants surviennent peu fréquemment (1 à 10 personnes sur 1000) :
· sensation de picotement dans les mains et les pieds (paresthésie),

· tremblements,

· confusion,

· irritabilité,

· vision double

· vision trouble,

· troubles de l’appétit,

· douleurs articulaires,

· douleurs musculaires,

· contractions musculaires,

Les effets indésirables suivants surviennent très rarement (moins d’1 personne sur 10 000) :
· atteinte de la vision (déficience visuelle).

Les effets indésirables suivants peuvent survenir mais on ne connaît par leur fréquence :
· brusque gonflement du visage et/ou du cou pouvant entraîner une difficulté à respirer et mettre en danger le patient (œdème de Quincke),

· troubles du comportement,

· altération de l’état de conscience,

· troubles de l’attention ou de la parole,

· agressivité,

· nervosité,

· délire,

· colère,

· somnambulisme,

· dépendance physique et psychique même à des doses recommandées par votre médecin, syndrome de sevrage ou rebond de l’insomnie à l’arrêt du traitement (voir également les rubriques « Risque de dépendance » et « Risque de rebond »),

· dépression,

· modification de la libido,

· difficulté à coordonner certains mouvements,

· tension,

· excitation (humeur euphorique),

· difficulté respiratoire,

· éruptions sur la peau,

· démangeaisons,

· plaques rouges sur la peau qui démangent (urticaire),

· faiblesse musculaire,

· chutes,

· augmentation des enzymes du foie, atteinte du foie.

Substances actives

Tartrate de zolpidem................................................................................................................ 10 mg
Pour un comprimé pelliculé sécable.

Autres composants

lactose monohydraté, cellulose microcristalline, carboxyméthylamidon sodique, hypromellose, stéarate de magnésium.

Pelliculage : hypromellose, suspension de dioxyde de titane, macrogol 400.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ils permettent certaines fonctionnalités comme par exemple la sauvegarde de votre panier. En savoir plus