Total
Profitez de nos offres du moment !
Les informations aux précautions d'emploi (interactions médicamenteuses, contre-indications, mises en garde spéciales, effets indésirables...) ainsi que la posologie sont détaillées par la notice du médicament.

Titanoréïne Suppositoires x 12

Médicament - Allopathie

Suppositoires x 12 Titanoréïne

Traitement symptomatique des douleurs, prurits et sensations congestives au cours des poussées hémorroïdaires et autres affections anales. En savoir +

Référence : 3400932300778
5.29
En stock
Safe payment Paiement 100% sécurisé

L'avis de notre Pharmacien sur le médicament Titanoréïne en suppositoires

Vous souffrez d'une crise d'hémorroïdes, vous avez des démangeaisons à l'anus, des douleurs ou des brûlures, les suppositoires Titanoréïne sont tout à fait indiqués pour apaiser ces symptômes. La posologie des suppositoires Titanoréïne est de 1 à 2 suppositoires par jour. La prise du médicament doit rester la plus courte possible.

Les suppositoires Titanoréine peuvent s'associer à la crème Titanoréine, pour apaiser ces symptômes si les hémorroïdes sont externes. La crème Titanoréïne à la lidocaïne sera particulièrement efficace pour soulager les douleurs.

La constipation chronique, les efforts de poussée, l'alcool ou encore les plats épicés la favorisent. Apportez plus de fibres dans votre alimentation, buvez suffisamment d''eau et pratiquez une activité physique régulière. Une insuffisance veineuse des jambes n'est pas liée à l'apparition d'hémorroïdes.

Si les troubles persistent, si vous présentez du sang dans les selles ou si l'émission de selles est difficile malgré ces mesures, consultez votre médecin.

Comment soigner une crise hémorroïdaire ?

Les hémorroïdes apparaissent plus facilement lorsqu'une constipation chronique est présente. Pensez donc à soigner et traiter une constipation conjointement. Les hémorroïdes peuvent être internes ou externes selon leur localisation. Elles entraînent souvent des démangeaisons, brûlures voire saignements pendant ou après les selles. La douleur ressentie peut être parfois très violente ou complètement absente dans de rares cas. Une sensation de pesanteur au niveau de l'anus ou de corps étranger peut être présente.

En pharmacie, je vous invite à demander conseil auprès de votre pharmacien qui saura vous orienter vers le bon produit. Pour calmer la douleur, la prise de médicaments antalgiques comme le paracétamol ou d'anti-inflammatoires peut être nécessaire. L'application d'une crème anti-hémorroïdaire avec l'association d'un médicament anesthésique local comme la lidocaïne pourra être conseillée aussi. La gestion de la crise hémorroïdaire passe donc par le traitement de la douleur, l'application d'une crème antalgique et mucoprotectrice également disponible en suppositoire pour apaiser les hémorroïdes internes.

Plus en détails ...

Le traitement de crise hémorroïdaire doit se faire sur une période courte. Le traitement peut être local : les médicaments sous forme de crème ou de suppositoire se composent de substances apaisantes et parfois réparatrices, c'est le cas des produits Titanoréine. L'action hydratante voire lubrifiante de ces traitements permet de réduire les douleurs liées aux poussées. Suppositoire ou crème peuvent contenir un agent anesthésique : c'est le cas de Titanoréïne Lidocaïne ou de Sédorrhoïde..), parfois lié à un agent anti-inflammatoire à base de cortisone. Ces derniers traitements sont sur ordonnance du médecin. Généralement, le traitement lubrifiant suffit à traiter l'hémorroïde.

Le traitement peut être oral, et consiste en l'utilisation d'un médicament veinotonique à dose plus élevée que lors de son utilisation pour le traitement de l'insuffisance veineuse des jambes. Le médicament ne doit pas dépasser 5 jours à ces doses, et doit être associé à un suppositoire et/ou une crème par voie locale. On retrouve généralement le Daflon° ou le Cyclo 3° de chez Naturactive, ce dernier est conseillée à la posologie de 4 à 5 gélules par jour en cas de crise hémorroïdaire, et de 2 à 3 gélules par jour lors de troubles liés à une insuffisance veinolymphatique. De même, le traitement de la crise hémorroïdaire sera de courte durée, pas plus d'une semaine, alors que le traitement d'un trouble veinolymphatique pourra durer 14 jours maximum sans l'avis du médecin si besoin.

En cas de douleurs intenses, un médicament AINS ou à base de cortisone peut être ajouté en renfort. Enfin, si les hémorroïdes récidives et que les traitements conventionnels ne suffisent plus, un traitement chirurgical peut être proposé par votre médecin en dernier recours.

Le traitement d'une crise hémorroïdaire peut durer jusqu'à 7 jours. Si aucune amélioration ne survient ou si les symptômes persistent, une consultation chez votre médecin traitant sera requise.

Veillez également à consulter un médecin en cas de saignement chronique au niveau de la région anal (même sans douleur) ou de sensations de corps étranger au niveau de l'anus.

Autres mesures pour soulager la crise hémorroïdaire :

L'application d'une source froide au niveau de la région anale peut soulager certains symptômes comme les douleurs violentes liées à l'inflammation locale. Attention à ne pas appliquer de la glace directement sur l'anus pour ne pas engendrer de brûlures.

Un bain de siège peut lui aussi apaiser localement la douleur. Une hygiène intime douce avec des produits et des soins non irritants est indispensable pour ne pas fragiliser la muqueuse anale.

Dans le cas d'une crise hémorroïdaire ou d'une fissure anale, l'émission de selles peut être très douloureuse. Il est donc conseillé de prendre un laxatif doux qui permet de ramollir les selles et rend la défécation plus facile et moins douloureuse.

Certains aliments sont susceptibles en effet de favoriser l'apparition d'hémorroïdes. Les épices, l'alcool, le café sont notamment réputés pour aggraver les crises hémorroïdaires. De même tous les aliments qui ralentissent le transit et donc favorisent la constipation avec des selles plus dures, peuvent favoriser leur survenue.

Autres conseils

Quelques habitudes sont à adopter pour limiter l'intensité ou la survenue de crises hémorroïdaires :

- Prenez des douches ou bains tièdes plutôt que chauds. Cela évitera une dilatation des vaisseaux.

- Suspendez quelques jours la pratique de vélo ou d'équitation

- Evitez les vêtements serrés ou le port de ceinture

- Portez des bas de contention afin d'améliorer le retour veineux et limitez la station debout et statique prolongée

- Luttez contre la constipation en buvant assez d'eau et avec un apport de fibres suffisant dans l'alimentation.

- La prise de veinotonique et/ou veinoprotecteurs qui luttent contre l'insuffisance veineuse (comme le médicament Daflon) pendant la crise et en prévention peut vous aider à apaiser les crises et limiter leur survenue.

Le médicament Titanoreine suppositoire

Titanoréine est un médicament anti-hémorroïdaire d'action locale. Le traitement par Titanoréine est réservé à l'adulte, et agit sur les symptômes accompagnant les symptômes de la crise d'hémorroïdes, notamment le grattage et les douleurs associés.

Que contient ce médicament ? Les principes actifs de ce médicament sous la forme de suppositoires sont les carraghénates, le dioxyde de titane et l'oxyde de zinc. Chaque boîte de Titanoréine suppositoires contient 12 suppositoires.

Attention, ces suppositoires et toute prise de médicaments dans le traitement des hémorroïdes sans avis du médecin traitant ou sans le conseil de votre pharmacien ne doivent pas dépasser 7 jours.

Quelles sont les précautions à prendre avec les suppositoires Titanoréine ? Ce médicament n'est pas indiqué si vous êtes allergique aux carraghénates, au dioxyde de titane, à l'oxyde de zinc ou à n'importe quel autre composant que contient Titanoréine suppositoires. De même , si vos hémorroïdes sont accompagnées de saignements, il est indispensable d'en parler avec votre médecin avant toute prise de médicaments, que ce soit sous la forme d'un suppositoire ou d'une crème.

Les suppositoires Titanoréine sont-ils utilisables pendant la grossesse ou l'allaitement ? Ce médicament nécessite l'avis de votre médecin et le conseil de votre pharmacien.

Quelle est la posologie de ces suppositoires ? La posologie est d'un à deux suppositoires journaliers, à administrer par voie rectale. La prise du médicament ne doit pas excéder 7 jours.

Quels sont les effets indésirables de ce traitement ? Ces suppositoires peuvent induire des démangeaisons, qui restent rares car c'est bien l'effet anti-démangeaisons qui est recherché dans ce traitement ! De rares effets cutanés (réaction allergique) sont également possibles.

Le médicament Titanoréine suppositoire est un médicament du laboratoire Johnson & Johnson. Il convient de lire scrupuleusement les informations indiquées sur la notice du médicament avant toute utilisation.

 





Votre pharmacienne vous conseille en vidéo !

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ils permettent certaines fonctionnalités comme par exemple la sauvegarde de votre panier. En savoir plus