Total
Microlax Adulte x 12
Les informations aux précautions d'emploi (interactions médicamenteuses, contre-indications, mises en garde spéciales, effets indésirables...) ainsi que la posologie sont détaillées par la notice du médicament.

Microlax Adulte x 12

Médicament - Allopathie

Unidoses de solution 12 x 6,45 g Microlax

Laxatif utilisé pour traiter une constipation occasionnelle. Ce médicament ramollit les selles et déclenche le réflexe d'évacuation (défécation). En savoir +

Référence : 3400934968815
6.24
En stock
Safe payment Paiement 100% sécurisé

Quantité maximale : 1 !

 

L'avis de notre Pharmacien sur le Microlax

Le Microlax est un médicament vendu sans ordonnance qui permet de soulager la constipation occasionnelle. Il s'agit d'un laxatif par voie rectale. Il permet une évacuation rapide et prévisible des selles. Il agit à différents niveaux et par différents mécanismes. Le sorbitol et le citrate de sodium augmentent la pression osmotique des selles et le laurilsulfoacétate de sodium facilite la progression des selles en les ramollissant. Le microlax agit également localement. En amenant un contenu au niveau de l'ampoule rectale, un réflexe de défécation se déclenche. Le microlax est disponible en boîte de 4 ou de 12 canules. 

Ses avantages résident dans le fait que son action est rapide. L'évacuation des selles apparaît dans les 5 à 20 minutes après l'instillation de la solution au niveau rectale. La canule est plus fine qu'un suppositoire. 

Pour utiliser un Microlax, il faut, casser l'embout à l'extrémité de la canule et appuyer légèrement sur le réservoir pour libérer une première goutte de la solution. Lubrifiez la canule avec cette petite portion de produit. Pour l'appliquer vous avez plusieurs options : vous pouvez insérer la canule dans le rectum en étant assis sur les toilettes, accroupi ou allongé sur votre lit en position de chien de fusil. Après avoir enfoncé la canule, pressez sur le réservoir pour libérer le contenu dans le rectum. Attention, retirez bien la canule en maintenant le réservoir appuyé de façon à éviter le reflux du médicament dans le réservoir. 

N'utilisez pas plus d'une dose par jour. Je vous déconseille d'utiliser ce médicament pour déclencher l'émission des selles. Une perte de réflexe de défécation pourrait alors survenir. Si vous souffrez d'une constipation plus chronique, d'autres médicaments plus adaptés peuvent vous être proposés. 

 
 

 

Comment soulager une constipation occasionnelle ?

La constipation désigne une diminution de la fréquence des selles qui sont émises moins de trois fois par semaine. Les selles peuvent alors être plus dures, difficiles à émettre avec des douleurs abdominales, une défécation douloureuse et des poussées sur les toilettes qui n'aboutissent pas. En revanche, il ne faut pas confondre une consistance plus dure des selles avec une constipation. Les selles peuvent être plus dures mais c'est bien sur la fréquence aussi que se pose le diagnostic d'une constipation. L'émission des selles peut également sembler incomplète. Chacun possède son propre rythme de défécation, certains font tous les jours, d'autres tous les 3 jours. C'est alors une modification du rythme d'émission des selles qui laisse suggérer un état de constipation. 

Un état de constipation s'accompagne souvent de selles en petites boules, des ballonnements, une perte d'appétit voire des maux d'estomac et maux de tête. 

Les femmes et les personnes âgées sont plus concernées. 

La constipation occasionnelle est un trouble bénin. Il suffit dans la grande majorité des cas de rétablir un transit normal en apportant plus de fibres dans l'alimentation. Un apport supérieur en eau permet d'hydrater les selles et de les ramollir : café, tisane, eau, jus de fruits (évitez le thé et le coca qui ont une tendance à constiper). 

Une constipation peut apparaître après des changements dans l'alimentation, de façon plus cyclique en fonction du cycle menstruel des femmes (avec les changements hormonaux qu'il induit) ou pendant la ménopause. 

Si vous présentez du sang dans les selles, vous avez perdu du poids sans raison connue, vous présentez des douleurs abdominales, de la fièvre, des vomissements, il est absolument nécessaire de consulter un médecin. 

Une constipation occasionnelle peut aussi survenir à la suite d'une prise de médicaments, parlez-en avec votre médecin ou votre pharmacien pour soulager vos symptômes.

 

Quelles sont les causes possibles d'une constipation ? 

 De très nombreuses causes peuvent être à l'origine d'une constipation. Une alimentation déséquilibrée, des repas pris sur le pouce et des déjeuners avalés rapidement ou encore le début d'un régime pour perdre du poids peuvent constituer les premières pistes d'explication. Si vous souffrez de constipation, le régime alimentaire joue un rôle primordial. Il convient donc d'apporter davantage de fibres avec des céréales, éviter le pain blanc, le riz, les pâtes ou les pommes de terre et enrichir ses assiettes de fruits et légumes. L'apport en eau est très souvent en cause également. Les personnes âgées sont plus concernées par ce phénomène car la sensation de soif diminue avec l'âge. En hiver, le chauffage des habitats peut contribuer à accentuer une constipation, l'air étant plus sec, il convient d'augmenter l'apport hydrique. 

La constipation est souvent retrouvée aussi pendant les voyages. Le fait de ne pas être chez soi peut souvent être à frein pour l'exonération. 

Le manque d'exercice ou encore le fait de rester assis toute la journée n'améliore pas les transits paresseux, bien au contraire. Pensez à marcher dans la journée et pratiquez une activité physique régulière. C'est pour pour tout l'organisme et aussi sur le transit. 

Les femmes connaissent souvent des épisodes de constipation pendant la période prémenstruelle, avant les règles. A ce moment, le ventre paraît gonflé et dur et il est plus difficile d'émettre les selles. Ce phénomène est dû aux fluctuations hormonales. On retrouve cette manifestation chez les femmes pendant la ménopause. 

 

 

Quel régime alimentaire adopter ? 

Un régime alimentaire adapté doit être conduit au quotidien. Il est ainsi conseillé d'enrichir ses assiettes en fibres qui augmentent le volume fécal et favorisent l'émission de selles en les hydratant. 

Consommez donc des légumes verts, des fruits, des salades : haricots verts, choux, courgettes, melons, pêches, pruneaux, raisins, laitue... Evitez tout de même certains fruits (crus, cuits ou en compotes) comme la pomme, la banane ou les coings qui ont tendance à constiper. Les fibres de céréales sont très intéressantes elles aussi avec le son, l'orge ou le seigle. Consommez donc préférentiellement du pain complet que blanc. 

Les eaux minérales riches en magnésium (Hépar) ont un effet laxatif doux comme le jus de pruneaux. Cependant, elles ne doivent pas remplacer votre eau de boisson quotidienne.  

 

Quelques conseils en plus...

Respectez votre rythme. Certaines personnes ont des selles tous les 2 jours de façon habituelle, pour d'autres leur transit normal sera amené à 3 selles par jour. Ne vous déclarez donc pas constipé si votre rythme de défécation est modifié sur une courte période mais analysez davantage les modifications apportées à votre régime alimentaire. La cession aux toilettes doit être un moment calme, prenez votre temps. Veillez à avoir une bonne position : pantalon baissé, assis complètement sur la cuvette avec si possible les genoux légèrement surélevés. 

Pratiquez un exercice physique régulier, même de la marche. 

pour en savoir plus, consultez notre conseil sur le sujet ici.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ils permettent certaines fonctionnalités comme par exemple la sauvegarde de votre panier. En savoir plus