Digestion difficile

On parle de difficultés à digérer, ou de dyspepsie, lorsqu’on se sent mal après avoir mangé un repas. De nombreux facteurs peuvent faire qu’un repas soit mal digéré. Un repas trop copieux ou mangé trop vite, la prise de certains médicaments, l’anxiété ou le stress, des troubles au niveau des organes de la digestion, ou encore le fait d’être enceinte sont des causes possibles.

La difficulté à digérer se traduit généralement par les symptômes suivants :
- sensation de mal être ou de pesanteur au niveau du ventre
- maux de ventre et crampes
- nausées et vomissements
- gaz, éructations et flatulences
- brûlures d’estomac et remontées acides
- maux de têtes
- fatigue et altération de l’état général

Le véritable risque ici n’est pas la mauvaise digestion en elle-même mais ce qui peut la causer. S’il s’agit d’une atteinte au niveau des organes de la digestion (œsophage, estomac, foie, vésicule biliaire ou pancréas), il faut absolument la guérir. Si ces difficultés de digestion sont accompagnées de vomissements abondants, de fièvre, de selles sont noires (sang digéré dans les selles), ou bien que cela s’accompagne d’une perte de poids anormalement importante, il faut alors impérativement consulter.

Bien que pour soulager un épisode de digestion difficile il existe de nombreux traitements appropriés, il faut savoir que le plus simple pour l’améliorer est d’éviter les excès de table, nourriture ou boisson, que notre corps n’arrive pas à gérer de manière optimale. L’estomac, le foie, le pancréas et la vésicule biliaire se retrouvent alors un peu dépassés.

Les produits pour faciliter la digestion ont pour action principale d’agir sur le foie pour augmenter la production de bile, ou sur la vésicule biliaire pour en faciliter la sécrétion dans l’intestin. On parle respectivement d’action cholérétique et cholagogue. La bile est un élément important comme elle permet de dissoudre et d’absorber les matières grasses, substances parmi les plus dures à digérer.

On retrouve dans cette catégorie, beaucoup de plantes ou de produits avec des extraits de plantes. Une de ces plantes est l’artichaut qui aide au bon fonctionnement du foie et de la vésicule biliaire. L’artichaut a en plus une action sur les reins pour aider à bien éliminer après des abus. On peut le trouver sous formes de gélules végétales comme les Arkogélules du laboratoire Arkopharma, ou sous forme d’extrait en ampoules comme l’Hepanephrol. Comme autres plantes cholérétiques et cholagogues, on peut citer le fumeterre ou le chardon-Marie, qui existent aussi bien sous forme de gélules que sous forme de comprimés contenant des extraits comme l’Oddibil ou le Legalon.

Il y a aussi des médicaments d’allopathie plus classiques. On retrouve toujours parmi eux des produits cholagogues et cholérétiques, notamment le Digédryl et l’Oxyboldine. On peut aussi trouver une substance qui protège le foie et favorise le mouvement du bol alimentaire dans les intestins, le Citrate de Bétaïne. Il y a aussi des antispasmodiques digestifs comme la Trimébutine et le Débricalme, qui calment les contractions anormales au niveau des intestins et de la vésicule biliaire.
Et il y a des produits un peu plus spécifiques comme l’Hepatoum qui mélange des plantes avec un antispasmodique, ou encore le Pancrélase qui contient des enzymes pour aider à la digestion.
Total
Affinez votre recherche
Mode d'administration :
Est un générique ?
Digestion difficile On parle de difficultés à digérer, ou de dyspepsie, lorsqu’on se sent mal après avoir mangé un repas. De nombreux facteurs peuvent faire qu’un repas soit mal digéré. Un repas trop copieux ou mangé trop vite, la prise de certains médicaments, l’anxiété ou le stress, des troubles au niveau des organes de la digestion, ou encore le fait d’être enceinte sont des causes possibles. *** La difficulté à digérer se traduit généralement par les symptômes suivants : - sensation de mal être ou de pesanteur au niveau du ventre - maux de ventre et crampes - nausées et vomissements - gaz, éructations et flatulences - brûlures d’estomac et remontées acides - maux de têtes - fatigue et altération de l’état général Le véritable risque ici n’est pas la mauvaise digestion en elle-même mais ce qui peut la causer. S’il s’agit d’une atteinte au niveau des organes de la digestion (œsophage, estomac, foie, vésicule biliaire ou pancréas), il faut absolument la guérir. Si ces difficultés de digestion sont accompagnées de vomissements abondants, de fièvre, de selles sont noires (sang digéré dans les selles), ou bien que cela s’accompagne d’une perte de poids anormalement importante, il faut alors impérativement consulter. Bien que pour soulager un épisode de digestion difficile il existe de nombreux traitements appropriés, il faut savoir que le plus simple pour l’améliorer est d’éviter les excès de table, nourriture ou boisson, que notre corps n’arrive pas à gérer de manière optimale. L’estomac, le foie, le pancréas et la vésicule biliaire se retrouvent alors un peu dépassés. Les produits pour faciliter la digestion ont pour action principale d’agir sur le foie pour augmenter la production de bile, ou sur la vésicule biliaire pour en faciliter la sécrétion dans l’intestin. On parle respectivement d’action cholérétique et cholagogue. La bile est un élément important comme elle permet de dissoudre et d’absorber les matières grasses, substances parmi les plus dures à digérer. On retrouve dans cette catégorie, beaucoup de plantes ou de produits avec des extraits de plantes. Une de ces plantes est l’artichaut qui aide au bon fonctionnement du foie et de la vésicule biliaire. L’artichaut a en plus une action sur les reins pour aider à bien éliminer après des abus. On peut le trouver sous formes de gélules végétales comme les Arkogélules du laboratoire Arkopharma, ou sous forme d’extrait en ampoules comme l’Hepanephrol. Comme autres plantes cholérétiques et cholagogues, on peut citer le fumeterre ou le chardon-Marie, qui existent aussi bien sous forme de gélules que sous forme de comprimés contenant des extraits comme l’Oddibil ou le Legalon. Il y a aussi des médicaments d’allopathie plus classiques. On retrouve toujours parmi eux des produits cholagogues et cholérétiques, notamment le Digédryl et l’Oxyboldine. On peut aussi trouver une substance qui protège le foie et favorise le mouvement du bol alimentaire dans les intestins, le Citrate de Bétaïne. Il y a aussi des antispasmodiques digestifs comme la Trimébutine et le Débricalme, qui calment les contractions anormales au niveau des intestins et de la vésicule biliaire. Et il y a des produits un peu plus spécifiques comme l’Hepatoum qui mélange des plantes avec un antispasmodique, ou encore le Pancrélase qui contient des enzymes pour aider à la digestion.

De A à Z