Nausées

La nausée, également connue sous les noms de « haut-le-cœur, mal de cœur » ou encore « dégoût » est en fait la sensation, très désagréable, d’avoir envie de vomir. Si un vomissement est toujours précédé de nausées, la nausée n’annonce pas systématiquement que l’on va vomir. Ce n’est pas moins gênant pour autant. Cette sensation est déclenchée par la stimulation au niveau du cerveau nommée le « centre du vomissement ». Elle peut avoir de nombreuses causes digestives.

La nausée précède le vomissement, en d’autre termes la vidange de l’estomac. Elle fait partie des mécanismes de défense de notre corps pour rejeter une cause de mal. C’est pour cela que dans des cas de gastro-entérite, les nausées et vomissements sont fréquents, suite aux intoxications alimentaires. La nausée est également bien présente chez les personnes victimes de troubles du comportement alimentaire, comme l’anorexie ou la boulimie. Enfin, il faut savoir que certains médicaments sont aussi connus pour provoquer des nausées.

D’autres causes peuvent aussi déclencher ce réflexe comme par exemple une importante migraine, ou des douleurs très fortes. Le stress peut aussi être l’élément déclencheur d’une nausée. Beaucoup plus personnel ensuite, c’est le dégoût : en effet certains goûts, odeurs, voire même objets peuvent donner la nausée en fonction de la sensibilité de chacun : le simple fait de voir une image de cette chose, ou d’en entendre parler peut déclencher le réflexe de nausée.

Enfin, il y a ce que l’on nomme le mal des transports qui résulte d’une contradiction sensorielle que le cerveau n’arrive pas à intégrer, à savoir : « je ne bouge pas, mais tout autour de moi bouge ». Le cerveau n’aime pas les contradictions et ce genre de situation, si elles touchent les perceptions spatiales et l’équilibre, elles résultent souvent en nausées avec parfois des vomissements. C’est aussi le principe du vertige « j’ai les pieds posés sur le sol alors que je suis à des mètres de hauteur ».

Il est possible de bloquer le réflexe de nausée (et donc généralement le vomissement) par des médicaments. Les plus efficaces appartiennent à une famille d’antihistaminiques, qui agit en bloquant la voie normale du réflexe de nausée. Parmi ces produits, on a le Mercalm, le Nausicalm, et la Nautamine. Un autre mode d’action consiste à agir sur les muscles de l’œsophage et de l’estomac s’opposant aux mouvements qui font remonter le contenu de l’estomac. Les remèdes homéopathiques peuvent également être efficaces. On peut noter notamment la Cocculine, ou le Lehning n°73 Cocculus.
Total
Affinez votre recherche
Mode d'administration :
Est un générique ?
Marque
Nausées La nausée, également connue sous les noms de « haut-le-cœur, mal de cœur » ou encore « dégoût » est en fait la sensation, très désagréable, d’avoir envie de vomir. Si un vomissement est toujours précédé de nausées, la nausée n’annonce pas systématiquement que l’on va vomir. Ce n’est pas moins gênant pour autant. Cette sensation est déclenchée par la stimulation au niveau du cerveau nommée le « centre du vomissement ». Elle peut avoir de nombreuses causes digestives. *** La nausée précède le vomissement, en d’autre termes la vidange de l’estomac. Elle fait partie des mécanismes de défense de notre corps pour rejeter une cause de mal. C’est pour cela que dans des cas de gastro-entérite, les nausées et vomissements sont fréquents, suite aux intoxications alimentaires. La nausée est également bien présente chez les personnes victimes de troubles du comportement alimentaire, comme l’anorexie ou la boulimie. Enfin, il faut savoir que certains médicaments sont aussi connus pour provoquer des nausées. D’autres causes peuvent aussi déclencher ce réflexe comme par exemple une importante migraine, ou des douleurs très fortes. Le stress peut aussi être l’élément déclencheur d’une nausée. Beaucoup plus personnel ensuite, c’est le dégoût : en effet certains goûts, odeurs, voire même objets peuvent donner la nausée en fonction de la sensibilité de chacun : le simple fait de voir une image de cette chose, ou d’en entendre parler peut déclencher le réflexe de nausée. Enfin, il y a ce que l’on nomme le mal des transports qui résulte d’une contradiction sensorielle que le cerveau n’arrive pas à intégrer, à savoir : « je ne bouge pas, mais tout autour de moi bouge ». Le cerveau n’aime pas les contradictions et ce genre de situation, si elles touchent les perceptions spatiales et l’équilibre, elles résultent souvent en nausées avec parfois des vomissements. C’est aussi le principe du vertige « j’ai les pieds posés sur le sol alors que je suis à des mètres de hauteur ». Il est possible de bloquer le réflexe de nausée (et donc généralement le vomissement) par des médicaments. Les plus efficaces appartiennent à une famille d’antihistaminiques, qui agit en bloquant la voie normale du réflexe de nausée. Parmi ces produits, on a le Mercalm, le Nausicalm, et la Nautamine. Un autre mode d’action consiste à agir sur les muscles de l’œsophage et de l’estomac s’opposant aux mouvements qui font remonter le contenu de l’estomac. Les remèdes homéopathiques peuvent également être efficaces. On peut noter notamment la Cocculine, ou le Lehning n°73 Cocculus.

De A à Z