Gastro-entérite

La gastro-entérite est une maladie infectieuse de l’appareil digestif. C’est une maladie très courante et très contagieuse. Elle peut arriver tout au long de l’année bien qu’il y ait régulièrement des épidémies de gastro-entérite en hiver. Les gastro-entérites peuvent être d’origine virale, ou bien d’origine bactérienne. On la connaît sous plusieurs autres noms comme « grippe intestinale » si elle est d’origine virale, et on parle d’intoxication alimentaire pour une origine bactérienne.

Les symptômes d’une gastro-entérite sont très reconnaissables, on sait assez rapidement l’identifier. Nausée et vomissement, diarrhée profuse, crampes intestinales, maux de tête, et fièvre sont très indicatifs d’une gastro-entérite. Ces symptômes sont généralement d’apparition très brutale. Si ces symptômes peuvent aussi marquer d’autres pathologies, ils apparaissent très peu de temps après la contamination. Il est donc assez facile de retrouver l’évènement contaminant qui est assez régulièrement un repas ou la proximité avec une personne atteinte. L’historique récent de la personne est un très bon indice de diagnostic. Le contexte épidémique en est un autre.

Les gastro-entérites bactériennes sont souvent des intoxications alimentaires. Il s’agit d’un empoisonnement par un aliment contaminé ou mal cuit. Parmi les aliments les plus à risque on retrouve les fruits de mer, les fruits et légumes mal nettoyés, et des viandes (particulièrement les viandes hachées). Pour les gastro-entérites virales, il y a quelques cas d’intoxications alimentaires mais il s’agit surtout d’une contamination par portage à la bouche par la main, après que cette dernière ait été en contact avec une personne ou une surface contaminée. Une fois déclenchée, une gastro-entérite bactérienne peut aussi être disséminée de la même façon. Il s’agit d’une maladie qui est très contagieuse très tôt, dès l’apparition des premiers symptômes. Les règles d’hygiène des mains et de protection de l’entourage sont donc très importantes en cas de gastro-entérite.

Elle est très gênante, fatigante et fait courir un important risque de déshydratation. Les vomissements et les diarrhées sont souvent abondants et très liquides, il y a donc une forte perte en eau. L’une des premières choses à faire est donc de boire régulièrement. On peut ainsi conseiller des anti-nauséeux ou antiémétiques comme le Vogalib pour contrer les vomissements. Des anti-diarrhéiques comme le Lopéramide ou le Nifuroxazide. Le Nifuroxazide est surtout efficace en cas de diarrhées d’origine bactériennes. Des produits comme le Smecta peuvent aussi bien aider pour limiter les diarrhées. Enfin, le charbon actif peut aussi s’avérer très efficace par sa capacité à adsorber les gaz et les toxines émises par les agents infectieux.
Total


Chargement...

Gastro-entérite La gastro-entérite est une maladie infectieuse de l’appareil digestif. C’est une maladie très courante et très contagieuse. Elle peut arriver tout au long de l’année bien qu’il y ait régulièrement des épidémies de gastro-entérite en hiver. Les gastro-entérites peuvent être d’origine virale, ou bien d’origine bactérienne. On la connaît sous plusieurs autres noms comme « grippe intestinale » si elle est d’origine virale, et on parle d’intoxication alimentaire pour une origine bactérienne. *** Les symptômes d’une gastro-entérite sont très reconnaissables, on sait assez rapidement l’identifier. Nausée et vomissement, diarrhée profuse, crampes intestinales, maux de tête, et fièvre sont très indicatifs d’une gastro-entérite. Ces symptômes sont généralement d’apparition très brutale. Si ces symptômes peuvent aussi marquer d’autres pathologies, ils apparaissent très peu de temps après la contamination. Il est donc assez facile de retrouver l’évènement contaminant qui est assez régulièrement un repas ou la proximité avec une personne atteinte. L’historique récent de la personne est un très bon indice de diagnostic. Le contexte épidémique en est un autre. Les gastro-entérites bactériennes sont souvent des intoxications alimentaires. Il s’agit d’un empoisonnement par un aliment contaminé ou mal cuit. Parmi les aliments les plus à risque on retrouve les fruits de mer, les fruits et légumes mal nettoyés, et des viandes (particulièrement les viandes hachées). Pour les gastro-entérites virales, il y a quelques cas d’intoxications alimentaires mais il s’agit surtout d’une contamination par portage à la bouche par la main, après que cette dernière ait été en contact avec une personne ou une surface contaminée. Une fois déclenchée, une gastro-entérite bactérienne peut aussi être disséminée de la même façon. Il s’agit d’une maladie qui est très contagieuse très tôt, dès l’apparition des premiers symptômes. Les règles d’hygiène des mains et de protection de l’entourage sont donc très importantes en cas de gastro-entérite. Elle est très gênante, fatigante et fait courir un important risque de déshydratation. Les vomissements et les diarrhées sont souvent abondants et très liquides, il y a donc une forte perte en eau. L’une des premières choses à faire est donc de boire régulièrement. On peut ainsi conseiller des anti-nauséeux ou antiémétiques comme le Vogalib pour contrer les vomissements. Des anti-diarrhéiques comme le Lopéramide ou le Nifuroxazide. Le Nifuroxazide est surtout efficace en cas de diarrhées d’origine bactériennes. Des produits comme le Smecta peuvent aussi bien aider pour limiter les diarrhées. Enfin, le charbon actif peut aussi s’avérer très efficace par sa capacité à adsorber les gaz et les toxines émises par les agents infectieux.

De A à Z