Piqûres d'insectes

En France, quand on parle de piqûre d’insecte, on fait surtout référence aux piqûres de moustiques. Le moustique reste l’insecte qui pique le plus l’homme quelle que soit la partie du monde. Nous allons donc ici surtout nous concentrer sur les piqûres de moustiques ou d’insectes à dard.

Une piqûre est une lésion localisée généralement peu grave. Elle prend l’aspect d’un bouton ou d’un petit gonflement de couleur rouge ou rose. Démangeant assez fortement la plupart du temps, elle peut être parfois très douloureuse. Le fait de gratter n’améliore pas la lésion et au contraire, cela fait qu’elle gratte encore plus, ce qui peut étendre les dommages et faciliter les risques d’infection.
Pour les personnes sensibles ou allergiques, les réactions peuvent être bien plus importantes. On peut observer la formation d’un œdème important, qui peut poser des risques médicaux graves en fonction de sa localisation (piqûre sur le cou par exemple). Ces cas-là peuvent être des urgences médicales.

Les piqûres d’insectes guérissent d’elles même en quelques jours, avec une absence de séquelles ou de cicatrices dans la majorité des cas. Attention tout de même aux moustiques. Dans certains pays étrangers, les moustiques sont connus pour transporter des maladies graves. Il est conseillé de bien vous protéger pour éviter le plus possible de vous faire piquer. Pour cela, ayez recours à des répulsifs, qui sauront garder éloignés de vous les moustiques.

Si malgré cette précaution vous vous faites piquer, la première chose à faire est de désinfecter l’endroit de la piqûre puisque celui-ci devient un peu plus propice à une infection aux micro-organismes. Il convient d’utiliser de préférence un antiseptique qui est bien toléré comme un produit à base de chlorhexidine.

Ensuite il est possible d’appliquer des crèmes pour réduire les démangeaisons et les gonflements. Il existe deux catégories principales de crèmes à utiliser pour les piqûres.
Les crèmes aux corticoïdes sont surtout des crèmes à l’hydrocortisone. Les boutons, gonflements et démangeaisons relevant d’un phénomène proche de l’inflammation, c’est l’activité anti-inflammatoire du corticoïde qui sera sollicitée. Les corticoïdes étant des produits très actifs aux effets multiples, il convient de limiter la durée du traitement au plus court (généralement pas plus de 3 jours). Parmi les crèmes avec corticoïdes on trouve le Cortisédermyl, le Cortapaisyl, le Dermofenac ou l’Onctose Hydrocortisone.
Pour les crèmes avec des antihistaminiques, elles sont surtout utiles contre les démangeaisons. Les antihistaminiques sont des produits normalement utilisés dans les allergies, où les démangeaisons sont un symptôme fréquent, lié à la libération d’histamine. Comme crème antihistaminique on retrouve l’Apaisyl, et l’Onctose. L’Onctose a la particularité de contenir en plus un anesthésique pour calmer les piqûres encore plus rapidement.
Il existe aussi d’autres crèmes et pommades à appliquer pour lutter contre les démangeaisons. On peut citer l’Eurax qui lutte assez spécifiquement contre les démangeaisons, et le Cicaderma une formulation homéopathique particulière.

Il est à noter que ces produits sont aussi efficaces contre les « piqûres » de végétaux comme l’ortie.
Total
Affinez votre recherche
Mode d'administration :
Indications
Est un générique ?
Marque
Piqûres d'insectes En France, quand on parle de piqûre d’insecte, on fait surtout référence aux piqûres de moustiques. Le moustique reste l’insecte qui pique le plus l’homme quelle que soit la partie du monde. Nous allons donc ici surtout nous concentrer sur les piqûres de moustiques ou d’insectes à dard. *** Une piqûre est une lésion localisée généralement peu grave. Elle prend l’aspect d’un bouton ou d’un petit gonflement de couleur rouge ou rose. Démangeant assez fortement la plupart du temps, elle peut être parfois très douloureuse. Le fait de gratter n’améliore pas la lésion et au contraire, cela fait qu’elle gratte encore plus, ce qui peut étendre les dommages et faciliter les risques d’infection. Pour les personnes sensibles ou allergiques, les réactions peuvent être bien plus importantes. On peut observer la formation d’un œdème important, qui peut poser des risques médicaux graves en fonction de sa localisation (piqûre sur le cou par exemple). Ces cas-là peuvent être des urgences médicales. Les piqûres d’insectes guérissent d’elles même en quelques jours, avec une absence de séquelles ou de cicatrices dans la majorité des cas. Attention tout de même aux moustiques. Dans certains pays étrangers, les moustiques sont connus pour transporter des maladies graves. Il est conseillé de bien vous protéger pour éviter le plus possible de vous faire piquer. Pour cela, ayez recours à des répulsifs, qui sauront garder éloignés de vous les moustiques. Si malgré cette précaution vous vous faites piquer, la première chose à faire est de désinfecter l’endroit de la piqûre puisque celui-ci devient un peu plus propice à une infection aux micro-organismes. Il convient d’utiliser de préférence un antiseptique qui est bien toléré comme un produit à base de chlorhexidine. Ensuite il est possible d’appliquer des crèmes pour réduire les démangeaisons et les gonflements. Il existe deux catégories principales de crèmes à utiliser pour les piqûres. Les crèmes aux corticoïdes sont surtout des crèmes à l’hydrocortisone. Les boutons, gonflements et démangeaisons relevant d’un phénomène proche de l’inflammation, c’est l’activité anti-inflammatoire du corticoïde qui sera sollicitée. Les corticoïdes étant des produits très actifs aux effets multiples, il convient de limiter la durée du traitement au plus court (généralement pas plus de 3 jours). Parmi les crèmes avec corticoïdes on trouve le Cortisédermyl, le Cortapaisyl, le Dermofenac ou l’Onctose Hydrocortisone. Pour les crèmes avec des antihistaminiques, elles sont surtout utiles contre les démangeaisons. Les antihistaminiques sont des produits normalement utilisés dans les allergies, où les démangeaisons sont un symptôme fréquent, lié à la libération d’histamine. Comme crème antihistaminique on retrouve l’Apaisyl, et l’Onctose. L’Onctose a la particularité de contenir en plus un anesthésique pour calmer les piqûres encore plus rapidement. Il existe aussi d’autres crèmes et pommades à appliquer pour lutter contre les démangeaisons. On peut citer l’Eurax qui lutte assez spécifiquement contre les démangeaisons, et le Cicaderma une formulation homéopathique particulière. Il est à noter que ces produits sont aussi efficaces contre les « piqûres » de végétaux comme l’ortie.

De A à Z