Rhinite allergique

La rhinite allergique est une manifestation très courante d’une allergie respiratoire. Elle est caractérisée par une série de symptômes très typés : éternuements à répétition, nez qui coule, nez qui « gratte », nez bouché, larmoiements et œil rouge pour les plus fréquents.

Mais il arrive aussi de ressentir des sensations de tension ou de douleur au niveau des sinus, des maux de gorge ou encore le palais ou la gorge qui démange. Cette réaction est dûe à la présence d’une substance dans l’environnement appelée allergène, qui, une fois aspirée en même temps que l’air, déclenche la réaction allergique.

Il existe deux catégories de rhinite allergique et ce, en fonction de l’allergène.
- Si c’est quelque chose qui est potentiellement toujours présent dans l’environnement de la personne on parle de rhinite persistante. Les sources d’allergène les plus courantes pour ce type sont la poussière, les poils de chat, les moisissures, sans oublier le tristement célèbre acarien.
- Si c’est quelque chose qui n’apparaît qu’à certaines périodes de l’année, on parle de rhinite saisonnière. Il s’agit là du fameux « rhume des foins » qui apparaît essentiellement au printemps avec l’arrivée massive du pollen, allergène saisonnier très connu.

Les symptômes d’une allergie sont liés au fait que l’allergène déclenche la libération dans le corps d’une substance nommée histamine. Les produits que vous trouverez dans cette catégorie sont donc pour une très grosse part des antihistaminiques, c’est-à-dire des produits qui bloquent la libération de l’histamine. Parmi les antihistaminiques on trouve des produits à base de cétirizine et de loratadine, des molécules assez répandues. Existent aussi d’autres antihistaminiques comme la Polaramine ou encore le Phénergan, qui utilisent d’autres principes actifs. L’inconvénient majeur des antihistaminiques est lié à la somnolence qu’ils peuvent déclencher, le Phénergan étant des fois lui-même utilisé en cas d’insomnie.
Les autres produits sont surtout des sprays qui ont une action locale au niveau du nez. Il s’agit d’anti allergiques comme l’Alairgix, ou des corticoïdes anti-inflammatoires comme Humex Rhume des foins. Les sprays ont aussi une petite action physique, à savoir que le flux de liquide aide à chasser les allergènes présents dans les narines.
Sur ce point, avoir des sprays pour le nez à l’eau de mer pour se nettoyer le nez est un plus pour lutter contre les rhinites allergiques. Vous pouvez trouver ces produits pour lutter contre les rhinites dans la section parapharmacie du site.
Total
Affinez votre recherche
Mode d'administration :
Est un générique ?
Rhinite allergique La rhinite allergique est une manifestation très courante d’une allergie respiratoire. Elle est caractérisée par une série de symptômes très typés : éternuements à répétition, nez qui coule, nez qui « gratte », nez bouché, larmoiements et œil rouge pour les plus fréquents. *** Mais il arrive aussi de ressentir des sensations de tension ou de douleur au niveau des sinus, des maux de gorge ou encore le palais ou la gorge qui démange. Cette réaction est dûe à la présence d’une substance dans l’environnement appelée allergène, qui, une fois aspirée en même temps que l’air, déclenche la réaction allergique. Il existe deux catégories de rhinite allergique et ce, en fonction de l’allergène. - Si c’est quelque chose qui est potentiellement toujours présent dans l’environnement de la personne on parle de rhinite persistante. Les sources d’allergène les plus courantes pour ce type sont la poussière, les poils de chat, les moisissures, sans oublier le tristement célèbre acarien. - Si c’est quelque chose qui n’apparaît qu’à certaines périodes de l’année, on parle de rhinite saisonnière. Il s’agit là du fameux « rhume des foins » qui apparaît essentiellement au printemps avec l’arrivée massive du pollen, allergène saisonnier très connu. Les symptômes d’une allergie sont liés au fait que l’allergène déclenche la libération dans le corps d’une substance nommée histamine. Les produits que vous trouverez dans cette catégorie sont donc pour une très grosse part des antihistaminiques, c’est-à-dire des produits qui bloquent la libération de l’histamine. Parmi les antihistaminiques on trouve des produits à base de cétirizine et de loratadine, des molécules assez répandues. Existent aussi d’autres antihistaminiques comme la Polaramine ou encore le Phénergan, qui utilisent d’autres principes actifs. L’inconvénient majeur des antihistaminiques est lié à la somnolence qu’ils peuvent déclencher, le Phénergan étant des fois lui-même utilisé en cas d’insomnie. Les autres produits sont surtout des sprays qui ont une action locale au niveau du nez. Il s’agit d’anti allergiques comme l’Alairgix, ou des corticoïdes anti-inflammatoires comme Humex Rhume des foins. Les sprays ont aussi une petite action physique, à savoir que le flux de liquide aide à chasser les allergènes présents dans les narines. Sur ce point, avoir des sprays pour le nez à l’eau de mer pour se nettoyer le nez est un plus pour lutter contre les rhinites allergiques. Vous pouvez trouver ces produits pour lutter contre les rhinites dans la section parapharmacie du site.

De A à Z