Total
Découvrez notre sélection de masques pour toute la famille !

Conseils : Comment reconnaître et soigner un pityriasis versicolor ?

Haut

Comment reconnaître et soigner un pityriasis versicolor ? Le pityriasis versicolor est une affection cutanée superficielle provoquée par la prolifération d’une levure, malassezia furfur. Ce micro-organisme est présent naturellement parmi la flore commensale à la surface de la peau et est peu pathogène. On ne le retrouve en effet que dans 3% des dermatoses.

Sur quelles parties du corps, retrouve-t-on le pityriasis versicolor ?

Les manifestations cutanées siègent principalement sur des zones riches en lipides. La croissance de la levure, kératinophile et lipophile, est accentuée par la présence d’acides gras. Un déficit immunitaire, un hypercorticisme ou corticothérapie, un traitement hormonal ou une grossesse peuvent également favoriser son apparition. La nature et le mode de prolifération de la levure malassezia furfur induisent des localisations préférentielles comme les zones séborrhéiques (où siègent plus de glandes sébacées productrices de sébum) et ainsi un pityriasis versicolor pourra être retrouvé principalement en haut du thorax, du dos, des épaules, des bras, du tronc, du haut des cuisses ou la plante des pieds.

Comment reconnaître un pityrisasis versicolor ?

Au-delà de sa localisation, les lésions induites par un pityriasis versicolor sont assez caractéristiques par leur aspect. Il se manifeste au début par l’apparition de petites taches arrondies, des macules, qui se rejoignent ensuite pour former de plus grandes plaques. La peau apparaît alors légèrement squameuse (comme une peau qui pèle très légèrement). La couleur est également un critère important. La lésion peut être de couleur variable et passe ainsi de rosée à chamois et peut même devenir blanche lors d’une exposition importante au soleil. Les lésions d’un pityriasis versicolor ne grattent pas et ne provoquent donc pas de démangeaisons. Si toutefois des grattages ont lieu, des desquamations assez typiques apparaissent avec notamment le signe du copeau qui fait apparaître des particules cutanées en forme de copeaux de bois. Le diagnostic clinique peut être conforté par une exposition des lésions sous une lumière de Wood à la luminescence vert-jaune ou à un examen au microscope des lésions ou squames.

Comment traiter un pityriasis versicolor ?

Le traitement local est le plus souvent constitué d’un antifongique à appliquer directement sur les lésions cutanées (même le cuir chevelu). Il s’agit le plus souvent d’un dérivé imisazolé comme le kétoconazole (en gel, concentré à 2% et en unidoses). Il convient alors de l’appliquer et de le laisser agir 5 minutes avant de le rincer soigneusement. L’application de ketoconzaole sur le cuir chevelu peut entraîner une modification de la couleur des cheveux. Il est également important de noter qu’une dépigmentation persistante de la peau, quand la peau reste plus pâle, ne présume pas d’une inefficacité du traitement. La coloration peut rester plus blanche pendant plusieurs semaines et une évaluation du traitement se fait après 3 mois.

Des récidives peuvent toutefois réapparaître dans l’année qui suit ou la suivante. La réapparition de pityriasis versicolor trouve alors son origine dans la persistance des facteurs favorisant son émergence : hypersudation, hyperseborrhée… Des moyens préventifs peuvent alors être pris par l’application d’antifongiques. Notons également que le traitement appliqué en une seule fois (avec éventuellement une seconde application 7 jours plus tard) peut provoquer une inflammation transitoire au niveau local.

Ce qu’il faut retenir sur le pityriasis versicolor

Le pityriasis versicolor n’est pas une affection cutanée contagieuse. Compte tenu des risques relativement important de récidives, il est important de lutter contre les facteurs qui favorisent la prolifération de malassezia furfur. Ainsi, il est conseillé de lutter contre l’hyper-sécrétion de transpiration et favoriser alors une hygiène lors des fortes chaleurs ou après la pratique intensive de sport ou lors de séjour dans une zone tropicale. En période estivale, l’application de crème solaire, particulièrement occlusive mais évidemment conseillée lors d’expositions solaires, doit être rincée en fin de journée. Toujours dans l’objectif de lutter contre l’excès de sébum sur la peau, l’utilisation de syndet et savon doux est conseillé.

Bioderma Atoderm Huile de Douche 1 L
12,43€
Aderma Gel Douche Surgras 750 ml
8,98€
La Roche-Posay Lipikar Syndet AP + 400 ml
14,50€

 

Retour au sommaire des conseils de LaSante.net

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ils permettent certaines fonctionnalités comme par exemple la sauvegarde de votre panier. En savoir plus