Mycoses

Les mycoses génitales ou les mycoses des ongles ou de la peau, résultent d'une infection par des champignons microscopiques. La mycose génitale requière le plus souvent un traitement local (traitement antifongique) accessible sans ordonnance.

Les mycoses vaginales



Une mycose fréquemment rencontrée est la mycose vaginale. De très nombreuses femmes connaissent un épisode de mycose pendant leur vie. Les premiers symptômes sont des démangeaisons et des brûlures au moment de la miction (émission des urines). Des pertes plus abondantes, odorantes et de couleur jaunâtre à verdâtre peuvent être présentes également. Les sécrétions vaginales, épaissie et pertes blanches ont souvent sont souvent comparées au lait caillé. La muqueuse vaginale est alors rouge, les lèvres et la vulve sont inflammatoires. Les infections vaginales peuvent aussi donner lieu à des démangeaisons, une sensation de brûlures au moment d'uriner et/ou des douleurs au moments des rapports sexuels.
Dans certains cas, la présence de fièvre et des pertes blanches peut noter la présence d'infections vaginales dont les origines peuvent être diverses. Si une fièvre persiste plus de 48 heures, une consultation médicale s'impose alors et le médecin pourra alors prescrire un traitement antibiotique.

La prise en charge de ces épisodes repose sur l’application d’une crème antifongique en traitement local (petites lèvres et grandes lèvres en bordant le vagin) et si la mycose est située également en interne, l’application d’un ovule antifongique peut être proposée. Les ovules se placent au fond du vagin, au moment du coucher pour maintenir la présence de l'ovule pendant la nuit. L’utilisation de produits d’hygiène intime adaptés doit être conseillée ainsi que l’utilisation d’une serviette de toilette personnelle. De même, pendant toute la durée du traitement, il est conseillé de porter des sous-vêtements en coton, éviter le port de protèges slips, porter des vêtements amples et si l’épisode a lieu en période de règles, privilégier les serviettes hygiéniques (changées régulièrement) plutôt que les tampons. Le port de vêtements trop serrés peut faciliter la survenue des mycoses génitales. Des produits pour la toilette intime sont conseillés pour diminuer les démangeaisons et faciliter la guérison.

Contrairement aux idées reçues, les mycoses vaginales ne sont pas une infection sexuellement transmissible. Toutefois, il est déconseillé d'avoir des rapports sexuels pendant l'affection. Le rapport sexuel peut alors irriter et réactiver une infection causée par les microlésions provoquées. 

Pour lutter contre les récidives, la prise de probiotiques localement ou pris oralement peut contribuer à renforcer la flore vaginale. Les périodes de règles sont plus propices à la survenue d'une mycose vaginale avec des modifications de pH et aussi une flore vaginale déséquilibrée.

Mycoses des ongles



Les ongles (souvent au niveau des orteils) peuvent être porteurs de mycoses également. Il ne s’agit pas des mêmes colonies. L’ongle apparaît alors plus épais, jaune et peut parfois se décoller. C’est souvent à la sortie de l’hiver, lorsque les chaussures se font plus aérées que la présence d’une mycose est découverte. La prise en charge est davantage longue et requière une assiduité et une rigueur dans l’application de vernis sur l’ongle atteint. Il faudra attendre la repousse de l’ongle pour être complètement débarrassé de la mycose.

Les mycoses cutanées



Provoquées aussi par la prolifération de champignons microscopiques, les mycoses cutanées se développent préférentiellement dans les plis de peau, zone de macération chaude et potentiellement humide quand il fait chaud. Chez les femmes, on pourra par exemple retrouver des rougeurs, brûlures et démangeaisons dans le pli sous les seins. Dans ce cas encore, le traitement par un antifongique sera conseillé mais cette fois sous forme de poudre. Pour d'autres localisations, l'utilisation d'une crème sera proposée. Des mycoses au niveau de la peau peuvent souvent être retrouvées aussi près des ongles atteints ou entre les orteils : le pied d'athlète. Là aussi, la transpiration et la macération peuvent favoriser ce type d'affection.
Total
Profitez d'un large choix de masques pour toute la famille !
Affinez votre recherche
Est un générique ?
Mycoses Les mycoses génitales ou les mycoses des ongles ou de la peau, résultent d'une infection par des champignons microscopiques. La mycose génitale requière le plus souvent un traitement local (traitement antifongique) accessible sans ordonnance.

Les mycoses vaginales

Une mycose fréquemment rencontrée est la mycose vaginale. De très nombreuses femmes connaissent un épisode de mycose pendant leur vie. Les premiers symptômes sont des démangeaisons et des brûlures au moment de la miction (émission des urines). Des pertes plus abondantes, odorantes et de couleur jaunâtre à verdâtre peuvent être présentes également. Les sécrétions vaginales, épaissie et pertes blanches ont souvent sont souvent comparées au lait caillé. La muqueuse vaginale est alors rouge, les lèvres et la vulve sont inflammatoires. Les infections vaginales peuvent aussi donner lieu à des démangeaisons, une sensation de brûlures au moment d'uriner et/ou des douleurs au moments des rapports sexuels. Dans certains cas, la présence de fièvre et des pertes blanches peut noter la présence d'infections vaginales dont les origines peuvent être diverses. Si une fièvre persiste plus de 48 heures, une consultation médicale s'impose alors et le médecin pourra alors prescrire un traitement antibiotique. La prise en charge de ces épisodes repose sur l’application d’une crème antifongique en traitement local (petites lèvres et grandes lèvres en bordant le vagin) et si la mycose est située également en interne, l’application d’un ovule antifongique peut être proposée. Les ovules se placent au fond du vagin, au moment du coucher pour maintenir la présence de l'ovule pendant la nuit. L’utilisation de produits d’hygiène intime adaptés doit être conseillée ainsi que l’utilisation d’une serviette de toilette personnelle. De même, pendant toute la durée du traitement, il est conseillé de porter des sous-vêtements en coton, éviter le port de protèges slips, porter des vêtements amples et si l’épisode a lieu en période de règles, privilégier les serviettes hygiéniques (changées régulièrement) plutôt que les tampons. Le port de vêtements trop serrés peut faciliter la survenue des mycoses génitales. Des produits pour la toilette intime sont conseillés pour diminuer les démangeaisons et faciliter la guérison. Contrairement aux idées reçues, les mycoses vaginales ne sont pas une infection sexuellement transmissible. Toutefois, il est déconseillé d'avoir des rapports sexuels pendant l'affection. Le rapport sexuel peut alors irriter et réactiver une infection causée par les microlésions provoquées.  Pour lutter contre les récidives, la prise de probiotiques localement ou pris oralement peut contribuer à renforcer la flore vaginale. Les périodes de règles sont plus propices à la survenue d'une mycose vaginale avec des modifications de pH et aussi une flore vaginale déséquilibrée.

Mycoses des ongles

Les ongles (souvent au niveau des orteils) peuvent être porteurs de mycoses également. Il ne s’agit pas des mêmes colonies. L’ongle apparaît alors plus épais, jaune et peut parfois se décoller. C’est souvent à la sortie de l’hiver, lorsque les chaussures se font plus aérées que la présence d’une mycose est découverte. La prise en charge est davantage longue et requière une assiduité et une rigueur dans l’application de vernis sur l’ongle atteint. Il faudra attendre la repousse de l’ongle pour être complètement débarrassé de la mycose.

Les mycoses cutanées

Provoquées aussi par la prolifération de champignons microscopiques, les mycoses cutanées se développent préférentiellement dans les plis de peau, zone de macération chaude et potentiellement humide quand il fait chaud. Chez les femmes, on pourra par exemple retrouver des rougeurs, brûlures et démangeaisons dans le pli sous les seins. Dans ce cas encore, le traitement par un antifongique sera conseillé mais cette fois sous forme de poudre. Pour d'autres localisations, l'utilisation d'une crème sera proposée. Des mycoses au niveau de la peau peuvent souvent être retrouvées aussi près des ongles atteints ou entre les orteils : le pied d'athlète. Là aussi, la transpiration et la macération peuvent favoriser ce type d'affection.

De A à Z

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ils permettent certaines fonctionnalités comme par exemple la sauvegarde de votre panier. En savoir plus