Conjonctivite

La conjonctivite est l’inflammation de la conjonctive. La conjonctive est une couche transparente qui recouvre le blanc de l’œil et l’intérieur des paupières. Cette inflammation peut avoir plusieurs causes possibles. Elle peut être infectieuse, l’origine est surtout virale. Elle peut aussi résulter d’une réaction allergique ou bien être liée à une irritation physique par un corps étranger ou une substance chimique. C’est une atteinte oculaire très fréquente et considérée comme bénigne. Compte tenu de l’importance et de la fragilité des yeux, il convient d’être tout de même vigilant.

La manifestation la plus classique d’une conjonctivite est son aspect. En effet, c’est lors des conjonctivites qu’on parle du fameux symptôme de « l’œil rouge ». De plus, la vue apparaît trouble comme après avoir pleuré. On constate aussi une sensation de brûlure, de picotement et de « sable dans l’œil ». Il y a généralement des écoulements, la plupart du temps clairs ou larmoiements, mais des fois des formes plus épaisses et colorées en cas d’atteinte bactérienne. De plus, les paupières semblent coller à l’œil au réveil.

Dans des cas d’agression par un corps étranger, la conjonctivite se manifeste sur l’œil touché. Les formes allergiques se manifestent sur les deux yeux en même temps comme il s’agit le plus souvent d’une réaction à un allergène présent dans l’air. Les formes allergiques vont souvent de pair avec une rhinite allergique. Pour les formes infectieuses, il y a souvent un œil qui est touché en premier et l’infection s’étend à l’autre œil plus tard. Ces formes sont par contre très contagieuses, il convient donc de bien se laver les mains pour éviter un portage d’œil à œil via le toucher.
Même si elle est considérée comme bénigne, une conjonctivite doit être correctement traitée sinon il y a un risque que l’inflammation aille plus profondément dans l’œil et attaque la cornée, impactant durablement la vision.

Le traitement dépend en partie de l’origine de l’atteinte. En cas d’atteinte allergique, des collyres antihistaminiques sont conseillés. Des collyres ou crèmes ophtalmiques antibiotiques existent mais elles ne sont prescrites que dans des cas graves d’atteinte bactérienne. Sinon le traitement repose en grande partie sur l’utilisation de larmes artificielles pour apaiser l’œil et de sérum physiologique stérile pour bien nettoyer l’œil. Des produits antiseptiques peuvent aussi être utilisés dans des cas de conjonctivites infectieuses. En cas de résistance au traitement, il est fortement conseillé d’aller consulter un médecin ou un spécialiste pour ne pas laisser une complication s’installer.
Total


Chargement...

Conjonctivite La conjonctivite est l’inflammation de la conjonctive. La conjonctive est une couche transparente qui recouvre le blanc de l’œil et l’intérieur des paupières. Cette inflammation peut avoir plusieurs causes possibles. Elle peut être infectieuse, l’origine est surtout virale. Elle peut aussi résulter d’une réaction allergique ou bien être liée à une irritation physique par un corps étranger ou une substance chimique. C’est une atteinte oculaire très fréquente et considérée comme bénigne. Compte tenu de l’importance et de la fragilité des yeux, il convient d’être tout de même vigilant. *** La manifestation la plus classique d’une conjonctivite est son aspect. En effet, c’est lors des conjonctivites qu’on parle du fameux symptôme de « l’œil rouge ». De plus, la vue apparaît trouble comme après avoir pleuré. On constate aussi une sensation de brûlure, de picotement et de « sable dans l’œil ». Il y a généralement des écoulements, la plupart du temps clairs ou larmoiements, mais des fois des formes plus épaisses et colorées en cas d’atteinte bactérienne. De plus, les paupières semblent coller à l’œil au réveil. Dans des cas d’agression par un corps étranger, la conjonctivite se manifeste sur l’œil touché. Les formes allergiques se manifestent sur les deux yeux en même temps comme il s’agit le plus souvent d’une réaction à un allergène présent dans l’air. Les formes allergiques vont souvent de pair avec une rhinite allergique. Pour les formes infectieuses, il y a souvent un œil qui est touché en premier et l’infection s’étend à l’autre œil plus tard. Ces formes sont par contre très contagieuses, il convient donc de bien se laver les mains pour éviter un portage d’œil à œil via le toucher. Même si elle est considérée comme bénigne, une conjonctivite doit être correctement traitée sinon il y a un risque que l’inflammation aille plus profondément dans l’œil et attaque la cornée, impactant durablement la vision. Le traitement dépend en partie de l’origine de l’atteinte. En cas d’atteinte allergique, des collyres antihistaminiques sont conseillés. Des collyres ou crèmes ophtalmiques antibiotiques existent mais elles ne sont prescrites que dans des cas graves d’atteinte bactérienne. Sinon le traitement repose en grande partie sur l’utilisation de larmes artificielles pour apaiser l’œil et de sérum physiologique stérile pour bien nettoyer l’œil. Des produits antiseptiques peuvent aussi être utilisés dans des cas de conjonctivites infectieuses. En cas de résistance au traitement, il est fortement conseillé d’aller consulter un médecin ou un spécialiste pour ne pas laisser une complication s’installer.

De A à Z