Total

Conseils : Homéopathie

Haut

Au sommaire :

Qu’est-ce que l’homéopathie ?

Créée par le docteur Hahnemann en 1796, l'homéopathie est une méthode thérapeutique qui vise à soigner l'être humain en lui administrant des doses extrêmement douces pour l'organisme, cette forme de médecine alternative permet donc de traiter une multitude de maux. Mais pour mieux comprendre ce qu'est l'homéopathie, il est important de s'intéresser aux principes fondamentaux sur lesquels elle repose.

Les grands principes de l’homéopathie

L’homéopathie est fondée sur le principe de similitude. Ce principe consiste à guérir le mal par le mal. En d’autres termes, ce principe stipule qu’une maladie doit être traitée par le biais d’une substance ayant la capacité de reproduire chez un sujet sain des symptômes analogues à ceux engendrés par cette même maladie chez un sujet atteint. Pour être sûr que ce principe fonctionne, le Dr Hahnemann a réalisé pendant plusieurs années de nombreuses expériences sur des sujets en bonne santé afin observer les effets des produits. De ce fait, il a pu déterminer avec certitude que l’homéopathie pouvait guérir de nombreuses maladies.

Le principe d’individualisation stipule lui, qu’il n’y a pas de remède universel pour guérir une maladie et qu’il faut adapter le traitement en fonction de chaque individu. Au sens d’Hahnemann, l’homéopathe doit analyser les symptômes du patient dans leur globalité et non pas en les dissociant.

L’homéopathie repose également sur les principes de dynamisation et de dilution. La dilution permet d’éliminer tout risque de toxicité du médicament administré et la dynamisation permet à l’eau ou l’alcool utilisée comme support de s’imprégner de l’essence même de la substance mère.  

Homéopathie et placebo 

La qualification de l’homéopathie comme placebo est utilisée par les adversaires de la pratique de l’homéopathie. Mais qu’en est-il réellement ? Nous l’avons évoqué ci-dessus, l’homéopathie est à l’origine d’une multitude de tests qui ont été fait sur des personnes pendant des années. Les petites granules blancs faisant la marque de fabrique de l’homéopathie sont peut-être également son point faible. En effet, physiquement ils peuvent évoquer des placebos car ils sont tous semblables même si ils sont destinés à des maux différents.

L’homéopathie peut prendre plusieurs formes :

Les granules : ce sont de petites billes de saccharose et de lactose de 50 milligrammes environ. Ils sont délivrés au public par dose de 75 à 80 granules.

Les globules : ce sont de petites billes de saccharose et de lactose de 3 à 5 milligrammes chacune. 1 dose contient 1 gramme de globule soit environ 200 globules.

Les gouttes : en flacons de 15 à 250vml (soit 600 gouttes pour 15 cc) pour les Teintures-mères et les basses dilutions décimales (1X à 3X) le support étant de l’alcool à 30°

Les triturations : employées pour des déconcentrations basses de souches insolubles ; celles-ci se font dans un excipient neutre : le lactose.

La dose-ampoule buvable (DAB) : qui est une ampoule contenant 1 ml de dilution prescrite

La dose-suppositoire : qui contient 4 gouttes de la dilution indiquée par suppositoire de 2 grammes.

Les pommades : elles sont fabriquées à partir des teintures-mères de la souche désirée. 

Les médicaments homéopathiques peuvent se présenter sous la forme unitaire (ils ne renferment qu’un seul composant de base) ou bien sous la forme de complexes homéopathiques (avec plusieurs unitaires dans leur formule possédant des indications complémentaires).


Retour au sommaire des conseils de LaSante.net

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ils permettent certaines fonctionnalités comme par exemple la sauvegarde de votre panier. En savoir plus