Total

Conseils : Quels probiotiques choisir pour éviter les rhumes cet hiver ?

Haut

De plus en plus de laboratoires proposent des probiotiques. Certains sont spécialisés et proposent une gamme intégrale de probiotiques adaptés à chaque indication précises.

A l’approche de l’hiver, il est parfois difficile de s’y retrouver parmi un tel choix. Quel probiotique prendre ? Quand faut-il les prendre ? Combien de temps ? Quels sont les effets des probiotiques sur l’organisme ?

Voici quelques notions pour vous aider à choisir.

Sur quels critères choisir des probiotiques ?

Il y a quelques critères importants pour faire votre choix : la dose de probiotiques, le nombre de souches contenues… Faisons le point.

Immubio Physionorm Daily Gélules x 30
19,90€
Immubio Physionorm Plus Gélules x 12
7,90€
PiLeJe Lactibiane Référence Sachets x 10
9,95€

L’important c’est la dose ?

Oui et non. Il est évident qu’une souche probiotique dosée à quelques millions aura bien moins d’effets qu’une souche dosée à plusieurs (dizaines de) milliards. Mais le point fort réside surtout dans les associations de souches. Recherchez donc plutôt un mix de souches probiotiques qu’une seule et unique, même présente en grande quantité.

Les souches les plus rencontrées

S’il ne fallait en retenir qu’une, ce serait la bactérie Lactobacillus helveticus candisis. Elle est principalement retrouvée au niveau de l’intestin grêle et constitue la souche la plus importante de la famille des Lactobacillus acidophilus.
Vous retrouverez également des bactéries de la famille des Bifidobacterium, le fameux bifidus. Ces bactéries participent au processus de digestion et limitent les phénomènes de fermentation en contribuant à la dégradation des sucres.
La souche Streptococcus thermophilus est souvent retrouvée également. Vous la retrouverez principalement dans la fermentation du lait et fermente donc préférentiellement le lactose.

La forme de présentation

Vous trouverez différents types de présentation des probiotiques. Les plus répandus sont les gélules mais il existe également des sachets ou des formes liquides qui seront plus adaptées pour une administration à des enfants.

Et les prébiotiques ?

Les probiotiques ont besoin des prébiotiques pour se développer. De nombreuses marques incluent dorénavant des prébiotiques dans leurs formules.
Est-ce si important ? On sait maintenant qu’il faut apporter une grande quantité (de plusieurs grammes) de prébiotiques pour que cela ait un réel impact sur le développement des bactéries. En plus de ce constat, une alimentation normale suffit largement à apporter les prébiotiques nécessaires.

Un petit coup de pouce ?

Que vous choisissiez un produit des laboratoires Pileje ou encore Immubio, sachez que vous optez pour un produit de qualité. Nous avons méticuleusement choisi les produits que nous vous proposons sur le site LaSante.net. L’ensemble de leurs références constituées de probiotiques ont fait l’objet d’études poussées garantissant des souches de qualité, protégées de l’acidité gastrique et ainsi efficace.
L’ensemble de leur gamme a fait l’objet de tests de stabilité permettant à leurs produits de garder toute leur intégrité dans des conditions normales. Attention tout de même à ne pas les exposer à la chaleur et à les conserver dans un endroit sec et propre. Veillez toujours à vérifier la date limite d’utilisation, comme tous les produits.

Retrouvez mon conseil pour choisir le produit adapté chez Pileje ici.

Les probiotiques, qu’est-ce que c’est ?

Les probiotiques sont des bactéries ou levures vivantes qui sont ingérées par voie orale. Pas de panique, elles ne sont pas pathogènes. Elles viennent fortifier la flore bactérienne présente dans notre organisme. Certaines muqueuses de notre organisme (intestinale, vaginale, buccale) sont tapissées par ces bactéries qui forment la flore commensale.

Les bactéries forment alors une sorte de tapis sur la muqueuse et interagissent avec elle en parfaite symbiose. Dans le cas où les bactéries ne sont plus ou pas assez présentes ou quand elles sont de mauvaise qualité, la muqueuse est alors découverte et les jonctions entre les cellules intestinales ne sont plus aussi serrées qu’en temps normal et des médiateurs pro-inflammatoires sont alors excrétés.

Qu’est-ce que la micronutrition ?

Tout l’enjeu de la micronutrition est de maintenir l’état de santé optimal pour vivre mieux et de maintenir l’état physiologique à son meilleur niveau. Ainsi la prise de probiotiques s’est répandue à la suite de nombreuses publications scientifiques qui sont parues dans de prestigieux journaux ces dernières années.

Notre connaissance de la flore bactérienne intestinale joue désormais un rôle primordial dans la prise en charge de nombreux maux ou pathologies.

A titre d’exemple, il a été démontré il y a peu de temps que la qualité de la flore intestinale pouvait jouer un rôle dans l’efficacité de traitement contre le cancer. De même un rôle indéniable dans la dépression se dessine. Vous avez forcément entendu parler de nos intestins comme tant notre « deuxième cerveau ». Un colon malade peut en effet avoir des retentissements sur la santé mentale et les émotions. En effet, 80% de la sécrétion de sérotonine, la célébrissime hormone de la bonne humeur, est sécrétée par les intestins. A l’inverse, le stress peut avoir des répercussions colossales sur les intestins et constitue un facteur exogène de grande importance dans le déséquilibre de la flore commensale, comme une alimentation déséquilibrée, une infection par des germes pathogènes… Certains facteurs seront davantage endogènes comme une inflammation chronique des intestins, une constipation…

Pourquoi prendre des probiotiques ?

Pour l’ensemble des raisons évoquées, la prise de probiotiques est particulièrement importante pour les personnes chez qui se manifestent des troubles digestifs (alternance de diarrhées et d’épisodes de constipation), celles qui présentent une maladie métabolique susceptible de diminuer les défenses immunitaires, quand il est difficile d’avoir une alimentation déséquilibrée…

Une flore déséquilibrée va empêcher et réduire les interactions entre le système immunitaire et les agents pathogènes. Les intestins sont la sièges d’une immense part de ces interactions puisque la bouche est la porte d’entrée de nombreux pathogènes. Il est ainsi très important de soigner et préserver les équilibres bactériens au sein des intestins en pratiquant une activité physique régulière, en éliminant les aliments mal tolérés et adaptant un régime alimentaire sain.

Quand ces préceptes ne suffisent pas où qu’ils sont difficiles à tenir, la prise de compléments probiotiques est une solution idéale.

Comment prendre les probiotiques ?

Même si les souches bactériennes contenues dans les gélules sont protégées de l’acidité de l’estomac et de la bile, je conseille toujours de les prendre à jeun, à distance d’une boisson chaude qui serait susceptible de dénaturer les probiotiques et toujours à distance de la prise d’un antibiotique.

L’efficacité de la cure dépend de l’assiduité de la prise et de sa durée. Pour bien préparer l’hiver, je vous conseille une cure d’au moins 1 mois (idéalement 3 mois pour les plus fragiles).

 

Retour au sommaire des conseils de LaSante.net

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ils permettent certaines fonctionnalités comme par exemple la sauvegarde de votre panier. En savoir plus