Paracétamol

Le paracétamol est sans doute le médicament le plus connu des français. C’est la molécule de référence pour le traitement des douleurs et de la fièvre. Paracétamol vient du nom chimique de cette molécule qui est le para-acétylaminophénol. Le paracétamol est aussi connu sous un autre nom dans quelques pays, notamment l’Amérique du nord (USA et Canada), le Japon ou encore Hong-Kong. Il s’agit de l’acétaminophène (para-acétylaminophénol).

Il s’agit d’un produit qui possède principalement deux actions. C’est un antalgique, il lutte contre les phénomènes douloureux et est aussi un très bon antipyrétique, il lutte aussi contre la fièvre. Il n’a par contre pas d’activité anti-inflammatoire contrairement à l’aspirine ou l’ibuprofène. Il est classé comme antalgique de pallier 1.

Une des caractéristiques principales du paracétamol est qu’il a très peu d’effets secondaires. Il est en effet très bien toléré par l’organisme. De plus, ses effets ont pu être bien observés chez la femme enceinte et allaitante, et chez le très jeune enfant. Il s’avère qu’il peut tout à fait être donné dans ces différents cas. C’est d’ailleurs le produit de première intention chez le bébé ou la femme enceinte ou allaitante en cas de douleur ou de fièvre.

Il faut quand même respecter certaines règles quand on prend ce produit. Les prises doivent être espacées d’au moins 4 heures, et chaque prise ne doit pas dépasser 1 gramme pour un adulte. Au total, la quantité de paracétamol journalière est au maximum de 3 grammes pour un adulte, parfois 4 grammes sur prescription dans des cas où la douleur n’est pas entièrement soulagée avec 3 grammes.
Pour l’enfant, la dose est définie en fonction du poids et à répartir en quatre ou six fois dans la journée.

Le principal souci du paracétamol est qu’il est toxique pour le foie à haute dose pendant longtemps. Il peut aussi gravement endommager le foie en cas d’intoxication aiguë. Il est donc déconseillé chez les personnes souffrant d’insuffisance hépatique.

Le paracétamol existe sous forme de générique, mais il est le plus souvent vendu sous les marques Doliprane, Efferalgan, et Dafalgan. Dans ces différentes marques, il existe sous différentes formes et dosages. Les dosages sont de 500 ou 1000 mg par prise pour les formes classiques, et des dosages plus faibles pour les formes enfants. Il se présente aussi bien sous la forme de comprimés à avaler, de comprimés effervescents, de sachets, de formes lyoc, de suppositoires et aussi sous forme de solution buvable.
Le paracétamol est aussi régulièrement associé à de la codéine, dans des spécialités comme le Klipal codéiné, ou le Codoliprane. Mais dans ces cas-là, il est nécessaire de se le faire prescrire sur une ordonnance.
Total
Affinez votre recherche
Mode d'administration :
Indications
Est un générique ?
Paracétamol Le paracétamol est sans doute le médicament le plus connu des français. C’est la molécule de référence pour le traitement des douleurs et de la fièvre. Paracétamol vient du nom chimique de cette molécule qui est le para-acétylaminophénol. Le paracétamol est aussi connu sous un autre nom dans quelques pays, notamment l’Amérique du nord (USA et Canada), le Japon ou encore Hong-Kong. Il s’agit de l’acétaminophène (para-acétylaminophénol). *** Il s’agit d’un produit qui possède principalement deux actions. C’est un antalgique, il lutte contre les phénomènes douloureux et est aussi un très bon antipyrétique, il lutte aussi contre la fièvre. Il n’a par contre pas d’activité anti-inflammatoire contrairement à l’aspirine ou l’ibuprofène. Il est classé comme antalgique de pallier 1. Une des caractéristiques principales du paracétamol est qu’il a très peu d’effets secondaires. Il est en effet très bien toléré par l’organisme. De plus, ses effets ont pu être bien observés chez la femme enceinte et allaitante, et chez le très jeune enfant. Il s’avère qu’il peut tout à fait être donné dans ces différents cas. C’est d’ailleurs le produit de première intention chez le bébé ou la femme enceinte ou allaitante en cas de douleur ou de fièvre. Il faut quand même respecter certaines règles quand on prend ce produit. Les prises doivent être espacées d’au moins 4 heures, et chaque prise ne doit pas dépasser 1 gramme pour un adulte. Au total, la quantité de paracétamol journalière est au maximum de 3 grammes pour un adulte, parfois 4 grammes sur prescription dans des cas où la douleur n’est pas entièrement soulagée avec 3 grammes. Pour l’enfant, la dose est définie en fonction du poids et à répartir en quatre ou six fois dans la journée. Le principal souci du paracétamol est qu’il est toxique pour le foie à haute dose pendant longtemps. Il peut aussi gravement endommager le foie en cas d’intoxication aiguë. Il est donc déconseillé chez les personnes souffrant d’insuffisance hépatique. Le paracétamol existe sous forme de générique, mais il est le plus souvent vendu sous les marques Doliprane, Efferalgan, et Dafalgan. Dans ces différentes marques, il existe sous différentes formes et dosages. Les dosages sont de 500 ou 1000 mg par prise pour les formes classiques, et des dosages plus faibles pour les formes enfants. Il se présente aussi bien sous la forme de comprimés à avaler, de comprimés effervescents, de sachets, de formes lyoc, de suppositoires et aussi sous forme de solution buvable. Le paracétamol est aussi régulièrement associé à de la codéine, dans des spécialités comme le Klipal codéiné, ou le Codoliprane. Mais dans ces cas-là, il est nécessaire de se le faire prescrire sur une ordonnance.

De A à Z