Total
10% sur votre première commande avec le code BIENVENUE24FEV (hors médicaments) !

Conseils : Comment prendre ses mesures de contention ?

Haut

La contention

L’insuffisance veineuse se manifeste par un mauvais retour veineux. C’est-à-dire que le sang aura des difficultés à retourner au cœur. L’insuffisance veineuse arrive majoritairement au niveau des jambes mais peut également concerner les membres supérieurs. En effet, le sang doit défier la gravité pour remonter jusqu’au cœur. Le sang se retrouve ainsi stagnant dans les jambes provoquant une dilatation veineuse. C’est cette dilatation qui provoque cette sensation de jambe lourde que beaucoup d’entre nous ont déjà connu.

La compression veineuse est une approche médicale couramment utilisée qui vise à améliorer la circulation sanguine dans les veines et à traiter divers problèmes veineux, tels que les varices, l’insuffisance veineuse chronique et les ulcères veineux. La compression veineuse va comprimer la jambe et ainsi améliorer le retour veineux.

L’accès à la contention est disponible avec ou sans ordonnance du médecin.

 

 

Comment choisir son modèle de contention ?

Le choix de la contention

Il existe au total 3 classes de contention. La classe 1 étant la plus légère, principalement utilisé en prévention (voyage assis de longue durée, grossesse, position debout prolongée, …)

La classe 2 est utilisé chez les personnes qui ont des varices au niveau des jambes, ainsi qu’au personnes qui ont les jambes gonflées. On peut également proposer de la contention de classe 2 à la femme enceinte et au voyageur qui ont un risque de thrombose veineuse.

La classe 3 a la compression al plus importante. Elle est utilisée pour les personnes qui ont déjà eu une thrombose veineuse, ainsi que celles qui présentent de forts gonflements des jambes.

N’hésitez pas à demander nos conseils ou les conseils de votre médecin pour choisir la classe de contention qui vous convient.

 

 

Le choix du modèle

Selon vos besoins, vous allez être amené à choisir de la contention. Vous aurez le choix entre des chaussettes, des bas ou des collants. Les chaussettes de contention, également appelées bas jarret, sont un modèle qui s’arrête juste en dessous du genou. Le but est de comprimé le mollet et la cheville.

Le bas de contention, remonte les jambes jusqu’à la moitié de la cuisse. Un bas va comprimer la cheville, le mollet et la cuisse.

Enfin, le collant de contention, va des pieds et remonte jusqu’à la taille. Comme pour les bas, un collant va comprimer la cheville, le mollet, et la cuisse. Un collant est fait pour les personnes qui ont du mal à garder les bas en place. En effet, les bas peuvent avoir tendance à glisser le long de la jambe diminuant ainsi leur efficacité.

Il faut savoir que la contention peut se présenter pour femme et pour homme. Vous pourrez également choisir la matière et la couleur de votre chaussette, bas ou collant de contention

Thuasne City Confort Coton Classe 2 Chaussettes Homme Noir
25,79€

 

La prise de mesure

Prendre des mesures pour de la contention n’est pas évident au premier abord. Suivez ce guide pas à pas pour être sûr de ne rien manquer. La mesure pour de la contention peut être prise grâce à un mètre ruban.

Pour commencer, toutes les mesures doivent être prises en position debout. Ensuite, il faut savoir que les mesures à prendre ne sont pas tout à fait les même selon le modèle de contention choisi.

Pour une chaussette, vous aurez besoin du tour de cheville, quelques centimètres au-dessus de la malléole. Vous aurez également besoin du tour de mollet, au niveau de la zone ou il est le plus galbé. Enfin, il faut mesurer la hauteur de jambe. Pour une chaussette, il faut mesurer la hauteur entre le talon et le creux poplité (arrière du genou).

Pour un bas de contention, il vous faut le tour de cheville, le tour de mollet, mais également le tour de cuisse. Le tour de cuisse doit être pris 15 cm sous la fesse. Vous aurez également besoin de la hauteur de jambe. Il s’agit cette fois ci de la distance entre le talon et l’entre jambe.

Référez vous ensuite aux échelles de mesures du laboratoire. Soyez prudent car cette échelle de mesure est propre au laboratoire. Ainsi, vos mesures ne vous amèneront pas systématiquement à la même taille de contention si vous avez choisi de la contention Innothera, Radiante, Cizeta, Sigvaris, …

Si votre mesure tombe entre tailles, il est recommandé de choisir la taille la plus grande.

Il faut savoir que des chaussettes, des bas ou des collants de contention ont pour but de serrer les membres. Si vous avez du mal à enfiler votre contention, il ne s’agit peut-être pas d’une erreur de mesure.

Chez un patient qui a du mal à enfiler sa contention, il est possible de lui conseiller un enfile bas. Cet accessoire vous permet d’enfiler vos chaussettes ou vos bas en faisant moins d’effort.

Sigvaris Enfile-bas Rolly
39,90€

Enfile Bas Métal
40,00€


Retour au sommaire des conseils de LaSante.net