Total

Conseils : Intoxication au monoxyde de carbone

Haut

Le monoxyde de carbone est un gaz extrêmement toxique. Il est produit à partir d'une mauvaise combustion de combustibles organiques utilisés par certains appareils du quotidien que nous listons ci-dessous.

Il entraîne chaque année plus d'un millier d'intoxication involontaire à domicile dont une centaine conduisent au décès de la personne intoxiquée. 

Monoxyde de carbone et symptômes

Le monoxyde de carbone est un gaz incolore, inodore (sans odeur), invisible, non irritant et donc indétectable. C'est un gaz asphyxiant qui prend la place de l'oxygène dans le sang, empêchant ce dernier d'aller alimenter nos organes et nos tissus. Résultat ? On ne sent rien mais le corps réagit :

  • maux de tête
  • nausées
  • fatigue
  • malaise

La paralysie de certains muscles est constatée dans certains cas.

Si l'on ne réagit pas assez rapidement, l'intoxication au monoxyde de carbone peut entraîner le coma voire le décès du patient en quelque minutes...et pour cause : 0,1% de monoxyde de carbone dans l'air tue en 1 heure, 1% tue en 15 minutes et 10% tuent instantanément (chiffres INPES).

Les appareils concernés

Les appareils susceptibles d'émettre du monoxyde de carbone s'ils ne fonctionnent pas correctement sont des appareils à combustion. Ils utilisent des combustibles organiques tels que le bois, le charbon, le gaz, l’essence, le fioul ou encore à l’éthanol.

Appareils de chauffe (majorité des intoxications)

  • chaudières et chauffe-eau
  • poêles et cuisinières
  • cheminées classiques et cheminées décoratives à l'éthanol
  • appareils de chauffage à combustion fixes ou d'appoint

Autres

  • groupes électrogènes
  • pompes thermiques
  • engins à moteur thermique
  • barbecues et braseros
  • panneaux radiants à gaz

Comment éviter les intoxications ?

Toute l'année

Aérez votre logement tous les jours, toute l'année. Ceci est particulièrement valable durant la période de chauffage : ouvrez les fenêtres pour renouveler l'air pendant au moins 10 minutes par jour. Même s'il fait froid, c'est indispensable pour la qualité de l'air et surtout pour éviter une éventuelle intoxication en cas de dysfonctionnement de l'un de vos appareils. Bien que vous chauffiez, la température reviendra à la normale bien plus rapidement que vous ne le pensez. 

Enfin, les entrées et sorties d'air présentes dans les cuisines et les salles de bain permettent non seulement d'évacuer la condensation et les odeurs, mais également de prévenir les intoxications au monoxyde de carbone dû aux appareils de cuisson et au chauffe-eau ou à la chaudière. Ne les obstruez jamais.

Avant l'hiver

Il est impératif de faire contrôler son et ses appareils de chauffage chaque année, avant l'hiver. Prenez contact avec un professionnel qualifié qui contrôlera vos installations et entretiendra correctement chaudières, chauffe-eau, inserts, poêles...

Pensez également à faire vérifier et ramoner vos conduits de cheminée tous les ans.

L'utilisation des appareils à combustion

Il est fondamental d'utiliser correctement les appareils à combustion. Ils sont conçus pour une utilisation de courte durée et non en continu. Ne les faites pas fonctionner non-stop. Appliquez les consignes d'utilisation fournies par le fabriquant, notamment les lieux dans lesquels l'utilisation de l'appareil est interdite. Pour finir, ne vous chauffez surtout pas avec des appareils n'étant pas conçu pour cette utilisation (barbecue, etc.).

Les groupes électrogènes ne doivent JAMAIS être utilisés dans des lieux fermés ou l'intérieur des bâtiments. Placez-les dehors, en extérieur. 

Pour les nouveaux appareils : vérifiez avec une grande attention qu'ils sont bien installés et qu'ils fonctionnent bien lors des premières utilisations. Vérifiez également qu'ils sont bien certifiés conformes. 

Les détecteurs à monoxyde de carbone

Des détecteurs à monoxyde de carbone sont en vente sur le marché. Attention ! Il s'agit d'appareils annexes, ils ne remplacent en aucun cas l'inspection et l'entretien des appareils à combustion, des conduits à fumée, ...

Que faire si l'on soupçonne une intoxication au monoxyde de carbone ?

  • Maux de tête, nausées, malaises et vomissements doivent vous alerter : ils sont peut-être le signe de la présence de monoxyde de carbone dans votre logement.
  • Aérez immédiatement en ouvrant portes et fenêtres donnant sur l'extérieur. 
  • Arrêtez les appareils à combustion si vous le pouvez.
  • Sortez et évacuez le lieu et les locaux aux alentours au plus vite les locaux et bâtiments.
  • Appelez les secours :
    • 112 : Numéro unique d’urgence européen
    • 18 : Sapeurs Pompiers
    • 15 : Samu
  • Ne retournez pas à l'intérieur sans l'avis des professionnels

Retour au sommaire des conseils de LaSante.net

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ils permettent certaines fonctionnalités comme par exemple la sauvegarde de votre panier. En savoir plus