Total
Livraison en 24/48h, offerte dès 59€ d'achat !

Conseils : Diversification alimentaire : Alimentation de bébé jusque 3 ans

Haut

De la naissance à 4 mois : du lait, et rien que du lait

Que ce soit par l'allaitement maternel, ou par du lait infantile, le lait est la seule nourriture dont votre bébé a besoin.

L’allaitement maternel

L'allaitement maternel reste le moyen le plus naturel de débuter une alimentation saine chez votre enfant. L'allaitement maternel est une décision personnelle. Pour les mamans souhaitant allaiter, il est important d'être accompagnées et soutenues par l’entourage, et d'être conseillées par des professionnels de santé (pharmaciens, médecin, sage-femme) afin de pouvoir bien commencer et de pouvoir poursuivre l'allaitement maternel.

L'allaitement est recommandé pendant une durée de 6 mois, selon l'Organisation mondiale de la Santé. Dans tous les cas, chaque jour d'allaitement maternel est bénéfique à la santé de bébé et de sa maman.

Quand l'alimentation au sein est installée, il est possible d'alterner l'allaitement maternel avec des biberons de préparation pour bébé (appelé également laits infantiles) en cas de besoin. Cela peut arriver si la maman s'absente, si elle manque de lait, ou lors de la reprise du travail par exemple.

Le lait infantile

Le lait 1er âge, également appelé lait en poudre ou lait infantile, est une préparation pour nourrisson. Elle est donnée à bébé jusqu'au début de la diversification de l'alimentation, c'est-à-dire entre l'âge de 4 et 6 mois. Puis, il faut passer aux préparations de suite, ou lait 2ème âge, dès que l'enfant a au moins un repas complet sans lait par jour.

Attention, certaines boissons végétales sont vendues sous la dénomination de “laits”, c'est le cas du lait d'amande par exemple, alors qu'elles n'en sont pas. Même si certains laits peuvent être enrichis en calcium, ces boissons ne répondent pas aux besoins nutritionnels et alimentaires des enfants de moins de 1 an.

De plus, les boissons au lait de soja et tous les produits dérivés du soja ne sont pas conseillés avant l'âge de 3 ans, car ils peuvent contenir un composé suspecté d'être un perturbateur endocrinien.

Entre 4 et 6 mois : l’âge de la découverte

Entre 4 et 6 mois, un bébé commence à découvrir les familles alimentaires, y compris ceux qui peuvent induire une allergie : œuf, arachide, poudre d'amande. Il en est de même pour le gluten : les enfants qui le goûte tôt, développeront une meilleure tolérance aux aliments en contenant.

Attention cependant, n'hésitez pas à demander l'avis de votre médecin traitant ou de votre pédiatre s'il existe des allergies dans la famille.

Il n'y a pas de bons moments pour commencer. Débutez quand vous le désirez ! Dès 4 mois, ou peu après, si votre enfant est prématuré.

Dans tous les cas, souvenez-vous qu'après 6 mois révolu, le lait uniquement ne suffira plus à couvrir les besoins de votre enfant.

Il est aujourd'hui admis qu'il n'y a pas d'ordre à respecter en particulier pour débuter une diversification alimentaire.

Vous pouvez introduire au fur et à mesure les différents groupes alimentaires : légumes, fruits, viande, œuf, féculents, produits laitiers, légumes secs.

Par exemple débuter par des légumes à midi, et des fruits à 16h. Votre enfant sera moins réticent à de nouveaux choix alimentaires, si vous variez les légumes, les fruits, tout au long de la semaine, afin qu'il puisse découvrir différentes textures, différents goûts.

Il est conseillé de donner chaque nouvel aliment de manière séparée, sans le mélanger. Ça permet à bébé de découvrir un unique goût d'aliments par repas. Vous pouvez ensuite proposer une cuillère à café de volaille ou de poissons, à côté d'une purée de légumes. De temps en temps, vous pouvez également ajouter un peu d’emmental râpé dans une purée.

Quand chaque aliment est accepté par votre enfant, vous pouvez ensuite le mélanger avec un autre aliment : purée de légumes et de pommes de terre, purée de légumes et volaille, etc.

MAM Tasse d'Apprentissage 190 ml 2ème âge Décorée Bec Souple avec anse
7,38€

Dodie Tasse Paille 350 ml +18 mois
11,90€

MAM Tasse à Bec Souple 150 ml
7,74€

Le saviez-vous ?

-N'hésitez pas à proposer des légumes secs (pois chiches, lentilles, haricots) en purée, dès le commencement de la diversification alimentaire, en s'assurant que votre enfant le digère bien. Ces aliments sont riches en fibres, ils contiennent aussi de nombreux nutriments comme du fer, essentiel à la santé de l'enfant.

Les matières grasses sont également importantes pour garantir un bon développement de l'enfant jusqu'à ses 3 ans.

-La viande, les œufs, le poisson, doivent toujours être bien cuits, afin d'éviter tout risque d'infection. Ne donnez pas de préparation à base d'œuf cru, ou à pas assez cuit. Concernant les poissons, varier les espèces et éviter certains poissons qui peuvent contenir des polluants. Nous vous invitons à consulter le site de l’ANSES ici pour en savoir plus.

-Qu'en est-il des yaourts ? Vous pouvez donner un yaourt, du fromage blanc non sucré, ou un peu de fromage râpé à faire fondre dans les purées, dès le commencement de la diversification alimentaire, en plus de l'allaitement maternel et ou du biberon.

Les produits laitiers demi-écrémé, ou écrémé ne sont pas adaptés au nourrissons, En effet il ne comporte pas assez de matière grasse afin de permettre un bon développement de l'enfant.

Enfin, il n'est pas conseillé de donner du lait cru ou du fromage au lait cru aux enfants, en raison des risques infectieux qu'ils présentent.

À partir de 6-8 mois : on mâche !

Votre enfant aura déjà commencé la diversification alimentaire, il est donc important de proposer au fur et à mesure des nouvelles textures à votre enfant, afin qu'il puisse développer ses capacités à mâcher correctement.

Donner toujours une seule nouvelle texture par repas.

C’est le moment également où votre enfant commence à utiliser la cuillère, la tasse, et plus tard la fourchette.

Vous pouvez aussi le laisser parfois prendre des petits morceaux avec ses doigts, qu'il va compresser, chuchoter, avant de les avaler.

Vous pouvez lui donner un peu d'eau en l'aidant à boire. Veillez toujours bien à ce que votre enfant soit bien assis et sous le regard d'un adulte pendant toute la durée du repas.

 

Blédina Les Récoltes Bio Petits Pots de Légumes 2 x 130 g
1,73€

Blédina Les Récoltes Bio
2,92€

Picot Mes 1ers Boudoirs Vanille 6 x 4
3,39€

Quelle texture proposer à bébé selon l'âge ?

À partir de 6/8 mois, les aliments écrasés grossièrement à la fourchette ou hachés, peuvent être consommés par l’enfant. Dans les purées, on pourra ajouter de la semoule, du riz, des morceaux de viande tendres, ou des œufs durs par exemple.

À partir de 8 mois, vous pouvez essayer des aliments en morceaux très mous qui vont s'écraser entre la langue et le palais, comme la banane.

À partir de 10 mois, les aliments en morceaux à croquer, à mâcher avec les dents, comme des fruits crus, ou des crudités, peuvent être mangés par l’enfant.

À 1 an, ils mangent comme des grands !

Dès l'âge de un an, votre enfant peut manger à peu près la même chose que toute la famille, avec les quantités qui lui sont adaptées.

Il aura quand même toujours besoin de boire du lait, environ un demi-litre par jour au petit déjeuner et au goûter.

L'allaitement maternel est toujours possible. Sinon, de l'âge de un an jusqu'à 3 ans, vous pouvez donner du lait de croissance enrichi en fer. Il est aussi possible d’alterner avec un lait de croissance et du lait de vache entier UHT. : il est important de prendre du lait entier afin de garantir une consommation suffisante en matière grasse.

Si votre enfant ne prend uniquement que du lait de vache entier UHT, il est essentiel qu'il consomme également des aliments riches en fer : lentilles, œuf, légumes secs, viandes...

Enfin, lors des repas, donnez de petites quantités à votre enfant, et resservez-le uniquement s'il vous le demande.

Lors des collations, donnez-lui de préférence un fruit, ou une tartine. Il est important de savoir que les viennoiseries et les gâteaux proposés dans les commerces pour les moins de 3 ans sont généralement trop gras et trop sucrés.

Comment accompagner son enfant dans la diversification alimentaire ?

- Soyez patient

Votre bébé peut-être étonné par un goût, une couleur, une odeur inconnue. Il faudra alors le rassurer en lui parlant de l'aliment en question. Même si une petite grimace arrive sur son visage, vous pouvez refaire un essai un autre jour.

Il n'est pas conseillé de forcer un bébé, mais plutôt de lui proposer plus tard. En effet, il faut souvent essayer plusieurs fois, avant d'avoir un succès avec un aliment au départ peu apprécié.

il sera important d'observer si votre enfant refuse un aliment par peur de la nouveauté, ou par vrai dégoût. Tout comme vous, un enfant peut ne pas apprécier certains aliments. Il ne faut pas alors l'obliger à le manger.

-L'appétit d’un enfant

Comment savoir si bébé a faim ? Généralement, votre bébé va pleurer, agiter les bras et les jambes, ouvrir la bouche lorsqu'un biberon, une cuillère, ou un sein, s'approche de lui.

Bébé peut également pleurer à cause d'une poussée dentaire, ou simplement pour attirer votre attention.

À l'inverse, vous pouvez interpréter quelques signes comme les signes d'une pleine satiété : si bébé commence à s'endormir sur votre sein, ou sur le biberon, si la tétée ralentie, s'il tourne la tête quand vous lui tenez la cuillère.

-Quid des quantités ?

Quel que soit l'âge de votre enfant, il est recommandé de proposer sans jamais forcer.

Au commencement de la diversification alimentaire, entre 4 et 6 mois, bébé goûte un peu, puis prend ensuite quelques cuillères à café. Son appétit augmente peu à peu, avec l’évolution graduelle de la digestion.

Dans tous les cas, éviter de lui donner à manger en dehors des repas afin de compenser.

Si votre bébé ne mange que lors des repas et lors des collations, il pourra plus facilement être à l'écoute de son appétit et de sa faim.

-Combien de repas ?

Avec l'âge, un bébé va manger plus lors des repas, mais en faire moins par jour. Lors de la diversification alimentaire, l'enfant peut au fur et à mesure, ou du jour au lendemain, se mettre à manger 5 fois puis 4 fois par jour.

Vers l'âge de 8 mois, vous pourrez donner 4 repas par jour, dont deux repas diversifiés, et de tétés (ou biberon de lait).

Dès l'âge de un an, les repas seront plutôt de l'ordre de 3 par jour en plus d'une collation.

- Quel repère ?

Comme pour les adultes, il y a des enfants qui mangent plus ou moins par rapport à d'autres. La courbe de croissance du carnet de santé est un bon repère.

Sans devenir paranoïaque, à chaque évolution ou non de la courbe, les consultations de suivi avec le médecin ou le pédiatre, permettent de vérifier que le poids et la taille de l'enfant suivent une évolution normale.

Si vous avez un doute, vous pouvez également consulter votre médecin entre deux consultations de suivi.

Si vous souhaitez avoir plus de détails sur la diversification alimentaire, je vous invite à consulter le site Manger Bouger

Votre pharmacien de proximité peut également vous donner des conseils si vous avez le moindre doute. 

 


Retour au sommaire des conseils de LaSante.net