Total

Conseils : La rougeole : comment ? Qui ? Pourquoi ?

Haut

Depuis plusieurs mois, les médias s’agitent en brandissant le spectre d’une épidémie de rougeole au niveau mondial. Qu’en est-il ? Qui peut l’attraper ? Comment ? Quelles sont les conséquences ?

La rougeole est une maladie virale que l’on attendait plus en 2019. On la retrouverait bien volontiers dans les livres et contes pour enfants que dans les quotidiens actuels. Et pourtant elle fait bien son retour !

La rougeole est faussement considérée aujourd’hui comme une maladie infantile. Avant la généralisation de la vaccination et compte tenu de sa très forte contagiosité, les enfants étaient les plus atteints. Comme la varicelle, la rougeole contractée dans l’enfance immunise pour la reste de la vie. Il va donc de soi que la rougeole est restée, comme la varicelle, avec l’image d’Épinal d’un enfant fiévreux dans un lit.

Comment se manifeste la rougeole et comment savoir si on l’a attrapée ?

Le tableau clinique de la rougeole ressemble à celui d’un rhume : nez qui coule, fièvre (souvent forte et supérieure à 39°C), une toux avec les poumons et la gorge encombrés. Le signe le plus évocateur reste tout le même l’éruption cutanée qui apparaît 3 à 5 jours après le début des symptômes ainsi qu’une rougeur au niveau des conjonctives (que l’on constate quand on tire la paupière inférieure ou à l’intérieur de la bouche). Quand les boutons apparaissent, sur tout le corps, les autres signes s’amenuisent. L’éruption dure en moyenne 4 à 5 jours mais ce sont surtout les complications qui sont redoutées. Dans 20% des cas, la rougeole mène à des états graves, potentiellement mortels. On peut citer des cécités, encéphalites, infections respiratoires et troubles neurologiques.

Les conséquences de la rougeole sont surtout redoutées si des personnes fragiles la contractent : femmes enceintes, nourrissons pas encore vaccinés, personnes âgées ou immunodéprimés.

Rappelons que la vaccination a évité des millions de décès. La rougeole provoquait, encore dans les années 80’, près de 3 millions de morts par an dans le monde !

Quelles mesures pour lutter contre la rougeole ?

En 2018, Agnès Buzyn, Ministre de la Santé, a rendu la vaccination contre la rougeole obligatoire comme pour 10 autres maladies. Le vaccin contre la rougeole est associé avec celui de la rubéole et des oreillons dans le célébrissime ROR (Rougeole-Oreillon-Rubéole) : 1 injection à 12 mois et un rappel à 18 mois. Après 2 injections, l’immunité est acquise pour la vie dans presque 100% des cas. Il suffit en effet de se faire vacciner pour éviter et éradiquer cette maladie.

La couverture vaccinale est donc bien meilleure aujourd’hui qu’il y a quelques années en France. Mais alors, comment est-ce possible que nous connaissions, nous aussi, une épidémie de rougeole ?

La réponse se trouve surement dans votre carnet de santé si vous êtes né-e-s après 1980. Si vous ne l’avez plus et que vos parents ne peuvent pas témoigner de votre vaccination dans l’enfance, vous pouvez toujours faire une prise de sang à la recherche d’anticorps qui attesteront (ou non) de votre protection vis-à-vis du virus. Avant 1980, de nombreux enfants ont eu la rougeole. Comme on ne peut avoir qu’une seule fois la maladie, l’immunité a été acquise par la maladie elle-même.

On explique la recrudescence de la maladie ces 2 dernières années par un faible taux de vaccination dans la population générale (surtout chez les adultes). Certains ont été mal vaccinés (une seule injection par exemple) ou pas vaccinés du tout ce qui les expose en première ligne pour attraper le virus et développer la maladie.

La vaccination est plus que jamais LE rempart contre la rougeole !

Le virus de la rougeole est très contagieux, 6 fois plus que la grippe ! Une seule personne infectée suffit à en contaminer des dizaines d’autres à elle toute seule ! Le virus se propage par la salive, la toux et les sécrétions nasales. Un éternuement ou une toux peut suffire à disperser des gouttelettes chargées de virus dans l’air.

Qui vacciner alors ? La réponse est claire et simple, TOUT LE MONDE !

La vaccination protège et sauve des vies cela est indéniable. Il est toujours temps de se faire vacciner, quel que soit l’âge pour se protéger soi-même mais aussi protéger les autres, les plus fragiles et ceux qui ne peuvent pas (encore) être vaccinés et protégés.

Si vous avez un doute sur le fait que vous soyez vacciné ou si vous pensez être atteint de la rougeole, contactez votre médecin et portez un masque de protection.


Retour au sommaire des conseils de LaSante.net

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ils permettent certaines fonctionnalités comme par exemple la sauvegarde de votre panier. En savoir plus