Conseils : Cancer du sein

Haut

Le cancer du sein est le cancer le plus répandu chez les femmes : une femme sur huit devra faire face à cette maladie dans sa vie. Avec près de 50 000 nouveaux cas chaque année, il est également le plus meurtrier puisqu'il emporte 11 900 femmes tous les ans.

Pourtant, lorsqu'il est diagnostiqué à temps dans le stade précoce de la maladie, le cancer du sein se soigne très bien et 90% des malades en guérissent (soit 9 cas sur 10).

Pour détecter le cancer à un stade précoce, il est essentiel de se faire dépister régulièrement. Passé l'âge de 50 ans et jusqu'à 74 ans, il est recommandé de se faire dépister tous les deux ans en réalisant un acte médical simple : la mammographie.

Une mammographie est réalisée dans un centre de radiologie. Il permet de détecter des anomalies dans la glande mammaire avant même que les premiers symptômes n'apparaissent. La mammographie est accompagnée d'un examen clinique (palpation des seins) pratiqué par un médecin.

Si vous ne faites pas partie de la tranche d'âge concernée et que vous ne présentez pas de facteurs de risque particuliers (cas de cancer du sein dans la famille proche, etc., nécessitant une surveillance plus importante), la mammographie n'est pas indiquée. Veillez tout de même à faire contrôler vos seins régulièrement par votre médecin traitant ou votre gynécologue.

Au sommaire :

L'invitation au dépistage

A partir de 50 ans, chaque femme reçoit par courrier postal une invitation pour aller faire une mammographie chez un radiologue. Cette invitation est envoyée tous les 2 ans à partir de 50 ans, jusqu'à 74 ans. 

Dans le cas où vous auriez déjà réalisé une mammographie dans les 2 ans précédant l'invitation, il n'est pas nécessaire de réaliser un nouvel examen. Un coupon-réponse joint au courrier vous permettra de l'indiquer et la prochaine invitation sera envoyée deux ans après la date de la précédente mammographie.

Déroulement de la mammographie

Une liste de radiologues vous est envoyée avec l'invitation à la mammographie. Vous devez donc prendre rendez-vous avec l'un d'entre eux. 

Privilégiez un rendez-vous en dehors de vos règles : les seins sont sensibles lors des menstruations et l'examen pourrait être désagréable. Chaque sein est placé entre deux plaques de radiographie qui le compriment. La gêne disparait immédiatement après que les plaquent soient desserrées.

Pensez à apporter les anciens clichés des mammographies précédentes si vous en avez déjà eu ! Cela permettra au médecin de comparer les différents clichés. 

Après l'examen radiologique, le médecin procède ensuite à l'examen clinique. Il palpe les seins à la recherche d'anomalies que la mammographie aurait pu ne pas détecter. 

Il arrive également que le médecin décide de faire une échographie. Il ne faut pas s'inquiéter, cela ne signifique pas nécessairement qu'une anomalie a été détectée. Cela peut également être du à la nature de votre sein (trop dense) qui rend le dépistage plus difficile.

Les résultats

Immédiatement après les différents examens, le médecin est en mesure de vous donner les premiers résultats. Néanmoins, il faut attendre 2 semaines pour recevoir les résultats définitifs par voie postale. C'est le temps nécessaire pour que les clichés jugés normaux soient analysés par un second radiologue afin de s'assurer que les résultats sont les bons.

1. Aucune anomalie n'est détectée

Pour 1000 femmes réalisant une mammographie, aucune anomalie n'est détectée pour 910 d'entre elles. Dans ce cas, une nouvelle invitation à passer une mammographie vous sera envoyée automatiquement deux ans plus tard.

2. Une anomalie est détectée

90 femmes sur 1000 ont une anomalie détectée à la mammographie. Dans ce cas, le radiologue vous orientera vers des examens complémentaires afin de déterminer si l'anomalie est bénigne (sans danger) ou non. Parmi les 90 femmes sur 1000 pour lesquelles on détecte une anomalie nécessitant des examens complémentaires, 83 sont des anomalies bénignes. Seules 7 femmes sur 1000 participant au dépistage sont porteuses d'un cancer du sein.

3. Les examens complémentaires conduisent à un cancer du sein

Si les examens complémentaires conduisent à un diagnostic de cancer du sein (7 cas sur 1000), vous serez prise en charge par les équipes médicales pour vous orienter vers un traitement personnalisé. Plus tôt le cancer est détecté et plus il sera facile de le guérir !

Remboursement

La mammographie est remboursée à 100% par la caisse d'assurance maladie (la sécurité sociale). Vous n'aurez aucun frais à avancer pour réaliser les examens réalisés dans le cadre du dépistage organisé tous les deux ans. C'est pourquoi il est important de ne pas oublier le courrier que l'on vous a envoyé lorsque vous allez à votre rendez-vous.

Les symptômes du cancer du sein

Si la mammographie permet de détecter plus de 90% des cancers du sein avant l'apparition des premiers symptômes, certains cancers ne sont cependant pas toujours détectés. Il est donc très important d'inspecter régulièrement vos seins pour détecter d'éventuels changements alarmants :

  • boule ou grosseur dans le sein ou au niveau des aisselles
  • douleur particulière dans le sein
  • rougeur ou aspect de peau d'orange à la surface du sein
  • modification de la forme du sein
  • rétractation de la peau ou du mamelon
  • écoulement anormal au niveau du mamelon 

En cas de doute, consultez votre médecin généraliste ou votre gynécologue pour un examen médical.


Retour au sommaire des conseils de LaSante.net