Conseils : Grains de beauté et mélanomes, quelle différence ?

Haut

Les grains de beauté (ou nævus mélanocytaire) sont des petites taches brunâtres qui recouvrent de manière plus ou moins importante le corps des individus. Ils apparaissent durant l'enfance et se développent généralement jusqu'à l'âge de 30 ans. Le diamètre des grains de beauté dépasse rarement 5mm. Ils ne sont pas dangereux mais un grain de beauté sur 100 000 environ évolue en mélanome, forme la plus grave du cancer de la peau.

Cependant, tous les mélanomes n'ont pas forcément été des grains de beauté avant d'évoluer. 35 % d'entre eux se sont développés sur des grains de beauté existants mais 65 % apparaissent subitement. Le soleil est l'un des principaux responsables de mélanome.

Au sommaire :

L'importance du diagnostic

Le mélanome est le cancer de la peau le plus grave. Il peut rapidement se propager en se développant ailleurs. Il est donc primordial de le détecter rapidement. Lorsqu'il est détecté et pris en charge à un stade prématuré, il est assez simple à guérir. Mais plus il sera détecter tard et moins les traitements dont nous disposons à l'heure actuelle n'auront de chance de le vaincre. En quelques mois, un mélanome peut devenir envahissant et se développer sur d'autres organes du corps en faisant des métastases. 

Voilà pourquoi il est très important de faire contrôler régulièrement ses grains de beauté par un dermatologue. Et ce, surtout si vous vous exposez fréquemment au soleil (actuellement ou dans le passé) ou que vous avez de nombreux grains de beauté.

Les facteurs de risque

Le risque de développer un mélanome touche tout le monde, quel que soit l'âge et le sexe. Cependant, certaines personnes sont plus vulnérables que d'autres. Faites donc particulièrement attention dans les cas suivants :

Physique

  • vous avez la peau claire, les cheveux blonds/roux et vous bronzez difficilement
  • vous possédez de nombreuses taches de rousseurs
  • de nombreux grains de beauté recouvrent votre visage et/ou votre corps (plus de 40)
  • vos grains de beauté sont larges (plus de 5 millimètres de diamètre) et irréguliers

Hérédité

  • vous ou un des membres de votre famille a déjà eu un mélanome
  • vous avez pris des coups de soleil sévères lorsque vous étiez plus jeunes
  • vous avez longtemps habité dans un pays dans lequel le soleil est très puissant et "tape fort"
  • votre profession ou vos hobbies sont situés en extérieur et entraînent de longues expositions au soleil

Les signes alarmants

Certains signes peuvent vous aider à faire la différence entre un grain de beauté et un mélanome. Voici ce qu'il faut retenir :

- Nos grains de beauté se ressemblent généralement tous. Si vous constater que l'un d'entre eux est différent des autres, qu'il ne ressemble à aucun, vous devez vous méfier et le montrer à un professionnel .

- Toute nouveauté doit attirer votre attention ! Si vous remarquez l'apparition d'un nouveau grain de beauté ou que l'un de ceux déjà présents évolue (il change d'aspect, de forme, de taille, de couleur ou d'épaisseur), cela doit vous inquiéter.

- La règles ABCDE : retenez bien cette règle. Si l'un de ces signes survient, demandez un avis médical rapidement. Vous n'avez pas forcément un mélanome mais vous devez éliminer le risque sans attendre. 

 

 

Quand consulter son médecin ?

L'apparition d'un des signes présentés précédemment justifie à elle seule la consultation de votre médecin traitant. S'il estime que c'est nécessaire, il vous orientera ensuite vers un dermatologue.

Le dermatologue est l'expert de la peau. Il pourra réaliser un examen approfondi et décider de retirer ou non un élément suspect sur votre peau.

Le dépistage

Cet examen de dépistage est un acte simple et non douloureux. Les dermatologues sont habitués à le faire quotidiennement. Ils observent et notent chaque taches ou grains de beauté présents sur votre peau afin de détecter ceux qui pourraient se transformer en cancer de la peau. Si vous avez de nombreux grains de beauté, il peut arriver que le dermatologue réalise des photos. Il s'aide également parfois d'un appareil grossissant, le dermoscope.

En cas de tache ou de grain de beauté suspect, le spécialiste peut décider de le surveiller attentivement plus régulièrement, ou de l'enlever sous anesthésie locale et de faire analyser l'élément en laboratoire pour vérifier sa nature (mélanome ou pas).

L'auto-examen

En prévention, on recommande aux personnes à risque de s'auto-inspecter tous les trois mois (le dermatologue vous montrera comment faire). Faites également examiner votre peau par un dermatologue tous les ans.

L'auto-examen de la peau

L'auto-examen de la peau permet de détecter soi même l'apparition de signes suspicieux et de prendre en charge rapidement le potentiel mélanome. Cet examen ne remplace pas la visite d'un dermatologue tous les ans ! Lors d'une première consultation, le médecin vous formera à l'auto-examen. Globalement, cela consiste à s'inspecter très attentivement l'ensemble de la peau nue. Il faut repérer les signes présentés précédemment et ce, sans oublier la face postérieure du corps (dos, etc.), les oreilles, les ongles, le dessous des pieds, entre les doigts, les organes génitaux, etc.).

La protection face au soleil

La protection et l'évitement du soleil reste la meilleure arme pour éviter le cancer de la peau. L'exposition excessive aux UV (soleil ou cabines de bronzage qui sont également dangereuses) est très mauvaise pour la peau. Pour limiter les risques, suivez bien les conseils suivants :

- évitez l'exposition au soleil entre 11h et 16h ;

- mettez-vous autant que possible à l'ombre ;

- couvrez votre peau à l'aide de vêtements claires et légers (chemise, pantalon en lin...) surtout en zone à forte exposition. Protégez également votre crâne à l'aide d'un chapeau ou d'une casquette et portez des lunettes de soleil pour protéger vos yeux ;

- lorsque vous ne pouvez pas conserver vos vêtements (plage, piscine...), appliquez une crème solaire avec un indice de protection adapté à la nature de votre peau. Renouvelez l'application toutes les 2 heures ou lorsque vous sortez d'une baignade. Pour savoir quelle crème solaire choisir en fonction de votre peau, rendez-vous sur notre conseil dédié aux différentes protections solaires ;

- protégez particulièrement les enfants et apprenez-leur les règles de base de la protection solaire.


Retour au sommaire des conseils de LaSante.net