Total

Conseils : Pneumonie

Haut

La pneumonie est une infection des poumons causée soit par une bactérie, soit par un virus. L'infection bactérienne la plus souvent identifiée, et qui représente 2/3 des pneumopathies bactériennes, est provoquée par un pneumocoque (S.pneumoniae).

Au sommaire :

Comment se développe une pneumonie ?

Le pneumocoque entre dans notre organisme par inhalation ou déglutition. Il atteint d'abord les bronchioles, se développe et déclenche une inflammation au niveau des alvéoles pulmonaires. Ce qui entraîne une accumulation de liquide organique riche en protéines. 

Ce liquide est un véritable milieu de culture pour les bactéries qui n'ont aucun mal à se propager aux alvéoles voisines. Le lobe finit par être touché dans son intégralité. On parle alors de pneumonie lobaire

La pneumonie à pneumocoque ou infection pneumococcique est une maladie grave. Bien que la mortalité et la morbidité aient largement diminués grâce à la découverte de la pénicilline, la pneumonie reste une des principales causes de décès de par le monde (taux global de mortalité de 10%). En outre, elle devient de devient de plus en plus difficile à traiter à cause de l'émergence de certaines souches de bactéries qui ont acquis une résistance à certains antibiotiques.

Les personnes les plus vulnérables à cette infection sont les enfants en bas âges (moins d'un an), les personnes âgées (plus de 60 ans) ou immunodéprimées (VIH, insuffisance cardiaque, cirrhose ....).

Quelles sont les symptômes ?

La pneumonie pneumococcique est généralement précédée d'une infection "banale" des voies respiratoires supérieures. Les premiers signes de la pneumonie se manifestent de façon brutale par :

  • des frissons, de la fièvre,
  • de fortes douleurs dans la poitrine du côté atteint,
  • une toux qui peut être sèche au départ mais qui sera rapidement accompagnée d'expectorations,
  • une transpiration abondante se manifeste,
  • les lèvres et les ongles peuvent être bleus à cause du manque d'oxygène dans le sang,
  • la respiration et le pouls s'accélèrent.

D'autres signent peuvent être présents comme des nausées et des vomissements avec un malaise général.

Quelle prévention et quel traitement pour une pneumonie à pneumocoque ?

La pneumonie sera traitée, comme évoqué plus haut, par antibiotique. Un médicament pour soulager la toux si elle est présente pourra être administré.

En prévention, il existe un vaccin efficace dans 9 cas sur 10 qui peut être administré n'importe quand dans l'année. Ce vaccin est surtout recommandé pour les personnes de 65 ans et plus ainsi que pour les malades chronique. A noter que ce vaccin est à proscrire chez la femme enceinte ou chez la maman qui allaite.

Votre médecin pourra vous renseigner plus amplement sur la nécessité ou pas d'une vaccination dans votre cas.

Qu'est-ce qu'une pneumonie atypique ?

La pneumonie atypique est proche d'une bronchopneumonie par sa manifestation. 

Elle est provoquée par un virus ou certaines bactéries dites germes atypiques (mycoplasme, chlamydia, légionella). Ces germes atypiques sont résistants à la pénicilline et à ses dérivés, mais sont sensibles à d'autres classes d'antibiotiques (macrolides, tétracyclines, quinolones ...). Cette variété de pneumonie survient généralement de façon épidémique. Plusieurs germes peuvent être à l'origine de l'infection et, comme nous le voyons actuellement, ce germe n'est pas toujours facile à identifier. 

Il n'existe aucun traitement connu lorsque l'origine en est virale. Généralement, la guérison survient au bout de deux à trois semaines.

Comment se manifeste la maladie au point de vue des poumons ?

La radiographie pulmonaire montre en général des infiltrats disséminés au niveau des deux champs pulmonaires. Les signes radiologiques sont souvent plus importants que ne le laissait présager l'examen clinique.

Pourquoi peut -on mourir de la pneumonie atypique ?

La mort survient en général d'insuffisance respiratoire liée à la perte d'efficacité du parenchyme pulmonaire atteint.

Parlez-en à votre médecin.


Retour au sommaire des conseils de LaSante.net