Total
Découvrez notre sélection de masques pour toute la famille !

Conseils : Vitiligo

Haut

 

Le vitiligo, qu'est-ce que c'est ? 

Le vitiligo est une maladie de peau d'origine inconnue, et qui atteint 1% de la population dans le monde. Cette pathologie apparaît jeune, entre 10 et 20 ans généralement. Plus rarement, le vitiligo apparaît jusqu’à 40 ans.

Le mot "vitiligo" proviendrait du latin vitiligo, qui signifie "tache blanche". Plusieurs facteurs prédisposants peuvent expliquer son apparition : dérèglement du système immunitaire, troubles endocriniens ou encore origine génétique. D’autres facteurs déclenchants ont également été rapportés : apparition après un traumatisme, suite à un stress ou à une maladie.

Le vitiligo se manifeste par l'apparition de taches blanches dues à une dépigmentation. Ce phénomène s'explique par une élimination localisée des cellules de l'épiderme, les mélanocytes, qui sont responsables de la production de la mélanine. La réduction des mélanocytes induit une faible synthèse de mélanine, pigment essentiel dans la protection contre les rayons solaires, et responsable de la coloration de la peau.

Le vitiligo n'est pas contagieux, et n'est pas considéré comme une maladie grave. Cependant, le risque de cancer de la peau peut être augmenté, car les zones cutanées touchées par le vitiligo ne sont pas protégées des rayons UV. Le vitiligo peut également jouer sur la santé psychologique des personnes atteintes, par l'aspect esthétique des taches souvent mal vécus par les malades.

Le diagnostic est surtout clinique, par l'observation des taches blanches caractéristiques, mais un examen spécifique par utilisation d'une lampe appelée lumière de Wood permet de suivre l'évolution des lésions.

 

Quels sont les symptômes du vitiligo ? 

Le vitiligo est une maladie de peau caractérisée par des taches blanches aux contours nets, plus intenses sur les peaux bronzées et les peaux colorées. Ces taches sont symétriques et s'étendent avec le temps. Les taches varient en tailles et se localisent surtout aux zones de friction : au niveau du dos des mains et des pieds, sur le visage, les coudes, les genoux, sous les aisselles et au niveau des zones génitales. Certaines personnes peuvent observer une partie des cheveux devenir blancs, ou perdre la couleur naturelle à l'intérieur de la bouche et au niveau d'un œil.

Les zones dépigmentées sont très sensibles au soleil, et une exposition modérée peut suffire à faire apparaître des rougeurs et un prurit (démangeaisons).

On ne peut pas prédire l'évolution des lésions du vitiligo. L’extension des taches peut se généraliser, le vitiligo est alors appelé vitiligo universalis. La couleur perdue peut rester inchangée pendant des années. Rarement, la peau peut retrouver sa couleur sans traitement.

Schématiquement, on peut classer le vitiligo en 3 stades évolutifs : 

-Stade I : observation d'une dépigmentation incomplète de l'épiderme, avec des zones de couleur brun foncé et persistance de poils noirs.

-Stade II : observation de taches blanches avec persistance de poils noirs.

-Stade III : observation de taches très blanches et de poils blancs (ou absence de poils).

Les taches qui sont au stade I et au stade II vont pouvoir retrouver une pigmentation sous l'action d'un traitement médical, alors que les taches du stade III seront non répondeuses aux traitements médicamenteux. 

 

Quels sont les traitements du vitiligo ?

  • Traitements Médicamenteux et chirurgie

En plus d'une aide psychologique parfois nécessaire, un traitement pour réduire les symptômes peut être mis en place en raison des retentissements du vitiligo sur la qualité de vies des malades. 

L'objectif est de favoriser la prolifération des mélanocytes présents, par différents moyens :

- Le traitement de 1ère intention des vitiligo est la photothérapie UVB (rayons ultra-violets de type B) en cabine. À raison de 2 à 3 séances par semaine au début, la dose de rayons apportée augmente progressivement au cours des séances, jusqu'à 20 % en plus par séance. Le traitement par photothérapie UVB ne doit pas dépasser 300 séances de traitement. La photothérapie UVB est efficace, mais la recoloration n'est pas totale et parfois temporaire.

-La photochimiothérapie orale, appelée également PUVAthérapie, utilise l'action des UVA et une prise orale de médicaments photosensibilisants : les psoralènes. Ces substances favorisent la formation de mélanine sous l'action de la lumière et des rayons ultraviolets (UVA). Ce traitement possède de nombreux effets secondaires : troubles digestifs, brûlures des zones traitées en cas d'expositions prolongées et risque (exceptionnel) de favoriser un cancer cutané chez les patients effectuant un nombre important de séances. Le port de lunettes est impératif pour éviter les irritations oculaires et la cataracte.

-La photochimiothérapie locale, appelé héliothérapie, utilise l'action du soleil. Ce traitement peut être utilisée sur des vitiligo légers. Le protocole des expositions est défini par le dermatologue.

-Les dermocorticoïdes d'activité forte sont indiqués principalement pour les vitiligo peu étendus. D'autres médicaments immunosuppresseurs sont également utilisés. Les résultats sont plus rapides qu'avec la photochimiothérapie, avec moins d'effets secondaires. Cependant, un usage prolongé induit une fragilité et un amincissement de la peau.

Hors traitement médicamenteux, des autogreffes très fines d'épidermes sains ou de mélanocytes peuvent être pratiquées. Enfin, en cas de vitiligo très étendus, il est possible de recourir à une dépigmentation chimique des zones pigmentées. La protection solaire est ensuite obligatoire.

 

  • Traitements complémentaires

Peu d'études sur les nutriments et ingrédients naturels ont été menées, cependant une étude clinique sur la prise de Gingko Biloba lors d'un vitiligo a donné des résultats intéressants : après six mois de prises, les taches de vitiligo n'ont pas progressé. Ses résultats prometteurs nécessitent néanmoins d'autres études pour confirmer l'effet du Ginko Biloba sur le vitiligo. 

 

Quelles sont les précautions à prendre pour limiter un vitiligo ? 

 

  • La protection solaire 

C'est le réflexe indispensable à avoir. Les zones atteintes par le vitiligo présentent une forte photosensibilité. Le risque de coup de soleil et de cancers cutanés est augmenté. L'exposition solaire modéré n'est pas contre-indiqué, mais une vigilance accrue est de mise. 

On s'expose progressivement, en choisissant un indice de protection élevé, et en insistant sur les taches et les zones sensibles (muqueuses, contour des yeux). L'application du produit solaire doit se faire en couche épaisse, et renouvelée toutes les 2 heures ou après chaque baignade, même si le produit est résistant à l'eau.

Pensez à la protection vestimentaire, à mettre un foulard autour du cou, un chapeau, des lunettes et des gants. Il existe également des vêtements et accessoires anti-UV.

Alphanova Sun Crème Solaire Teintée Bio SPF50+ 50 g
11,28€

 

  • Eviter les microtraumatismes

Les plaques de vitiligo peuvent se développer plus facilement sur des zones de frottement ou de "traumatismes" : irritations (rasages, vêtements ou ceintures serrés) ou plaies. Ces microtraumatismes sont à limiter au maximum, ils représentent un risque d’évolution des taches du vitiligo. Certaines zones sont plus accessibles et donc plus facile à prévenir, c'est le cas du visage. D'autres zones comme les mains sont moins faciles à protéger (travail manuel ou utilisation de produits irritants).

-Soyez délicat lors de vos soins 

Une vigilance particulière doit être observée lors des soins du corps et du visage : le nettoyage et le démaquillage de la peau doivent s’effectuer en douceur avec des produits non-irritants et hypoallergéniques, afin de préserver la peau. 

Uriage Xémose Syndet Nettoyant Doux
9,26€

Comment couvrir les taches ? 

  • Un maquillage correcteur

Les taches peuvent être exposées au soleil tant qu'une protection solaire minutieuse est mise en place. Cependant certaines personnes atteintes de vitiligo souhaitent couvrir les taches.

Des produits de maquillage dits "correcteurs" sont spécialement développés pour répondre à une couvrance optimale de la peau. Trouvez la couleur adaptée à son teint nécessite parfois plusieurs essais. La couleur peut aussi varier selon la saison (plus claire en hiver, plus foncée en été).

En pharmacie, vous retrouverez des produits ne présentant aucun risque d'allergie ou d'irritation. 

Vichy Dermablend Fluide 25 Nude 30 ml
16,30€
Avène Couvrance Correcteur de Teint Fini Mat N°3 Sable 10 g
14,98€

Conseils d’application : les fonds de teints compacts correcteur contiennent un pourcentage élevé de pigments. Il convient d'avoir la main légère, quitte à ajouter de la matière au fur et à mesure. Ne frottez pas le produit sur la peau, mais tapoter jusqu'à pénétration complète.

La poudre fixatrice permet de faire tenir le fond de teint en cas de transpiration, et réduit les traces de maquillage sur les habits. 

 

  • Utiliser un autobronzant

C'est un moyen pratique et efficace, en particulier pour les hommes ou en cas de taches de vitiligo étendues. Pour bien appliquer l'autobronzant, et obtenir un hâle uniforme, il faut respecter différentes étapes. N'hésitez pas à lire notre article sur les autobronzants

Avène Gelée Satinée Autobronzant 100 ml
11,89€
Uriage Bariésun Brume Thermale Autobronzant 100 ml
12,22€

 

Sources Orphanet.net; Association française du vitiligo

 

 

Retour au sommaire des conseils de LaSante.net

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ils permettent certaines fonctionnalités comme par exemple la sauvegarde de votre panier. En savoir plus